Jusqu’où vont aller les assassins de NOTRE CULTURE ?

Jusqu’où vont aller les assassins de NOTRE CULTURE ?

Par Charles Chaleyat

 

Revisiter le nom des rues, le vocabulaire utilisé dans les institutions, médias et partis politiques, afin de ne plus évoquer la nationalité, l’origine, la religion…

Assumer enfin “la dimension arabe-orientale de la France” !!!

Et d’aucuns osent reprocher à Renaud Camus l’expression le Grand Remplacement ! 

Laquelle, pourtant, traduit exactement les réalités actuelles de la France et sa planification, pensée, voulue, par nos représentants de gauche ou de droite, leurs médias et alliés. Invention réactionnaire d’un conservateur sinon d’un »facho », bien sûr ! Camus a rejoint Richard Millet dans la case des proscrits de la Ripoublique où, déjà les rejoignent  des millions de Français, peu à peu totalement réfractaires aux mots d’ordres de cette caste de dhimmis au pouvoir et qui vont prochainement le leur faire savoir dans les urnes et peut-être ailleurs…

Toutefois, cela n’a pas empêché (et peut-être accéléré) un certain Thierry Tuot (Tuo quoque fili mi..), né à Mantes-la-jolie, énarque de souche puis membre du Conseil d’Etat, ce club discret de gens “si bien” qui légifèrent en droit administratif, de nous pondre un rapport hallucinant, recommandant (ah ! le beau fonctionnaire) à son propre pays LE  Grand Remplacement.

«La grande nation : pour une société inclusive»…

Il est notamment suggéré de mettre en place un «titre de tolérance» pour régulariser par étapes une grande partie des sans-papiers inexpulsables, ou encore d’apaiser les débats sur l’islam, notamment en arrêtant de s’appesantir sur le port du voile.de ne plus contrôler l’immigration et l’intégration des étrangers confiant cela aux associations communautaires que ces imbéciles de  Français continueront à financer de leurs impôts (bien sûr).

Jusqu’ici les différents gouvernements (VGE, Mitterrand, Chirac, Sarko) avaient plus ou moins masqué leur projet de destruction du corps même de la France, avançant à petits pas et petites phrases (“les étrangers sont ici chez eux”),  introduisant des mesures facilitant de plus en plus l’immigration-invasion (regroupement familial, “prêts” pour centres culturels-mosquées, AME, CMU, bourses étudiantes, lutte dite anti-raciste, allocations aux communautés, naturalisations de Sarko-Valls, etc.).

Il semble que l’on soit enfin parvenu, grâce au conseiller sus-cité , au seuil de la franchise : pourquoi enfin ne pas vraiment finaliser ce que l’on a mis quarante ans à mettre en route ?

Pourquoi pas le coup de pouce ultime et le “génocide” allant de pair ?

La razzia sur la France ?

Le Camp des Saints si bien prophétisé par Raspail  ?

Pourquoi ne pas déclarer ouvertement cette guerre que l’on mène insidieusement contre les Français depuis quarante ans ?

 

Articles liés