Ce qu’«acheter français» coûterait aux ménages français, selon le Centre d’études prospectives et d’informations internationales

En moyenne, acheter exclusivement Français coûterait aujourd’hui entre 1 270 et 3 770 euros de plus par an et par ménage, estime une étude du Centre d’études prospectives et d’informations internationales.

Autres articles

66 Commentaires

  • V_Parlier , 14 Août 2013 à 15:26 @ 15 h 26 min

    Le hic, c’est que la majorité d’entre nous s’estimera, à son niveau, suffisamment pauvre pour acheter chinois. Les remords s’estompent vite et il y a toujours une excuse pour dire que c’est aux autres de faire bien. Mais il en est ainsi, et çà ne changera pas par assagissement soudain du peuple. Donc nous irons en effet vers ce que nous méritons (sauf que les quelques “nous” demeurés dissidents en pâtiront de la même manière. La seule tranquillité réside dans l’auto-préparation au futur qui nous attend), mais aussi vers ce que nous ne méritions pas (problèmes autres que le chômage et les revenus, qu’on nous a préparés en plus).

  • Frédérique , 14 Août 2013 à 15:31 @ 15 h 31 min

    @V_Parlier

    “On peut donc conclure que le ménage moyen consomme 300 / 0.30 = 1000 euros de produits manufacturés par mois!”
    Dont 25% seraient des produits en cuir, surtout des sacs. Gros consommateurs de sacs, le Français moyen!
    “S’appuyant sur des données de 2010, l’étude estime que le quart du surcoût lié à l’achat français porterait sur les seuls articles en cuir, les sacs en tête. Viendrait ensuite le petit matériel électrique (10%), suivi des vêtements (8 %)”, détaille le journal.”
    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-made-in-france-couterait-de-100-a-300-euros-de-plus-par-mois-et-par-menage_398589.html#ASk5hVHFJvhql6Vl.99

    En plus, ils ne se gênent pas pour dire dans le rapport qu’il est tout à fait possible que les gains occasionnés par la création d’emplois dans la fabrication soient moins importants que les pertes occasionnées en consommation de services du fait du moindre choix qu’auraient les consommateurs, mais là bizarrement pas d’études, pas de chiffres, on doit se contenter du “tout à fait possible”.

  • Frédérique , 14 Août 2013 à 15:47 @ 15 h 47 min

    @Eric Martin

    “Si j’étais très pauvre, je serais heureux de pouvoir acheter du made in China beaucoup moins cher que le made in France.”
    Beaucoup moins cher, et de piètre qualité. N’est-ce pas vous qui écriviez, je ne sais plus où, que les Français ne sont pas raisonnables dans la mesure où ils achètent tous les ans un cartable neuf à leurs enfants, alors que le votre vous avez fait plusieurs années. Et bien, c’est que vous n’avez pas vu la gueule du cartable à la fin de l’année. Les pauvres auraient peut-être du mal à acheter un cartable français à leurs gosses, mais ils ne le feraient qu’une fois. En fin de compte, nous payons beaucoup plus chers les produits chinois, car ce sont quasiment que du prêt-à-jeter.

  • Bruno , 14 Août 2013 à 16:01 @ 16 h 01 min

    Sur bfmtv , les explications a la con, quel ramassi de bêtises. Sinon, je veux bien acheter français , faire tourner le petit commerce ( les grandes surfaces peuvent creuser), et ne plus acheter des produits venant de l’autre bout du monde. Sortons de l’Europe , imposons des vrais tarif de douanes (comme en Asie) et la alors nous pourrons baisser les charges des entreprises et devenir compétitif . Allez donc voir au Japon, et parés on parlera. Cette étude c’est n’importe quoi.comme massacrer des œufs au lieu de faire des ventes directes pour casser le marche des distributeurs voleurs , il est temp de revenir aux petits commerce, ça marche et on vent en direct à un prix correct pour tous le monde

  • Paul-Emic , 14 Août 2013 à 16:10 @ 16 h 10 min

    cet article ne parle pas des avantages induits : acheter français entrainerait une diminution très importante du chômage, donc des rentrées fiscales plus importantes pour l’État, donc une diminution potentielle des impôts ce qui se répercuterait sur le pouvoir d’achat.
    Je ne sais pas si une étude complète existe mais assurément celle-ci ne l’est pas.

  • Charles , 14 Août 2013 à 16:29 @ 16 h 29 min

    Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’acheter uniquement français vous fait perdre du pouvoir d’achat (300 euros) pour acheter étranger ET français. Votre t-shirt made in France payé 50 euros au lieu de 10 euros s’il était fabriqué en Chine, vous retire 40 euros de pouvoir d’achat que vous auriez pu dépenser en enrichissant un restaurateur ou une salle de cinéma projetant un film français.

    A l’inverse, en exposant la production française à la concurrence internationale, vous stimulez de fait l’innovation et la compétitivité de la production nationale, ce qui tire les prix vers le bas. Si vous refusez le libre échange, vous encouragez des monopoles de fait, vous risquez de voir apparaître des mesures de rétorsion (ce qui empêcherait nos entreprises d’exporter : vous refusez les t-shirts chinois, ils refuseront d’acheter nos TGV et nos Airbus) et donc une hausse du chômage et des prix.

  • V_Parlier , 14 Août 2013 à 17:05 @ 17 h 05 min

    Mais ce que les Chinois achètent doit être fabriqué en Chine, même si c’est par nos entreprises. (C’est d’ailleurs compté dans nos “exportations”). Et çà je suis bien placé pour le savoir. Les Chinois sont peut-être des esclaves mais pour ce qui est du commerce ils ne se font pas pigeonner comme nous. Enfin, votre explication est classique et je ne reviendrai pas dessus. En résumé, c’est le discours officiel du libre-échangisme sur papier, quand tout le monde a les mêmes règles. (Vous aimez aussi confondre absence de concurrence et d’économie privée avec limitation du libre-échange. Ca aussi c’est courant).

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen