Minute : Tout le monde en parle !

Patrick Cousteau, son rédacteur en chef, ne cache pas sa satisfaction : “Depuis un an, Minute est régulièrement cité par les confrères”. Certes, ceux-ci le traitent de “journal d’extrême-droite” mais “le simple fait qu’une personnalité nous accorde une interview est désormais considéré comme un événement médiatique”, remarque-t-il. Au point que, ces derniers jours, les plus grands donnaient leur opinion sur l’hebdomadaire dont l’objectif affiché est de “créer des passerelles à droite” et de “faire craquer le cordon sanitaire autour du Front national” pour aboutir à “l’union des patriotes”.

Lui accorder un entretien ? Jean-François Copé “ne le ferait pas”, a-t-il affirmé au JT de 20h, mardi sur France 2. “Moi, ma sensibilité, c’est plutôt Ouest France » a réagi mercredi François Fillon venu soutenir Nadine Morano, en difficulté dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle, qui a donné une interview à Minute de cette semaine.

La semaine dernière, c’est l’entretien accordé par Roland Chassain, maire des Saintes-Maries-de-la-Mer, qui avait fait du bruit. Il y a quelques mois, c’était l’interview de Thierry Mariani, “l’énième” !

Mardi, Martine Aubry a regretté que Minute [devienne] le journal officiel de l’UMP”. Cela fait pourtant des années qu’il réalise des entretiens avec des députés UMP et auparavant RPR ou UDF. Il est même arrivé que des élus de gauche répondent aux questions de l’hebdo qui recevait chaque année, paraît-il, il n’y a pas si longtemps encore, les vœux d’un socialiste aujourd’hui très haut placé…

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Komdab , 14 juin 2012 @ 12 h 23 min

    “Minute, journal de l’UMP”

    Au PS, on fait dans la mesure..!

  • dissident , 14 juin 2012 @ 21 h 17 min

    toujours la fausse droite ! je me souviens qu en 1985, J TOUBON avait ose affirmer que “LIBERATION” etait son journal prefere! il etait alors secretaire general du rpr

  • Hommet , 15 juin 2012 @ 11 h 33 min

    Dans la défunte URSS, le peuple russe qui gardait le sens de l’humour faisait cette plaisanterie : pour tous les peuples de la terre, l’avenir est imprévisible, chez nous c’est le passé !
    La même plaisanterie pourrait être faite en France notamment à propos de la seconde guerre mondiale si bien encore instrumentalisée. Juin 1940 Pacte germano soviétique: la France est envahie avec la collaboration active du Parti communiste aux ordres de Moscou. Cette collaboration se traduit par des mouvements de sédition au sein de l’armée et des actes de sabotages sur du matériel militaire.notamment des avions dont plusieurs s’écrasèrent tuant leurs pilotes.
    Le déserteur Thorez chef du Parti communiste désormais interdit s’enfuit en URSS.
    Le Colonel De La Roque, chef des Croix de feu, mouvement nationaliste chrétien férocement anti-allemand anti nazi et anti bolchévique entre immédiatement en résistance. Il sera arrêté par la Gestapo pour ses activités et déporté au camp de concentration d’Eisenberg en Bohême dont il aura la chance de ressortir vivant. Qui entend parler maintenant du Colonel Rémy, chef d’un mouvement de résistance appelé Confédération Notre Dame lui aussi classé à l’extrême droite. La vrai “droite” est NATURELLEMENT PATRIOTE, c’est pourquoi on la retrouve dans tous les mouvements historiques pour la défense de la France et des français ce qui lui vaut toute la haine de ceux qui au contraire veulent défaire la France par une mondialisation prédatrice et le soutien à une invasion de populations qui ne voient sur le sol français qu’une bonne occasion et qui souvent aussi ne considèrent dans les bienfaits de notre pays qu’une faiblesse à exploiter.
    La réalité est que l’UMP ne fait qu’usurper l’étiquette de “droite”. Si de droite elle est, c’est dans la partie du fromage “républicain” que lui laisse la gauche. Teints en bleu ou en rose des rats sont toujours des rats.

Les commentaires sont clôturés.