Libéralisation du marché des transports en car : la concurrence entraîne l’effondrement des prix

constate Le Figaro :

Voyager en autocar n’a jamais été aussi bon marché dans l’Hexagone. Le prix des billets a chuté de 43% depuis la libéralisation du marché dans le cadre de la loi Macron, entrée en vigueur en août dernier, selon le comparateur québécois Busbud. Auparavant similaire à des pays comme le Royaume-Uni ou l’Espagne, le prix du voyage à l’heure en France est passé de 4,80 euros en juin 2015 à 2,70 euros début février, l’un des tarifs les plus bas au monde.

Autres articles

5 Commentaires

  • Parasange , 15 Fév 2016 à 10:13 @ 10 h 13 min

    Pourquoi personne n’a-t-il pensé à une ligne d’autocar circulaire autour de Paris ? Soit Reims-Epernay-Châlons-Troyes-Sens-Montargis-Orléans-Chartres-Dreux-Mantes-Beauvais-Compiègne-Soissons-Reims.
    Pouvoir voyager entre ces villes en évitant Paris, et en rétablissant des liens historiques entre elles … Habitant Sens, j’aimerais pouvoir passer une journée à Troyes ou à Orléans. Je suis sûr qu’il y aurait une clientèle. Mais actuellement il n’y en a que pour Paris-Trifouillis, Paris-Scrafougny, Paris-Pétaouchnock …

  • Charles Martel , 16 Fév 2016 à 11:12 @ 11 h 12 min

    Le risque dans ce cas, comme dans tout secteur fortement concurrentiel, est que certaines compagnies sacrifient la sécurité sur l’autel du rendement (défaut d’entretien, permis de conduire non français, conducteurs étrangers mal formés pour salaires au rabais, visites médicales inexistantes, non respect des périodes de repos, etc…). Oui à la concurrence, non au capitalisme débridé. Que l’état et les autorités publiques régionales jouent leur rôle en établissant et faisant respecter les règles, afin d’assurer la sécurité des Français.

  • brennou , 16 Fév 2016 à 15:48 @ 15 h 48 min

    Autre risque, celui du dumping sauvage qui entraîne la mort des compagnies aux moindres possibilités financières parce que plus investies (dans l’entretien, le personnel, le matériel…) au profit de celles ayant de meilleurs appuis bancaires… et qui en profiteront pour relever les prix à outrance quand place leur aura été faite !

  • Charles Martel , 16 Fév 2016 à 16:19 @ 16 h 19 min

    C’est vrai, c’est du vécu dans certains secteurs…

  • Charles Martel , 16 Fév 2016 à 16:28 @ 16 h 28 min

    On peut aussi craindre des disparités dans la politique de subventions selon la région concernée, ce ne serait pas la première fois. Tout dépend des connexions occultes entre l’exécutif et la compagnie de cars…

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen