Guéguerre entre Les Inrocks et Morandini, maljournalisme

“Avec 42 185 exemplaires payés France en septembre, Les Inrocks ont fait leur plus mauvais mois depuis leur nouvelle formule de sept 2010 » a tweeté plus vite que son ombre Gilles Tanguy, journaliste au mensuel Capital, le 11 novembre dernier. Et Jean-Marc Morandini de titrer sur son blog : “Le magazine Les Inrocks est-il en train de mourir ?”, aussitôt repris par François Desouche. Contacté par Nouvelles de France, Caroline Cesbron, la directrice du développement des Inrocks, confirme ce chiffre mais ajoute aussitôt : “le mois de septembre a été atypique pour Les Inrocks car nous n’avons pas proposé de compilation à nos lecteurs. La sortie du CD a été avancée fin-août”. Chaque compilation mensuelle permettrait selon elle à l’hebdomadaire d’écouler “7 000 à 10 000 exemplaires supplémentaires”. Ni Gilles Tanguy ni les blogs sus-cités n’ont, selon nos informations, pris la peine de contacter Les Inrocks. Concernant “le titre malveillant de Morandini”, il s’agit selon les termes de l’animateur d’une “réponse” à un “article fait sans aucune enquête et juste pour dire des saloperies” de Guillemette Faure ». “Elle aurait mieux fait de s’occuper de son propre journal, car le blog lui est toujours là…” persifle-t-il. Lundi après-midi, Gilles Tanguy tweetait : Les Inrocks me signalent qu’ils n’y avait pas de CD dans leurs numéros de septembre. Ce qui explique leur mévente (42 185 ex). Dont acte.”

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France