«Mariage» homo : L’UDI laisse ses parlementaires libres de voter

L’UDI n’est pas unanime sur la question du « mariage » homo. Alors que Jean-Louis Borloo s’est déclaré favorable à ce projet de loi, Hervé Morin a affiché son scepticisme. François Sauvadet a quant à lui demandé, à l’instar des parlementaires UMP, l’ouverture d’un « grand débat national » sur ce sujet. Gilles Bourdouleix, Jean-Christophe Fromantin, Yves Pozzo di Borgo ou encore François Lebel sont autant de têtes d’affiche de l’UDI qui se sont prononcées contre le « mariage » homosexuel.

En conséquence, Jean-Louis Borloo a déclaré ce mercredi, dans une interview accordée au Figaro, que « sur ces sujets, qui relèvent de convictions personnelles, chaque parlementaire doit pouvoir s’exprimer et se prononcer en conscience, en évitant toute caricature, toute intolérance et tout amalgame ». En d’autres termes, les parlementaires UDI sont totalement libres de leur vote sur ce projet de loi.

Lire aussi :
> Exclusif : Des jeunes responsables de l’UDI se mobilisent pour la défense de la famille

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 14 novembre 2012 @ 23 h 04 min

    Normal : centre mou, ramasse-tout.
    Comment pourraient-ils avoir une opinion tranchée commune sur quoi que ce soit ?

  • Lach-Comte , 15 novembre 2012 @ 11 h 59 min

    Alors où sont-ils les vice-présidents départementaux, “jeunes” de l’UDI, qui, ici même, se sont fendus d’un communiqué pour nous expliquer qu’ils étaient contre cette dénaturation du mariage ? Qu’avions-nous à faire de leur petite opinion à eux, je le répète, eux qui ne sont rien, qui ne seront pas ceux à qui le gouvernement demandera de voter cette loi inique – pour laquelle sont favorables les francs-maçons Borloo et tous les radicaux de l’UDI, au moins ? Qu’auront-ils fait auprès de leur propre mouvement pour que ce “choix” justement ne soit pas rendu possible ?
    Nous n’avions que faire de leur opinion de faux-culs professionnels. Qu’ils retournent à leur casseroles dans la cuisine centriste. Mais qu’ils sachent bien que jamais l’UDI, ni au niveau national, ni au niveau local, n’aura la voix de gens comme moi, quel que soit la personne qui sera en face d’eux.

Les commentaires sont clôturés.