L’association fantôme SOS Homophobie s’est ridiculisée mercredi soir

Malgré l’appel à manifester lancé par SOS Homophobie et relayé par de nombreux sites LGBT, seulement une vingtaine de militants homosexuels se sont rendus mercredi soir devant la mairie de Saint-Cloud, pour protester contre le retrait de quatre affiches obscènes faisant la promotion d’un film contenant des scènes de sexe homosexuelles, a constaté l’AFP.

Quelque 250 personnes favorables à la décision municipale étaient aussi présentes. “Pendant presque deux heures, chaque camp a entonné divers slogans sous la surveillance d’un effectif policier important”, écrit l’AFP. “La mobilisation contre le retrait des affiches du thriller gay « l’Inconnu du lac » à Saint-Cloud, a surtout entraîné l’afflux de contre-manifestants”, note quant à lui Le Parisien. Ce mercredi soir, SOS Homophobie a montré qu’elle était une association fantôme.

Lire aussi :
> Des militants gays extrémistes ont prévu de manifester mercredi à 19h15 devant l’hôtel de ville de Saint-Cloud

Articles liés

57Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • ameno24 , 13 juin 2013 @ 16 h 50 min

    25 d’après les journaliste 25000 selon la police ??????????

  • Francois Desvignes , 13 juin 2013 @ 16 h 53 min

    On ne critique pas les Français : ils sont la France.

    Comme elle, sacrée.

    Ils ont toujours raison en tout
    Ils ont tout bon.
    Sont très gentils très intelligents et courageux.
    Ils sont la race la plus proche de Dieu et de Sa Justice, sel de la terre, lumière du Monde.

    Ils sont supérieurs à tous les autres peuples par electio divinae et aucun peuple n’a jamais pu les égaler en vertu , seulement les imiter et les suivre.

    C’est faux ?

    Beaucoup moins que la calomnie inverse !

  • Francois Desvignes , 13 juin 2013 @ 16 h 56 min

    L’incitation à la débauche sur personne de moins de quinze ans est un délit…

  • Républicain non aliéné , 13 juin 2013 @ 17 h 29 min

    “Allons enfants de la Patrie,
    Le jour de gloire est arrivé !
    Contre nous de la tyrannie,
    L’étendard sanglant est levé, (bis)
    Entendez-vous dans les campagnes
    Mugir ces féroces soldats ?
    Ils viennent jusque dans vos bras
    Égorger vos fils, vos compagnes !

    Aux armes, citoyens,
    Formez vos bataillons,
    Marchons, marchons !
    Qu’un sang impur
    Abreuve nos sillons !

    Que veut cette horde d’esclaves,
    De traîtres, de rois conjurés ?
    Pour qui ces ignobles entraves,
    Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
    Français, pour nous, ah ! quel outrage !
    Quels transports il doit exciter !
    C’est nous qu’on ose méditer
    De rendre à l’antique esclavage !

    Quoi ! des cohortes étrangères
    Feraient la loi dans nos foyers !
    Quoi ! ces phalanges mercenaires
    Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
    Grand Dieu ! par des mains enchaînées
    Nos fronts sous le joug se ploieraient
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres de nos destinées !

    Tremblez, tyrans et vous perfides
    L’opprobre de tous les partis,
    Tremblez ! vos projets parricides
    Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
    Tout est soldat pour vous combattre,
    S’ils tombent, nos jeunes héros,
    La terre en produit de nouveaux,
    Contre vous tout prêts à se battre !

    Français, en guerriers magnanimes,
    Portez ou retenez vos coups !
    Épargnez ces tristes victimes,
    À regret s’armant contre nous. (bis)
    Mais ces despotes sanguinaires,
    Mais ces complices de Bouillé,
    Tous ces tigres qui, sans pitié,
    Déchirent le sein de leur mère !

    Amour sacré de la Patrie,
    Conduis, soutiens nos bras vengeurs
    Liberté, Liberté chérie,
    Combats avec tes défenseurs ! (bis)
    Sous nos drapeaux que la victoire
    Accoure à tes mâles accents,
    Que tes ennemis expirants
    Voient ton triomphe et notre gloire !

    (dit couplet des enfants)
    Nous entrerons dans la carrière
    Quand nos aînés n’y seront plus,
    Nous y trouverons leur poussière
    Et la trace de leurs vertus (bis)
    Bien moins jaloux de leur survivre
    Que de partager leur cercueil,
    Nous aurons le sublime orgueil
    De les venger ou de les suivre

    (couplet pour les enfants 2e)

    Enfants, que l’Honneur, la Patrie
    Fassent l’objet de tous nos vœux !
    Ayons toujours l’âme nourrie
    Des feux qu’ils inspirent tous deux. (Bis)
    Soyons unis ! Tout est possible ;
    Nos vils ennemis tomberont,
    Alors les Français cesseront
    De chanter ce refrain terrible :”

    Moi j’aime bien. C’est tout l’esprit français dans une chanson, et c’est un français d’origine étrangère (1 parent sur deux) qui vous le dit.

  • hector galb. , 13 juin 2013 @ 17 h 38 min

    « il est navrant qu’il leur ait fallu attendre qu’un pouvoir politique enfonce les traditions familiales à coups de bulldozer pour qu’ils se soient décidé à réagir. »

    A mes yeux, il n’y a rien de navrant là-dedans. Dans l’idéal, tout le monde ferait toujours tout bien au moment où il faut, mais ça c’est dans l’idéal et y croire ferait de vous un socialiste.

    Qu’y a t-il de navrant à voir trois manifestations monstres venues de nulle part ?
    Qu’y a t-il de navrant à constater que, sans mot d’ordre, des millions de gens au même moment ont décidé de dire que la nullité de leurs pseudos “élites” suffisait et de se prendre en mains ?

    Aux dernières présidentielles, surtout après l’affaire DSK, j’ai “prié” pour que le PS passe, quoique j’ai voté à droite, car j’étais certain qu’ils seraient complètement à la masse et qu’ils feraient ce qu’ils sont en train de faire. Et j’estimais qu’il fallait cet électrochoc en France, sous peine de tous mourir à petits feux.

    Alors, OUI, nous sommes dans la tempête, OUI, nous préfèrerions vivre la vie tracée de nos parents, mais cependant, dites-moi, qu’y a t-il de navrant à ressusciter ?

    Cordialement.

    NB : cela dit , je comprends très bien ce à quoi vous faites allusion, cette façon pénible de devoir attendre de s’emplâtrer un mur pour nous réveiller. C’est la vie.

  • Républicain non aliéné , 13 juin 2013 @ 17 h 50 min

    Source ? Si l’info se vérifie cela fera grand bruit.

    D’ailleurs il y a de quoi s’interroger sur les “moeurs” de nos gouvernants, lorsque la “justice” relâche une lilloise enseignante lesbienne pédophile de la trentaine; sachant que l’individu sera réaffectée dans un autre établissement où elle pourra recommencer. La mineure était âgée de 14 bâtons au moment des faits sachant que tout avait débuté lorsque cette dernière était âgée de 12 ans. Ces scandales concernant l’Educ nat n’en finissent d’ailleurs plus avec la condamnation récente du directeur d’une école d’Epinal détenteur d’images pédopornographiques.

    Le nom de ces individus est très difficile à trouver mais vous remarquerez deux choses : le directeur, homme de 56 ans “a été suspendu vendredi par l’éducation nationale et s’est vu interdire de pénétrer dans l’enceinte d’un établissement scolaire et d’entrer en contact avec des mineurs” par contre l’autre lesbienne continuera à exercer sa profession alors même qu’elle a entretenue sa relation pédophile pour de vrai. Par honnêteté intellectuelle je précise cependant que le directeur est impliqué dans un réseau de violeurs d’enfants et qu’il y a circonstance aggravante.

    Cependant l’autre enseignante d’anglais n’en est pas moins pédophile et n’a visiblement pas été condamnée.

  • Républicain non aliéné , 13 juin 2013 @ 17 h 59 min

    Par “navrant” je n’entendais pas les manifestations, loin s’en faut, elles sont au contraire rassurantes et témoignent d’un regain de vitalité des masses pour la chose politique avec l’émergence d’une nouvelle génération d’acteurs très impliqués. Je pense notamment aux jeunesses de LMPT.

    Il est vrai qu’il y avait des signaux de la turpitude de ce pouvoir, à commencer par “Le Perv”, dont les plus proches collaborateurs du PS, soi-disant, ne connaissaient rien de ses penchants.

    Je soulignais par là qu’il est juste un peu dommage, comme vous l’indiquez, que c’est une fois le dos au mur que l’on se bouge. Mais qu’importe après tout vous avez tout à fait raison, ressuscitons joyeusement et rebâtissons !!

Les commentaires sont clôturés.