Hervé Mariton : “je ne suis pas révolutionnaire”

Invité mercredi dans le “Talk” Orange-Le FigaroHervé Mariton a dit son désaccord avec le discours radical de Nicolas Hulot : “je vais vous faire un aveu, je ne suis pas révolutionnaire, je ne considère pas qu’il faille du passé faire table rase et je me méfie toujours de la construction de modèles nouveaux”.

Le député UMP élu dans la Drôme et président du club Réforme et Modernité a regretté l’absence de courants au sein de l’UMP : “cela aurait permis d’organiser paisiblement, normalement et conformément aux statuts l’affirmation des uns et des autres au sein de l’UMP et (…) de savoir compter, compter à la fois le nombre et puis peser dans la vie de l’UMP”.

Concernant la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune, “j’aurais préféré au fond, après avoir beaucoup hésité, une suppression plus radicale de l’ISF avec des mesures de financement en contre-partie parce qu’il ne faut pas creuser le déficit de l’Etat” a-t-il déclaré.

Articles liés