Franprix porte-t-il mal son nom ?

Le Parisien de jeudi rapporte que le groupe Casino, via ses différentes enseignes (Franprix, Leader Price, Casino, Vival, Spar, Monoprix qu’il détient à 50%…), détient 60% de la surface commerciale alimentaire de la capitale. Dans certains quartiers (porte Dauphine, Madeleine, Villette…) c’est même 80%. Ce déficit de concurrence a pour conséquences des prix en moyenne 10% plus élevés qu’ailleurs sur les produits de marques nationales, notamment chez Franprix. Questionnée il y a un an par la Ville de Paris, l’Autorité de la concurrence ne relevait mercredi dernier “aucun abus” même si l’omniprésence de Casino constitue selon elle “un obstacle à la concurrence”.

Autres articles

1 Commentaire

  • Sylvie , 15 janvier 2012 @ 11 h 44 min

    Le Franprix de Rouen ne vend que du cochon. Saucisses, saucissons, viande de porc, cassoulets, etc… et pourtant ses dirigeants sont peut-être des personnes issues de la diversité. Et c’est très bien si je trouve que ce que j’aime au point de vue alimentaire. Les prix sont abordables et la nourriture saine.
    Heureusement, car ailleurs cela ne doit pas être pareille.
    Je n’ai pas vu jusqu’à présent de la viande hallal.
    Et c’est tant mieux… Tous les clients que je voient sont des Français de souche..

Les commentaires sont fermés.