Hollande hué pendant le défilé militaire du 14 juillet

Articles liés

40Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • monhugo , 14 juillet 2013 @ 16 h 06 min

    « Esprit libre », désolée de vous contredire, et en espérant me tromper, évidemment. Les Français en ont marre, et les Français de tous horizons, sociaux, politiques etc. mais quand il faudra voter, pour la seule élection importante, la présidentielle, en 2017 (soit dans très longtemps), quel « choix » les électeurs auront-ils ? Qu’ils « repiquent » côté Hollande n’a rien d’une hypothèse absurde, hélas.

  • monhugo , 14 juillet 2013 @ 16 h 10 min

    Pour le témoignage édifiant (encore que très banal) d’un des courageux qui ont hué Culbuto ce matin, voir sur Le Salon Beige. Emmené au « poste » pour détention d’un objet « d’incitation à l’émeute » – en l’espèce un drapeau LMPT (détail des circonstances de l’interpellation ahurissant).

  • esprit libre , 14 juillet 2013 @ 16 h 58 min

    Mais parce que vous croyez que l’Histoire est immobile, sans soubresauts ?
    Ouvrez vos livres d’Histoire, même sur le XXe siècle : tout va vite, très vite et qui paraît invincible est balayé en un jour et quel régime bâti sur du roc devient de la poussière. Les cinq républiques successives sont toutes nées de la rue.
    Et vous rendez-vous compte que François Hollande n’est pas taillé comme Charles de Gaulle qui a pourtant failli tout abandonner après un mois de mai ?
    François Hollande a été élu par défaut dans un référendum anti-Sarkozy. Il n’a ni charisme, ni stature, ni caractère, ni soutiens… Il est un accident de notre histoire, une page sombre et noire qu’il faut tourner au plus vite.

  • monhugo , 14 juillet 2013 @ 17 h 15 min

    Sur le portrait du sinistre clown qui nous tient sous sa férule, tout à fait d’accord. Mais il est en place grâce à des institutions solides et une Constitution de 1958 qui comporte notamment un redoutable article 16. Il y est, il y restera, y compris en poussant de plusieurs crans censure et autoritarisme. Pour maintenant. En 2017 (car je ne vois pas comment il partirait avant), il a de bonnes chances d’y être encore, pour 5 ans de plus.Tenter des parallèles et des rapprochements historiques me paraît de plus en plus hasardeux (permettant de se rassurer, voire d’espérer), quand en 2013 la France est en très bonne voie d’islamisation par exemple, donnée nouvelle par rapport aux périodes précédentes.

  • monhugo , 14 juillet 2013 @ 17 h 31 min

    Les Hommen viennent d’être raflés place du Palais-Royal (plus de police que de manifestants), et emmenés en voitures banalisées, comme pour Nicolas BB.

  • esprit libre , 14 juillet 2013 @ 17 h 40 min

    Vous savez bien qu’à la manif de mars il aurait suffit de peu (la foule se répandant sur les Champs et débordant les forces de l’ordre ou une bavure policière grave) pour que tout aille on ne sait où et ce que Pierre Chaunu, l’immense historien, appelait « la logique de l’imprévisible »…
    La Ve République a certes donné d’immenses pouvoirs au Président de la République mais… pourquoi Charles de Gaulle est-il parti à Baden-Baden au bout de moins d’un mois et n’est revenu que par la persuasion de Georges Pompidou ?
    Et ne connaissez-vous pas d’institutions encore plus solides qui ont été balayées ?
    Pardon, mais vous êtes trop légalistes et vous ne prenez pas assez de recul historique sur les choses…

  • esprit libre , 14 juillet 2013 @ 17 h 46 min

    L’escalade !
    François Hollande est dans une fuite en avant qui le pousse toujours plus à la faute… Il prend des risques insensés et cela va mal finir.
    10 mois déjà pour quel gain ? Je peux vous assurer que je ne connais que des gens déterminés !
    Il ne comprend pas ce mouvement. François hollande est isolé, sourd, bunkerisé, il a perdu le sens de la réalité et n’a plus le contact du pays. Il court à sa perte.

Les commentaires sont clôturés.