Didier Paillard, maire PCF de Saint-Denis : “les racines chrétiennes de la ville de Saint-Denis sont indéniables”

Interrogé par le bulletin des Chantiers du Cardinal qui construit et rénove des lieux de culte catholique en Île-de-France à l’occasion de la dédicace de l’église Saint-Paul-de-La-Plaine, Didier Paillaird, le maire PCF de Saint-Denis, déclare :

“Quand on reconstruit un quartier, on reconstruit de la ville sur la ville. On assemble de nombreuses pièces : les transports en commun, les services administratifs… Parmi ces pièces, on trouve les lieux de culte. A l’origine de la reconstruction, il y avait un syndicat intercommunal “La Plaine Renaissance”, cela dit tout ! Que ce lieu majestueux participe à cette renaissance me paraît essentiel. Son trait architectural fait partie de cette modernité alors que les racines chrétiennes de la ville de Saint-Denis sont indéniables. Elle s’est construite sur la légende du saint. (…) une longue tradition de compagnonnage existe. Un travail est quotidiennement mené par le centre communal d’action sociale (CCAS) avec différents acteurs : les petites soeurs des Pauvres, les jésuites… Nous allons le poursuivre pour construire ensemble, donner des réponses. Une vraie fraternité est nécessaire ici.

Autres articles

21 Commentaires

  • charles-de , 13 Juil 2014 à 13:38 @ 13 h 38 min

    C’est d’une TELLE éVIDENCE !

  • ranguin , 13 Juil 2014 à 13:40 @ 13 h 40 min

    Il voit peut-être d’où vient le vent et veut être réélu.

  • marie france , 13 Juil 2014 à 13:49 @ 13 h 49 min

    c’est avec un peu de retard que le ST Esprit ( pentecôte ) a éclairé le “rouge” mieux vaut tard que jamais !!

  • psyché , 13 Juil 2014 à 17:08 @ 17 h 08 min

    Saint-Denis est une Terre Conquise d’où les Desouche ont été exclus.
    M. Paillard craint-il la Reconquista ?
    Son électorat étant majoritairement constitué d’une agrégation de communautés largement subventionnées, il est vrai qu’il ne serait alors plus réélu.

  • marie france , 13 Juil 2014 à 17:21 @ 17 h 21 min

    le Saint Esprit l’a éclairer hosanna !!!!pauvre type !!

  • psyché , 13 Juil 2014 à 17:38 @ 17 h 38 min

    En français dans le texte, je cite Paillard : “On assemble de nombreuses pièces : les transports en commun, les services administratifs… Parmi ces pièces, on trouve les lieux de culte.” : nous sommes alors en plein relativisme et l’on comprend aisémment que aux yeux de Paillard, la basilique Saint-Denis n’est qu’un lieu de culte parmi les lieux de culte, eux-même étant les dernières des pièces après les autres pièces ; en fait, une verrue dans la ville exo-indigène.
    Le RER de Saint-Denis revêt alors une très grande importance en étant sacré comme plus important que la sépulture des rois de France : inversion des valeurs ?
    Paillard : ” Quand on reconstruit un quartier, on reconstruit de la ville sur la ville”, on comprend alors à deux mots que Paillard est très tenté de reconstruire un nouveau quartier par dessus la sépulture des Rois.

  • Goupille , 13 Juil 2014 à 18:00 @ 18 h 00 min

    Paillard (l’Etat Civil vous a de ces ironies…) ne manque pas d’air : cette municipalité communiste de longue date, avant lui peut-être, a pourtant commis un acte de béton qui hurle son mépris de la Basilique.
    A savoir la destruction d’une place selon l’ancestral parcellaire axé sur l’église et le dépôt de guingois d’une énorme mairie qui semble avoir été momentanément suspendue dans son œuvre d’éradication du passé chrétien et royal du lieu.

    Parole de coco, parole de perroquet. Des sons, pas de fond.

Les commentaires sont fermés.