Le maire de Washington, D.C., censure un ex-gay sous la pression du lobby LGBT

Ex-gayphobie. Vincent Gray, le maire de Washington, D.C., a finalement admis lundi qu’il avait décommandé le chanteur Donnie McClurkin qui devait se produire lors d’un concert financé par la ville et organisé samedi 10 août au mémorial Martin Luther King pour commémorer le 50e anniversaire du plus célèbre des discours du pasteur baptiste afro-américain. Il a invoqué des plaintes d’activistes homosexuels. La mairie a d’abord prétendu que le retrait du chanteur de gospel avait été décidé de façon bilatérale, l’objectif étant “de rassembler les gens” et “de promouvoir la paix ainsi que l’harmonie” avant que McClurkin ne démente cette affirmation et n’explique avoir été purement et simplement “désinvité” par Vincent Gray. Les appels de pasteurs exerçant leur ministère dans le District de Columbia n’auront pas suffi à faire changer d’avis l’édile. Que reproche donc le lobby gay à Donnie McClurkin ? D’avoir été gay, suite à un abus sexuel et d’avoir renoncé par la suite au mode de vie LGBT en “(combattant)” son homosexualité qu’il avait qualifié de “malédiction” avant d’en “être délivré par Dieu”. Bref, McClurkin est un ex-gay, la bête noire du lobby homosexuel outre-Atlantique. Aujourd’hui, le chanteur de gospel dénonce une “intimidation” et “l’intolérance” de ceux qui ont appelé à le désinvité. “C’est priver quelqu’un de ses droits civils que de lui dire qu’il ne peut pas venir à un événement, [parce qu’]en venant cela causerait une perturbation”.

> le site officiel de Donnie McClurkin

Lire aussi :
> États-Unis : un ex-homo dénonce « l’homofascisme »

Autres articles

16 Commentaires

  • mariedefrance , 14 août 2013 @ 11 h 45 min

    Sodome et Gomorrhe l’emportent pour l’instant …

  • monhugo , 14 août 2013 @ 11 h 49 min

    A priori un ancien alcoolique, ou un ancien drogué, c’est plutôt bien vu, mais pas un ancien paraphile homo. Il est vrai qu’l ne s’agit plus officiellement de déviance sexuelle avec “l’homosexualité”, mais d'”orientation sexuelle”. Pour autant, serait-il impossible de changer son “orientation” ? Ou ne peut-on en changer que contraint et forcé ? La liberté en la matière vaut en fait uniquement quand on passe de “straight” à “gay” – on a admis sa “vraie” nature. L’inverse équivalant à une sorte d’apostasie.

  • xrayzoulou , 14 août 2013 @ 11 h 50 min

    Je dis bravo à ce Maire qui a boycotter ce chanteur. Ex gay, il s’est soigné et est redevenu un vrai homme. Comme quoi….

  • monhugo , 14 août 2013 @ 11 h 59 min

    Lacune. Lire “il”ne s’agit plus (“i” omis).

  • Républicain non aliéné , 14 août 2013 @ 12 h 45 min

    Les dépravés n’aiment pas ceux qui s’en sortent car ces derniers ne font que leur rappeler à quel point ils sont misérables dans leur condition, et avec cette affaire, lâches qui plus est.

  • Fr2Marie , 14 août 2013 @ 13 h 54 min

    GLBT = un mouvement du “New Age” et utilise de fait les couleurs de l’arc en ciel.
    un doute!
    regardez => “1999-2004: New Age – Rainbow, Novi Sad” sous http://en.wikipedia.org/wiki/LGBT_rights_in_Serbia

    Puis, concernant le New Age: http://www.info-sectes.org/newage/newage.htm
    Comme toute secte qui se respecte, tout membre est interdit d’en sortir …

  • Aleth , 14 août 2013 @ 13 h 55 min

    Comme toujours deux poids deux mesures quand il s’agit d’eux.
    Aleth.

Les commentaires sont fermés.