Haute-Garonne : ils ferment leur épicerie-restaurant s’estimant « détestés » par une partie du village après avoir organisé un défilé homosexuel…

Haute-Garonne : ils ferment leur épicerie-restaurant s’estimant « détestés » par une partie du village après avoir organisé un défilé homosexuel…

Lu sur Actu.fr :

“C’est une histoire de près de trois ans qui va se conclure à la fin de l’année 2022. Le jeudi 21 juillet, l’équipe de l’épicerie-restaurant La Source, basée à Caignac, a annoncé sur sa page Facebook sa fermeture définitive le samedi 31 décembre. Une annonce brutale, qui tenait en une seule phrase.

Début janvier, la rédaction de Voix du Midi Lauragais s’était longuement entretenue avec Laurent Fournie, le gérant des lieux. Il évoquait les obstacles auxquels faisait face le commerce de ce village d’un peu moins de 300 habitants. Entre consignes sanitaires difficiles à appliquer, manque d’affluence ou encore problèmes financiers notamment dus à l’inéligibilité de l’établissement au fonds de solidarité, la situation sur place paraissait difficile. Aujourd’hui, d’autres problèmes semblent pourtant être à l’origine de cette fermeture.

En effet, Laurent Fournie assure que les soucis financiers qu’il a pu rencontrer ne constituent pas l’élément déclencheur de la fermeture. Au contraire de la relation avec la clientèle locale dont il affirme qu’elle « n’a fait que se dégrader au fil des mois ».

En janvier, le gérant de l’établissement déclarait que seulement 20 % du chiffre d’affaires provenait de la clientèle locale. En ce mois de juillet, le Caignacais indique que ce chiffre est descendu à 15 %, le reste des clients émanant de l’extérieur de la commune.

“La plupart viennent par exemple de Villefranche-de-Lauragais, de Portet-sur-Garonne, voire même pour certains du Tarn pour acheter nos produits. On a développé une bonne relation avec eux, à tel point qu’ils viennent parfois de très loin pour nous apporter leur soutien.”

Malheureusement cet aspect positif de leur travail n’a pas suffi à compenser « le mal-être » vécu par l’équipe à Caignac, comme le définit Laurent Fournie. Il pointe du doigt un mépris global à son égard et celui de sa femme et sa fille qui travaillent à ses côtés :

Il semble qu’une majeure partie des habitants ne nous apprécient pas. Pourtant, ils étaient plus nombreux à venir lors du premier confinement. Certainement, en raison de la mesure de restriction de déplacement à 10 kilomètres autour de son domicile mais ils répondaient tout de même présent. Une fois cette étape passée on a déjà commencé à ressentir un fossé se créer entre eux et nous malgré le fait qu’on pensait bien s’entendre.

Cet éloignement de la clientèle locale, le gérant de La Source était prêt à l’accepter. Mais ce qui a grandement dérangé toute l’équipe, c’est « le manque de courtoisie et les signes d’impolitesse qui se sont multipliés », selon les termes employés par Laurent Fournie.

Beaucoup semblent nous reprocher de ne pas vraiment faire partie du village. Oui nous venons du nord de la France et nous sommes installés à Caignac en 2019, mais jamais je n’aurais pensé que ce détail suffirait à ce qu’on soit détesté.”

Une histoire incompréhensible. De simples Français du Nord.

« On a l’impression que tout est fait pour nous chasser. Même lorsqu’on programme des animations, on nous met des bâtons dans les roues comme lors de notre pride party”, souligne Laurent Fournie.

Actu.fr ne relève même pas. Puis parle de “la famille” de Laurent. Qui ne comprend pas que sa gay pride obscène et bruyante en plein village a fait fuir la clientèle… Vous comprenez mieux pourquoi des gens viennent de loin leur acheter des trucs pour les soutenir. La bonne nouvelle, c’est que l’idéologie LGBT ne rapporte rien au niveau local.

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • karr , 15 août 2022 @ 16 h 13 min

    Bien des commerces de proximité en province ne peuvent tenir,un ami a tenté le coup dans son village de la Creuse,nous avons constaté la même chose dans un village de Corrèze,il n’y a pas de rejet ,mais financièrement les épiciers ,comme la clientèle, ne s’y retrouvent pas.
    Ma mère faisait un effort en achetant quelques produits dans l’épicerie du village voisin,mais le gros des achats se faisait dans les supermarchés de la ville située à 20 km.
    Si ces personnes ont organisé une fête gay,qu’ils ne s’en prennent qu’à eux-mêmes,un commerçant se doit de respecter sa clientèle sans imposer ses opinions ,c’est le b-a ba de la profession,à présent qu’ils aillent ouvrir une boîte gay dans une ville du Nord!

  • Retouraubercail , 15 août 2022 @ 17 h 34 min

    Qu’il aille ouvrir une boutique dans le Marais ou à Barbès. Il y a de plus le “vivre ensemble” qui devrait convenir à ce genre de personnage. Hidalgo lui trouvera bien quelques subventions…
    Que tous ces wokistes LGBT ne viennent pas polluer nos villages qui vivent tranquilles !!😡

  • cendu , 15 août 2022 @ 21 h 03 min

    Chacun est libre de vivre comme il l’entend. Mais il existe des lois interdisant l’exhibitionnisme … sauf, semble t’il, pour les LGBT pourtant ultra minoritaires.
    Si un commerçant exhibe ses penchants en public, il ne peut pas se plaindre des conséquence (et être soulagé de ne pas avoir été verbalisé).

  • theodule , 15 août 2022 @ 21 h 36 min

    ces commerçants devraient comprendre que tout le monde n’apprécie pas la pornographie sous es fenêtres et quedans la mesure où ils décidaient de ‘imposer il ne fallait pas s’attendre à ce que tout le monde dise merci et en redemandent : les LGBT choisissent leur mode de vie mais doivent respecter ceux qui ont une autre conception de l’existence !!

  • Jo NO , 15 août 2022 @ 23 h 55 min

    En tant que gay, je ne peux que dire que ces commerçants n’ont que ce qu’ils méritent. Ils devraient plier bagage le plus vite possible et recommencer ailleurs SANS exhibitionnisme, ni-même s’afficher gays. Les gens adorent “deviner” et ils se feront bien plus respecter. Il y aura les clients-lambda et les clients-complices. Ils n’ont encore pas compris qu’il n’y a aucune gloire à être gay. Les “cons-glorieux” sont mal vus partout quelle que soit la raison de la gloire affichée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.