Environ 500 policiers et gendarmes mobilisés pour protéger “Tel Aviv sur Seine”…

La mairie de Paris a confirmé que Tel Aviv sur Seine aura bien lieu jeudi et que le programme restera inchangé, mais elle a prévu un dispositif de sécurité très renforcée avec environ 500 policiers et gendarmes mobilisés. Pour l’opposition, la maire Anne Hidalgo doit interrompre ses vacances. “Ce que je constate surtout, c’est que lorsqu’Anne Hidalgo est absente quelques jours de Paris, manifestement elle manque beaucoup à l’opposition”, ironise Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris.

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • ovide , 13 août 2015 @ 9 h 14 min

    et qui paiera ces 500 policiers sinon nos pommes….

  • Vautrin , 13 août 2015 @ 10 h 16 min

    Il n’y aurait pas besoin de protection s’il n’existait pas de gaucho-fascistes pro-hamas !

  • Pascal , 13 août 2015 @ 12 h 49 min

    « … d’entretenir des relations avec des villes israéliennes qui défendent les mêmes valeurs que nous. » (Bruno Julliard)

    Ben voilà, il fallait commencer par là, dire que Tel Aviv est une ville « gay-friendly » pour clouer le bec au Pcf et au Parti de gauche !

  • Gisèle , 13 août 2015 @ 21 h 23 min

    Y aura t il des places de parking ** arc en ciel ** agrémentées de quelques plumes ???

  • Gisèle , 13 août 2015 @ 22 h 38 min

    Je suis sûre que si les merdias arpentaient la majorité des villes et villages de France , en questionnant les badauds sur cet ** évènement ** , ils auraient une réponse du genre :
    ** hein ??? non , j’sais pas .. **

  • Sirius , 14 août 2015 @ 0 h 41 min

    Anne Hidalgo a bien raison de ne pas bousculer ses vacances pour une affaire complétement délirante.A l’ouverture de Paris Plage ce matin il y avait plus de journalistes (et de flics en plein terrorisme vu les fouilles) que de “plaisanciers”.On dit (et la presse en tête) qu’Internet grossit toute info gratinée au-delà du raisonnable mais alors que dire de ces journaleux prêt à la curée? Etonnez-vous qu’on vende de moins en moins de journaux,étonnez-vous de subir (si vous le voulez) une télé vulgaire et racoleuse!

  • Marino , 14 août 2015 @ 6 h 47 min

    Boucliers, matraques, casques et gilets de protection. Les premiers visiteurs de «Tel-Aviv sur Seine», jeudi matin, sur les berges parisiennes, sont des gendarmes.

    «Préparez vos sacs et videz vos poches!»
    Les arrivants sont passés sous des détecteurs de métaux et ont dû ouvrir leurs sacs. À quelques mètres, d’autres équipes des forces de l’ordre ont sillonné toute la journée les alentours de l’Hôtel de ville, qui étaient bloqués par des barrières, tandis que des groupes de gendarmes étaient postés sous les deux ponts qui encadraient les festivités.

    En fin de matinée, les visiteurs se faisaient toujours rares, et l’heure n’était pas à la détente: difficile de profiter des transats et de la musique pop israélienne en étant cerné par les journalistes venus en nombre – plus de cinquante accrédités dès 11 heures du matin, selon la Mairie de Paris.

    Comme beaucoup de visiteurs, cet Israélo-Américain arborait un chapeau aux couleurs de l’État hébreu.
    Certains sont même venus avec drapeaux et lunettes marqués de l’étoile juive. Ils dansent, pieds nus dans le sable, au rythme des «youyous» lancés par les femmes.

    À la mi-journée, la tension est montée d’un cran.
    Malgré le déploiement policier d’envergure, pro-israéliens et pro-palestiniens finissent par se rencontrer aux entrées de Paris Plages, et les insultes fusent.

    Sous le pont Notre-Dame, une vingtaine de gendarmes sont pris entre deux feux. D’un côté, les youyous séfarades et la musique électronique israélienne. De l’autre, les slogans «Israël assassin».

    Pour le tenancier de la buvette du boulodrome de Paris Plages, «Tel-Aviv sur Seine» n’a pas fait ses affaires: «C’est le chômage technique.»

    * Le Figaro

Les commentaires sont clôturés.