Marine Le Pen reçue à La Haye par Geert Wilders

Pays-Bas et France. Ce mercredi 13 novembre 2013, la présidente du Front national Marine Le Pen s’est rendue au Parlement néerlandais à La Haye (Den Haag) où elle a été reçue par le président du PVV Geert Wilders. La rencontre a pour objectif de tenter de former, à l’issue des élections européennes de mai 2014, un front commun des partis eurosceptiques et patriotiques.

Geert Wilders, député au Parlement, a fait visiter les bâtiments à Marine Le Pen. Dans les couloirs, il a déclaré à la presse : « C’est une politicienne très importante, elle pourrait être la prochaine présidente de la France. » Les deux dirigeants de parti ont assisté à une séance du Parlement.

Lors d’une conférence de presse, Marine Le Pen et Geert Wilders ont répondu aux questions des journalistes. Plusieurs de ceux-ci ont interrogé Geert Wilders sur les propos tenus il y a bien longtemps par Jean-Marie Le Pen. Geert Wilders a répondu qu’il est en contact avec Marine Le Pen qui a pris ses distances avec son père et qu’il n’est pas en relation avec Jean-Marie Le Pen dont il n’approuve pas les déclarations en question. Marine Le Pen s’est vue demander par des représentants de la presse si elle approuve les propos de Geert Wilders à propos de l’islam. Marine Le Pen a répondu que chacun des partis, le Front National et le PVV, a ses propres idées qui correspondent à l’histoire et aux spécificités de leur pays respectif, que, même au sein d’un couple marié, les personnes ont des avis divergents sur différentes questions et que le but du rapprochement entre le PVV et le Front national n’est pas d’avoir les mêmes idées sur toutes les questions. Cela irait d’ailleurs à l’encontre des spécificités nationales de la France et des Pays-Bas.

“Le Pen et Wilders concluent une alliance.” Marine Le Pen, Geert Wilders, l’assistant parlementaire de Marine Le Pen Ludovic de Danne et le garde du corps de Marine Le Pen Thierry Légier. Une conférence de presse de Marine Le Pen et Geert Wilders conclut la visite. Geert Wilders écrit sur Twitter : “Collaboration historique contre les élites de l’Union Européenne.”

Autres articles

1 Commentaire

  • xtemps , 15 Nov 2013 à 15:19 @ 15 h 19 min

    On impose pas par la force une union européenne contre le gré des peuples,voir sur google Philippe Séguin:”l’exception d’irrecevabilité des accords de Maastricht” fait en catimini (en cachette aux peuples d’Europe).

Les commentaires sont fermés.