JO : Une mauvaise affaire financière pour le service public

Certes, grâce à la retransmission de 307 heures de Jeux Olympiques, France 2, France 3, France 4 et France Ô ont vu leur audience monter en flèche pendant 15 jours, la quasi-absence de décalage horaire aidant. La célèbre manifestation sportive a même permis à la première de battre TF1 en journée 13 jours sur 15 et à la seconde de réaliser le même exploit trois jours durant. Quant au portail internet de France Télévisions, il a réuni 20 millions de visiteurs uniques sur deux semaines grâce à une dizaine de flux d’images diffusées en direct et en continu. Selon VivaKi (Publicis), tout cela devrait rapporter entre 6 et 7 millions d’euros de recettes nettes publicitaires au groupe. France Télévisions espère 10 millions. Dans tous les cas, on est très loin de l’équilibre : l’entreprise publique, financée par l’argent de la publicité et du contribuable français a en effet dépensé 55 millions d’euros rien qu’en droits télévisés et 10 millions en productions ! La belle affaire…

Autres articles

5 Commentaires

  • manolm , 13 Août 2012 à 19:20 @ 19 h 20 min

    La preuve, sans doute, que seul le service public peut aujourd’hui se permettre une telle exposition de l’aventure olympique. Au-delà de “l’esprit olympique” particulièrement difficile à maintenir dans un univers si mercantile, comment imaginer les JO de 2016 diffusés sur une chaîne à péage, ou bien entrecoupés de pages publicitaires longues de 2 minutes toutes les 7 minutes ? Comment le CIO calculera les droits, comment se passeront les négociations ? Certes, le bénéfice en terme d’image est sans doute colossal pour France Télévisions, mais avec les pertes que vous évoquez et une pression accrue de tous les gouvernements pour que leurs chaînes publiques coûtent de moins en moins chers, qui va bientôt pouvoir se les payer ?

  • Bernard , 14 Août 2012 à 12:26 @ 12 h 26 min

    La valeur d’un peuple ne se jugeant pas pour moi selon ses critères sportifs, je déplore, comme contribuable, de payer des impôts pour le sport.

  • xanpur , 16 Août 2012 à 8:57 @ 8 h 57 min

    Tout à d’accord avec vous. Mais on a les héros que l’on mérite.
    Dommage, que l’on ne mette pas autant en avant nos (trop rares) entrepreneurs et entreprises qui réunissent.
    “Quand au bilan financier des JO pour France télévision, il n’a rien de surprenant. C’est de la “”bonne gestion à la socialiste

  • alfalain , 22 Août 2012 à 17:30 @ 17 h 30 min

    Qu’un service public coûte de l’argent public me semble le b-a-ba….
    Ou alors il faut accepter des “pages publicitaires longues de 2 minutes toutes les 7 minutes ” comme le dit manolm…. et ce avec ou sans gouvernement socialiste….

  • Bonsens , 28 Août 2012 à 8:39 @ 8 h 39 min

    “le bénéfice en terme d’image est sans doute colossal pour France Télévisions”: ah bon? A quel titre?! La télé la plus déficitaire? La télé la plus pigeon, incapable de faire un prévisionnel?
    Vous avez raison, vu comme ça, le bénéfice est patent…
    Vous êtes réalistes, vous, alors, hein?

    Quant à votre question “qui (quelles chaines publiques) va bientôt pouvoir se les payer ?”, c’est une bonne question et je vous remercie de me l’avoir posée:
    La réponse est “aucune, et le plus vite possible”.
    Parce que dépenser de l’argent public pour ça, c’est une ignominie, quand on voit tout ce dont le peuple français a besoin…

    Vouv voyez, on est pas mal dans ce pays à penser que gaspiller l’argent des autres, c’est trop facile, et que c’est scandaleux quand c’est fait délibérément et idéologiquement.

Les commentaires sont fermés.