Maxime Gremetz se félicite de la reconnaissance par Moscou du massacre de Katyn

Maxime Gremetz, député communiste élu dans la Somme, déclare dans un entretien à paraître jeudi sur Nouvelles de France qu’ « il était temps que la direction russe reconnaisse sa responsabilité historique et injustifiable » dans le massacre de Katyn qu’il qualifie de « perversion de l’histoire ».

« La reconnaissance par Moscou de la responsabilité soviétique pour le massacre de 4 000 officiers polonais à Katyn est irrévocable » avait déclaré lundi le Président russe Dimitri Medvedev à Smolensk, en compagnie de son homologue polonais, le Président Bronislaw Komorowski.

Autres articles

2 Commentaires

  • Budelberger , 13 Avr 2011 à 15:44 @ 15 h 44 min

    Si Minime Gremetz (gracié par Facho-Chirac, pour les oublieux) énonce ainsi son oracle comminatoire, je n’ai plus qu’à ôter ma casquette, incliner le chef, et garder un silence aussi définitif qu’éternellement respectueux.

    (Rappel : Pour Mémoire, Katyn, ce n’est qu’une fraction des plus de 20 000 officiers polonais traités par le Grand Frère soviétique ; ainsi, le père de Wajda, communément évoqué comme une des victimes de Katyn, a été en réalité assassiné dans une cave démocratique de Kharkov ; je ne sais même pas si on peut dénombrer précisément les embarqués dans les barges coulées en mer Blanche.)

Les commentaires sont fermés.