VIDÉO | L’arrestation de David van Hemelryck

Alors que le délit d’offense au chef de l’Etat a été abrogé cet été, David van Hemelryck, que Le Figaro qualifie de “cerveau de la contestation anti-Hollande” et qui prend bien soin de se démarquer du Printemps français (il devrait lire cette tribune de Jean-Yves Le Gallou et comprendrait que diaboliser son prochain n’a aucun effet dédiabolisateur et divise le camp des opposants à François Hollande…), a été arrêté mercredi au volant de sa voiture militante – la “Hollandette” – qui aurait été saisie ainsi que 20 000 affiches. David van Hemelryck dit avoir déjà dépensé 35 000 euros dans l’aventure et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Autres articles

33 Commentaires

  • Trucker , 14 novembre 2013 @ 15 h 10 min

    En attendant il encourt jusqu’à 6 mois de prison pour organisation d’une manifestation non déclarée.

    Il va falloir que certains comprennent que l’efficacité ce n’est pas forcement de se faire prendre quand bien même cela permet une exposition médiatique que l’on espère être profitable à des fins propagandistes.

    Ou alors il faut avoir l’assise financière qui va avec parce que ce gouvernement n’aura, au vu de son laxisme vis à vis de la vraie délinquance, que la sanction financière pour essayer de faire rentrer dans le rang les insoumis.

    Il va aussi falloir penser à se doter d’une garde prétorienne. A-t-on vu que dans les périodes de résistance à des pouvoirs bien plus répressifs que ne l’est pour l’instant celui de Hollandie, les chefs s’exposaient en première ligne ?

    Ou alors on en est déjà au niveau organisation à l’illustration de l’un des couplets de ce célèbre hymne………….ami si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place

  • Bernard , 14 novembre 2013 @ 15 h 28 min

    Mais ne pas oublier ceci :

    Article 35 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 24 juin 1793

    “Quand le gouvernement viole le droit du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque partie du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable devoir”

  • eric-p , 14 novembre 2013 @ 18 h 44 min

    +1 !
    Le meilleur moyen de faire la promotion du mouvement
    de M. Van Hemelryck consiste justement à le réprimer.

  • gerardgm , 14 novembre 2013 @ 20 h 36 min

    D’après ce que l’on voit, il n’organise pas de manif’, mais roule tout simplement avec son véhicule, décoré avec le logo de son site Internet. Où est la manif ? On ne voit que celle des 25 ou 30 flics qui viennent Valls-er autour de lui sans même savoir quel motif ils vont pouvoir trouver pour le coffrer. Pour l’instant on a encore (un peu) la liberté d’expression. Il faut en profiter !!

  • libertecherie02 , 14 novembre 2013 @ 22 h 20 min

    C’est vraiment la fin de ce régime … chronique d’une mort annoncée. Cela rappelle les instants qui ont précédé les chutes des régimes socialistes de RDA, Pologne, Yougoslavie il y a qq (courtes) années avec, chacun, des polices serviles et zélées très musclées mais in fine impuissantes face à la volonté du peuple. On en est là en France. Hollande démission, cela ne va plus tarder !

  • christiane , 14 novembre 2013 @ 22 h 22 min

    Enfin les socialistes vont se rendre utiles !! à force de descendre dans les sondages,
    ils vont bien finir par trouver du pétrole ; hourra!! on en a tant besoin !

  • Trucker , 14 novembre 2013 @ 22 h 26 min

    gerardgm………..

    Il a appelé à se rassembler sur les Champs-Élysées le 11 novembre, au nom de son collectif, appel relayé sur les réseaux sociaux, lesquels sont surveillés par la police.

    Ayant de plus une voiture arborant les identifiants du collectif Hollande-démission, cela suffit pour l’identifier en tant que meneur du mouvement.

    De plus il à, cet été avec son ulm tractant une banderole affichant le même slogan,été inquiété par les forces de l’ordre.
    A été mainte fois arrêté et contrôlé avec le camping pour tous……..

    De même que Nicolas Bernard Buss, ils sont donc suivis avec attention car ils sont identifiés comme étant des meneurs.

    Il faut arrêter de croire que ce gouvernement va laisser faire sans agir ou réagir.
    Les forces de l’ordre seront de plus en plus dans l’illégalité, de même que les manifestants dans la mesure ou les autorités préfectorales ne vont plus autoriser de manifestations de contestations, comme c’est déjà le cas pour de multiples organisations qui pourtant étaient autorisées à le faire il n’y a pas longtemps.
    L’affaire Clément Méric est passée par là et a été instrumentalisée comme il se devait par la gauche pour justifier les limitations à la liberté de manifestation. Demandez donc au préfet de Paris…….qui justifie les interdictions sous prétexte des contres manifestations de l’extrême gauche qui pourraient aboutir à des heurts entre manifestants.

    Du pain béni pour ce gouvernement !

    la clandestinité dans la méthode…….pas de chef……….pas de meneurs identifiés. seuls les organisateurs reconnus comme tels peuvent être poursuivis en justice, pas les manifestants.

    Il nous faut devenir des étourneaux……………et agir de même.

Les commentaires sont fermés.