Jean-Louis Aubert : “Les Enfoirés sont un impôt doux”

Dans Voici, Jean-Louis Aubert répond aux critiques d’Eddy Mitchell et de Patrick Sébastien sur “les Enfoirés” (« Je me dis que s’il écoute les Restos du cœur, quand même, ça doit lui faire mal aux couilles”) :

Membre de la troupe des Enfoirés depuis le départ, proche de Coluche, l’ex-leader de Téléphone admet que les artistes présents aux concerts des Enfoirés ne sont pas là uniquement pour aider l’association, mais aussi pour faire leur promotion. Un « système qui fonctionne », élaboré par le fondateur des Restos lui-même : « Moi, j’étais à côté de Coluche quand il a eu l’idée, explique Jean-Louis Aubert au Parisien. Donc je connais l’histoire à la source. Coluche a dit : “Putain, mais on va faire ces restos”, il s’est retourné, et il a dit “Et puis ça va me faire de la promo…” Donc Saint Coluche… »

Voir le rassemblement des Enfoirés comme un simple élan de solidarité désintéressé est un mirage, selon Jean-Louis Aubert : « Dites-vous bien que c’est un impôt doux. […] Tout le monde fait tourner sa boîte. » Distributeurs, TF1, organisateurs de concert, artistes : chacun a sa place dans cette énorme machine, qui génère beaucoup d’argent, certes, mais il ne faut pas l’oublier, principalement pour ceux qui en ont le plus besoin : « Arrêtez d’y voir un système de générosité, lâche le chanteur. On ne fait pas l’aumône, c’est un impôt que les gens payent sans s’en rendre compte. Si vous préférez que les gens donnent 70 euros par an pour les pauvres, essayez de leur soutirer. Bonne chance à vous ! »

Autres articles

10 Commentaires

  • Gisèle , 14 Avr 2014 à 23:01 @ 23 h 01 min

    Odeur de charité … mais pas charité .
    Faut – il être naïf pour ne pas avoir compris !

  • Alainpsy , 14 Avr 2014 à 23:24 @ 23 h 24 min

    De moins en moins de Français, plein de femmes voilées, des roms et autres gens du voyage, de plus en plus d’exigences…les restos du cœur ce sera sans moi, surtout que dans les supermarchés c’est beaucoup de recettes en plus sur des denrées cibles…pas certain que Coluche aurait aimé toute cette évolution.

  • Gisèle , 15 Avr 2014 à 0:28 @ 0 h 28 min

    Idem pour le téléthon .
    Idem pour la campagne SIDA ;

  • Stephan_Toulousain , 15 Avr 2014 à 8:51 @ 8 h 51 min

    Il vaut mieux aider les associations non médiatisées,et qui font un réel travail sur le terrain, celles de chez soi par exemple.

  • ranguin , 15 Avr 2014 à 9:08 @ 9 h 08 min

    Cela fait longtemps que non seulement je ne regarde plus, mais de plus je ne donne plus.
    Je fais comme mon père : je donne directement à qui en a besoin. Pas besoin de toutes ces associations bien pensantes qui vivent au crochet de la misère.

  • Xav , 15 Avr 2014 à 11:00 @ 11 h 00 min

    Il serait bon de savoir combien touche le si généreux JJ Goldman en droits d’auteurs via la SACEM lors du prime time sur TF1 : les droits d’auteurs sont calculés suivant la durée de diffusion de ses “tubes” et l’audience de l’émission. Comme la moitié des chansons reprises par les sous-artistes – qu’on essaye de nous imposer mais dont personne ne veut (comme M’Pokora, qui doit avoir des parents sacrément bien placés vu le nombre d’émission où il est invité alors qu’il ne fait ni entrées, ni ventes de CD) – viennent de cet homme en or, ça doit représenté un beau pactole ! Financé par nos impôts, pour la diffusion de la culture, bien évidemment…

    Et nous sommes sauvés, la France à réussi à négocier le maintient de notre “exception culturelle” – et ses voies de financement public – au sein du futur traité transatlantique (du coup, ils ont certainement du faire quelques concessions sur l’agriculture, l’industrie et la santé).

  • PLC , 15 Avr 2014 à 11:23 @ 11 h 23 min

    Les Apprentis d’Auteuil, par exemple, ou les Villages d’enfants. Il ne manque pas de gens “utiles” dans ce pays alors que ces morpions du show-business (business, ce n’est pas moi qui le dit, c’est eux !) n’entretiennent que des parasites.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen