Trump reproche à Macron d’avoir fait chanter Angelique Kidjo, qui l’avait insulté! (Vidéo)

Trump reproche à Macron d’avoir fait chanter Angelique Kidjo, qui l’avait insulté! (Vidéo)

Pour Bercoff (premier journaliste à avoir interviewé Trump), la colère du président américain envers Macron vient du choix de la chanteuse des commémorations, Angelique Kidjo, anti-Trump notoire qui l’avait traité de “tyran” et de “salaud” : «Donald Trump est sorti de la séquence du centenaire pour une raison dont peu de gens ont parlé. La personne qui a chanté l’hymne africain est Angelique Kidjo. Or, il faut rappeler, et Trump le savait, et je pense que Macron aussi, qu’Angelique Kidjo était l’une des premières à manifester contre Donald Trump, notamment à New York lors de l’investiture, elle a dit “Donald Trump est un tyran”, “Donald Trump est un salaud”. Je ne sais pas si c’était une provoc française, mais Donald Trump connaissait très bien Angelique Kidjo, il l’avait vue.
L’on ne peut que s’interroger quant à une telle provocation… et ainsi vérifier l’arrogance stupide de Macron.
———————————————-
Deux jours après sa visite à Paris pour le 11-Novembre, le président des Etats-Unis Donald Trump s’en est directement pris ce mardi 13 novembre à Emmanuel Macron dans quatre messages postés sur Twitter, se moquant ouvertement de son homologue français. (…).

Le président américain s’est échauffé sur la création d’une “véritable armée européenne”, proposée la semaine dernière par son homologue pour se “protéger de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique” dans le domaine du cyberespace. La sortie avait déjà provoqué l’ire de Donald Trump, qui y avait répondu par un premier tweet au moment de son atterrissage en France le 10 novembre, jugeant le propos d’Emmanuel Macron “Très insultant”.

Il y va bien plus fort dans son message de ce 13 novembre… La remémoration des guerres franco-allemandes l’ayant manifestement inspiré, Donald Trump lance : “Emmanuel Macron suggère de créer sa propre armée pour protéger l’Europe contre les États-Unis, la Chine et la Russie. Mais ça c’était l’Allemagne dans les deux guerres mondiales – Qu’est-ce que ça avait donné pour la France ? A Paris, ils commençaient à apprendre l’allemand avant l’arrivée des États-Unis (…)”.

Dans un deuxième tweet, le président des Etats-Unis se plaint de la taxation des vins américains en France, assurant que “la France fait un excellent vin, mais les Etats-Unis aussi”.

Les deux derniers tweets de cette salve sont particulièrement piquants et étonnants, même sous les pouces de Trump. “Le problème c’est qu’Emmanuel souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%”, raille-t-il ouvertement, accusant son homologue d’avoir “juste tenté de changer de sujet”en parlant de défense et non du “taux de chômage de presque 10%” en France.

Source

Articles liés