Les vérités de Fidel Castro

Ces citations proviennent de Fidel Castro, biographie à deux voix, par Ignacio Ramonet (Fayard, 2006) :

“Il ne faut pas oublier que presque tous mes professeurs étaient espagnols et nationalistes, d’idéologie de droite, franquiste et réactionnaire ; et pourtant, pour former le caractère et inculquer l’austérité et la discipline, je n’en ai jamais eu de meilleurs (…) Les jésuites savent forger le caractère des jeunes gens. Si un élève se distingue par la pratique d’activités difficiles et risquées, ils y voient une preuve d’esprit d’initiative et de ténacité. Ils ne les refrènent pas…. Les jésuites espagnols savent inculquer un sens aigu de la dignité, le sens de l’honneur ; ils savent apprécier la force et le caractère, la franchise, la droiture, le courage de la personne, son esprit de sacrifice.”

“Georges Marchais venait fréquemment à Cuba. Presque tous les ans, il passait ses vacances ici avec sa femme, Liliane, et ses enfants… Un jour, j’ai demandé à Marchais : “Que pensez-vous faire quand vous accéderez au pouvoir ? ” Il m’a répondu ; “Nous allons nationaliser toute une série de banques et de grandes entreprises.” “Attention !, l’ai-je averti. n’allez surtout pas nationaliser l’agriculture. Laissez les petits producteurs en paix. N’y touchez surtout pas. Sinon vous pourrez dire adieu au bon vin, aux délicieux fromages et à votre excellent foie gras.”

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • C , 13 mai 2015 @ 15 h 22 min

    Castro parle des jésuites espagnols de son enfance, il y a près de huit décennies!

  • charles-de , 13 mai 2015 @ 15 h 31 min

    Bel hommage, bien que TRES/TROP TARDIF !

    Et Fidel était-il un fils d’ouvrier ou de planteur de canne à sucre ?

  • alain , 13 mai 2015 @ 15 h 34 min

    La vérité sort de la bouche des (anciens) communistes : Poutine, Castro, Marchais !

    l’histoire ricane !

  • Geo , 13 mai 2015 @ 17 h 52 min

    Exact !
    et pourtant je ne les ai pas aimés à l’époque, mais il faut bien se rendre à l’évidence les citations de Marchais (entre autres) sont souvent plus raisonnables que celles de ses remplaçants aujourd’hui !
    Et ses mises en garde, entre autres sur l’immigration, étaient très sensées …La preuve chaque jour dans l’actualité.

  • Alainpsy , 14 mai 2015 @ 11 h 51 min

    Casto, celui qui a fait disparaître tous ses anciens compagnons de la révolution, et qui a laissé assassiner le pus célèbre d’entre eux. Normal,c’était l’ami des Mitterrand, entre liquidateurs de l’ombre on se comprend. Normal aussi pour hollande, celui qui aime la compagnie des bourreaux.

Les commentaires sont clôturés.