Monseigneur Bonfils : « L’évêque a le pouvoir de confirmer, y compris dans un lieu de culte de la Fraternité Saint Pie X »

Monseigneur Bonfils est administrateur apostolique du diocèse d’Ajaccio jusqu’à l’arrivée d’un nouvel évêque en avril. Évêque émérite de Nice, il s’est illustré dimanche dernier en célébrant 19 confirmations dans le lieu de culte de Fraternité Saint Pie X à Ajaccio. Monseigneur Bonfils a répondu aux questions des Nouvelles de France.

Monseigneur, vous êtes provisoirement en charge du diocèse d’Ajaccio, est-ce un diocèse particulier ?

Tous les diocèses ont leurs particularités. En Corse, on note toutefois une piété populaire assez forte. Les fidèles participent aux processions en nombre important. Nous aurons une procession dimanche prochain pour la fête de Notre-Dame de la Miséricorde à Ajaccio et je pense qu’il y aura du monde.

La Corse nourrit-elle les vocations ?

Nous avons actuellement 2 séminaristes. Quelques jeunes gens sont également venus me voir pour discuter d’une éventuelle vocation. C’est assez honorable, en comparaison avec d’autres diocèses…

Vous avez récemment célébré les confirmations dans une église desservie par la Fraternité Saint-Pie-X, pourquoi ?

J’ai célébré ces confirmations car des jeunes du diocèse désiraient recevoir ce sacrement. Celui-ci est conféré par l’évêque et il n’y a pas cinquante évêques en Corse. L’évêque a le pouvoir de confirmer, y compris dans un lieu de culte de la Fraternité Saint-Pie-X. Après m’être assuré du consentement de ces jeunes, ainsi que de celui de leur famille, j’ai célébré les confirmations. Ces jeunes étaient tout à fait normaux et bien préparés à recevoir ce sacrement.

Y êtes-vous allé de votre propre initiative ?

C’est le prêtre de la Fraternité Saint-Pie-X qui m’a appelé. Il m’a dit qu’il avait des jeunes à confirmer mais que le supérieur de la Fraternité, qui devait procéder à ces confirmations, ne pouvait pas se déplacer.

Cela ne vous dérange pas de célébrer une messe selon le rite de Saint Pie V ?

Pas du tout ! Non seulement cela ne me dérange pas mais en plus nous y sommes invités par notre Saint Père, le Pape Benoît XVI. L’Église catholique admet le rite traditionnel, le nouveau rite lui-même est issu de la Tradition.

Cet événement intervient alors que des discussions sont en cours à Rome entre la Fraternité Saint-Pie-X et le Saint- Siège en vue d’une éventuelle régularisation canonique.

Effectivement ! Avant d’aller confirmer, j’ai donc consulté un cardinal, mêlé de près à ces discussions, qui m’a donné un avis favorable.

Vous-même, êtes-vous favorable à une réconciliation entre la Fraternité Saint Pie X et le Saint-Siège ?

Ce que nous souhaitons tous, c’est l’unité de l’Église, dans le respect de l’enseignement du Concile.

Avez-vous de bonnes relations avec la Fraternité Saint-Pie-X ?

Avec la Fraternité Saint-Pie-X en tant que telle, je n’ai pas de relations, étant donné qu’elle n’existe pas canoniquement. Avec les personnes et les prêtres en revanche, j’ai de bonnes relations.

Articles liés

27Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • K. , 14 mars 2012 @ 8 h 43 min

    Pourquoi le prêtre n’a pas la même version sur l’initiative de la démarche?

    http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=627333

  • Ignace , 14 mars 2012 @ 9 h 37 min

    Un peu trop rock and roll l’abbé Mercury !
    Et les autorités de la Frat’ ? Qu’en disent-elles ?
    J’espère qu’elles sont un peu plus Beatles que Rolling Stones !
    D’autant que le représentant local de l’Eglise moderniste est très clair :
    “Ce que nous espérons tous, c’est l’unité de l’Eglise, dans le respect de l’enseignement du Concile.”
    Ils veulent la conversion de la Tradition à Vatican II alors que Mgr Lefebvre souhaitait l’inverse, à savoir celle de la Rome moderniste à la Tradition.
    C’est d’ailleurs ce qui a justifié les sacres en 1988.
    Et puis, sans juger la personne dudit “évêque d’Ajaccio”, la validité de son ordination et de son sacre sont douteuses,
    et le doute s’étend de fait sur la validité de ces confirmations.
    Nous attendons fébrilement la version de la Fraternité, en espérant qu’il y a eu une méprise quelque part.

  • K. , 14 mars 2012 @ 10 h 21 min

    C’est beau la charité.

  • JPA , 14 mars 2012 @ 10 h 27 min

    D’un côté Mgr Bonfils affirme qu’il n’a pas de relations avec la FSSPX en raison de sa non-existence canonique, et qu’il n’y a que des relations avec des personnes et des prêtres catholiques. D’un autre côté, il affirme avoir consulté un cardinal lié aux discussions avec la FSSPX (et pas simplement avec des personnes et des prêtres).

    Schizophrénie, docteur?

    On n’est pas à une contradiction près dans ce coup tordu.

  • Capt'ain de Lourme , 14 mars 2012 @ 10 h 40 min

    Emettre des doutes sur la validité des ordinations alors qu’on est soi même schismatique, il y’a comme une incohérence…
    Lisez les textes (les vrais pas ceux trafiqués par la Frat’ j’entends bien) de Vatican II et vous serez étonnés de voir qu’ils ne sont pas du tout incompatible avec la Tradition!
    Et puis sur la version que donneront les Grands Gourous de la Fraternité, leur monopole étant remis en cause il faut s’attendre à un communiqué violent. (Je vois bien en première page de fidelis “Un de nos abbé pactise avec un évèque satanique et franc-masson, on voit bien derrière cela la volonté du Diable qui de Rome tente d’éradiquer le dernier bastion de la vraie Foi catholique”)

  • Isabelle Morguill , 14 mars 2012 @ 12 h 06 min

    Puisqu’on parle de schizophrénie…

    J’ai une question : si le sacre de Mgr Bonfils n’est pas valide, si l’Eglise “sacre” de faux évêques depuis le Concile et fait semblant d’ordonner des prêtres, si l’Eglise distribue de faux sacrements depuis des dizaines d’années, POURQUOI diable (^^) la FSSPX voudrait-elle obtenir un statut canonique auprès d’une “Eglise” fantoche qui n’a de réalité que le titre qu’elle se donne ? Pourquoi même irait-elle discuter avec un pseudo Pape élu par des simulacres de cardinaux ?

    Il m’étonnerait pourtant que les jeunes confirmés par la main de l’évêque conciliaire (mais dans la liturgie traditionnelle) soient re-confirmés par une autre main dans les mois à venir, comme s’ils ne l’avaient pas déjà été. Quelle que soit la maladresse (consciente ou non) des acteurs de l’affaire.

    Peut-être parce que la FSSPX n’est pas sédévac. Même si des catholiques qui s’en sentent proches semblent plongés dans une certaine confusion…

  • Jak , 14 mars 2012 @ 12 h 08 min

    « Avec la Fraternité Saint-Pie-X en tant que telle, je n’ai pas de relations, étant donné qu’elle n’existe pas canoniquement »

    Peut-on être plus Tartuffe ? Plus méprisant ? Plus odieux ?

    Ces évêques sont vraiment d’une hypocrisie incroyable !

    En plus, il cherche à s’emparer d’un centre de messe de la FSSPX et essaie de faire passer cela pour de la charité !

    A vomir !

    (NB : Avant de critiquer ce dernier mot, relisez l’Écriture sainte. Il y est employé…)

Les commentaires sont clôturés.