La JOC belge : d’apparence rebelle mais tenue financièrement par le pouvoir

La JOC belge, ex-Jeunesse ouvrière chrétienne rebaptisée Jeunesse organisée et combative il y a quelques mois, sort un n° par an d’Organise-toi ! dans lequel sont abordées toutes les obsessions maladives de l’extrême gauche : haine des patrons, de l’homme blanc, des traditions, etc. A noter que sur 4 pages, le gouvernement Di Rupo comme “la répression policière” en prennent pour leur grade. Mais quelle surprise de voir en-bas de la page 4 la mention “Avec la soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles”, c’est-à-dire de la Communauté française de Belgique, dirigée par une coalition Parti socialiste-Centre démocrate humaniste-Ecolo…

Autres articles

3 Commentaires

  • V_Parlier , 13 Juin 2014 à 11:45 @ 11 h 45 min

    Je ne connaissais pas ce mouvement, mais je ne suis guère surpris. C’est tout à fait dans la mouvance mi-bobo mi-“antifa” (qualificatif d’ailleurs même pas mérité) qui est plus ou moins récupérée et canalisée avec parcimonie par des gouvernements tels que celui de la France, par exemple.

  • eric-p , 14 Juin 2014 à 13:05 @ 13 h 05 min

    Comment se fait-il qu’on en soit arrivé là ?
    Qui dirigeait le mouvement “Jeunesse Ouvrière Chrétienne” et pourquoi permettent l’usurpation
    de ce sigle ?

  • Tonio , 14 Juin 2014 à 14:45 @ 14 h 45 min

    Y a-t-il des anticléricaux francs-maçons dans les JOC pour ôter à ce mouvement tout ce qui rappelait ses attaches à l’Eglise ? Jusqu’où iront les légions anticléricales ?
    Coup réussi, on dirait du Pierre Bergé !
    En 1930 on ne voulait pas abandonner la jeunesse chrétienne aux sirènes du marxisme, depuis la JOC a mis de l’eau MRP dans son vin; et voilà que le même sigle sert de bombe contre les vrais chrétiens: JOC, ça peut-être détourné en n’importe quoi, pour vu qu’on en cache les vrais desseins et, ainsi, les jeunes inexpérimentés tomberont dans les filets de athées francs-maçons anticléricaux, comme des mouches! Ça c’est la direction générale certaine que prend aujourd’hui la culture européenne dirigée, financée par sa Commission de mercenaires des financiers cosmopolites de New York.
    L’Europe a échappé au marxisme mondial, était-ce pour tomber dans la gibecière des francs-maçons new-yorkais ?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen