SNCF : un employé payé sans rien faire pendant 12 ans

Charles Simon, cadre de la SNCF, reçoit un salaire depuis 12 ans alors qu’il n’a pas d’affectation et reste donc chez lui. Détaché par la SNCF auprès d’une de ses filiales en 2003, il avait alerté sa direction de malversations. Depuis, il aurait été mis au placard. “Je demande la reconnaissance d’un préjudice qui m’a été causé par la SNCF, parce que si je n’avais pas été mis au placard, je pense que j’aurai pu faire une belle carrière”, explique Charles Simon :

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jsg , 14 août 2015 @ 11 h 26 min

    A écouter ce qu’il explique, on comprend, que la clause de confidentialité touche aussi la dénonciation de malversations… du moins pour les entreprises comme celle-ci ?
    Vous avez dit bizarre comme c’et bizarre…
    Pourquoi, la justice ne se saisit pas de ce genre d’affaires ? Vous savez, cette justice qui se targue d’être indépendance quand elle est l’objet de critiques..

  • ranguin , 14 août 2015 @ 11 h 56 min

    Parce que les entreprises comme la SNCF sont des républiques bananières.

  • vu de sirius , 14 août 2015 @ 14 h 32 min

    bravo à cet homme, qui en outre à le courage de montrer sa fiche de paie dans un pays où l’argent reste tabou.

  • Stephan_Toulousain , 14 août 2015 @ 23 h 56 min

    Il a de la chance d’être à la retraite si jeune.(bref comme les militaires).
    Après , des cadres, mis en instance d’affectation, ça existe ( des prefets, des profs etc ..) .
    Après, il peut aussi demander un RdV avec sa direction.

  • Boutté , 15 août 2015 @ 7 h 25 min

    Contrairement au soldat il est bien rare qu’un employé SNCF risque sa vie pour nous . De plus faire monter à l’assaut un sergent de 48 ans en tête d’un groupe de combat est une gageure dont vous n’avez nulle idée . Ils quittent donc le service actif pour un emploi civil où ils sont en général très bien reçus étant données les compétences acquises ou le métier appris sur le tas.

  • Tonio , 15 août 2015 @ 7 h 28 min

    Vous connaissez un truc où règne le CGT et qui n’est pas pourri ?
    Alors tout cela est donc très naturel; si vous ne voulez être ni victime, ni bourreau n’entrez pas à la CGT,

    Depuis toujours, c’est un régime féodal et mafieux qui maintient en vie cette constellation d’officines pourries: le communisme et l’argent ont toujours fait bon ménage; le contraire ne sert que pour la propagande à l’adresse des “idiots utiles” (Lénine).

    A quoi bon légiférer sur la protection des “dénonciateurs de forfaitures” si on les planque sans emploi, ou pire, si on les révoque?

  • Boutté , 15 août 2015 @ 7 h 30 min

    L’imbécile ! Non seulement il n’a pas adhéré à la CGT mais en plus il se mêle de dénoncer des fraudes . Il n’avait qu’à laisser faire comme tant d’autres ! Il faut que la cotisation au syndicat-roi soit prélevé sur la fiche de paie quel que soit le poste qu’on est sensé occuper .

Les commentaires sont clôturés.