Christine Boutin : « Le Président sera responsable si des formes plus violentes de manifestions s’installent »

Christine Boutin est Président du Parti Chrétien Démocrate. Elle revient pour Nouvelles de France sur le refus de la préfecture d’accorder les Champs-Élysées à la Manif Pour Tous.

Comment réagissez-vous au refus de la préfecture de police ?

Ce n’est pas une surprise. Déjà, en février elle avait envoyé une note avec des arguments qu’elle a repris aujourd’hui.

Croyez-vous aux arguments de la police, notamment le risque de trouble à l’ordre public ?

L’ordre public est apprécié par la préfecture de police qui a des moyens pour le faire. Toutefois, je doute de la réalité des arguments. Les Champs-Élysées demeurent un symbole et la police le sait très bien.

Si la police interdit le rassemblement sur les Champs-Élysées, pensez-vous qu’il faille quand même manifester ?

Je sais que je ne pourrai encourager des familles, des personnes âgées, à défiler sur un parcours non autorisé.

Et vous-même ?

Je ne suis pas fan de ce genre de choses mais d’un autre côté, je ne suis pas une femme à renoncer. En fonction de la suite des événements, je déciderai 48 heures avant ce qu’il convient de faire.

Comment percevez-vous la suite de la mobilisation ?

Je demande aux familles de rester mobilisées et de se préparer à monter sur Paris. Rien n’est perdu. La discussion au Sénat n’est pas encore commencée. François Hollande doit redorer son blason. A 30% d’opinions favorables dans les sondages, il est obligé de faire un geste. Il peut ainsi autoriser la manifestation, permettre la tenue d’un référendum et, et non pas ou, se rendre à Rome pour l’installation du nouveau Pape. Il a suffisamment offensé les catholiques pour qu’il essaie de se faire pardonner.

Et si rien n’est fait ?

Si rien n’est fait, nous assisterons à une cristallisation politique. S’il refuse d’autoriser la manifestation et s’il refuse d’écouter, le Président sera responsable si des formes plus violentes de manifestions s’installent. Comprenez ceci : une partie, de plus en plus importante, des Français a été méprisée à de nombreuses reprises sur ce sujet, que ce soient pour les auditions de l’Assemblée nationale, la manifestation du 13janvier ou encore les 700 000 pétitions du CESE. En restant sourd à ces appels, le Président prend une responsabilité très grave car l’affrontement est certain.

Pourquoi cette surdité ?

Je pense qu’il est un peu perdu et qu’il ne se rend pas compte qu’il remonterait de 10 points dans les sondages s’il cédait sur le mariage gay.

Vous qui avez été ministre, savez-vous quel impact sur les sénateurs peut avoir une manifestation ?

Les sénateurs y sont très sensibles notamment parce qu’ils sont élus par les maires et que les élections municipales, au suffrage universel direct, se dérouleront dans tout juste un an. Et il ne faut pas croire que la manifestation du 13 janvier n’a servi à rien. Il est évident que le lobby gay a pris peur ce jour-là.

Que vous inspire le rôle du lobby gay dans ce projet de loi ?

Le lobby gay est très puissant mais je pense qu’il est dépassé et instrumentalisé par les idéologues adeptes de la théorie du gender. Christiane Taubira voit dans ce projet de loi un « projet de civilisation », elle n’a pas tort dans la mesure où il consacre une perte de repères pour notre civilisation.

Autres articles

53 Commentaires

  • Charles , 19 Mar 2013 à 7:27 @ 7 h 27 min

    Très juste Sylvie;

    On ne touche pas aux enfants abandonnés ou orphelins
    et accessoirement (secondairement) on ne touche pas au mariage “naturel”.

    L’invocation du droit au mariage par des gens dont la culture est hostile
    au principe de fidélité réciproque est un simple leurre pour mettre enfin
    la main sur les enfants des autres.

    Le principal problème,c’est le droit naturel en France de tout enfant abandonné
    d’avoir un père et une mère,n’en déplaise au 1er luxembourgeois de Fronce,
    le grand Stéphane Berne.

    Un papa est intrinsèquement lié à une maman et vice versa.
    Pas de Papas sans Mamans et pas de Mamans sans Papas.

    Tobira on t’oubliera

  • marcogr , 20 Mar 2013 à 19:19 @ 19 h 19 min

    En appelant a un printemps français contre le mariage pour tous Mme Boutin ouvre la boite de Pandore et si personne ne sait ce qu’il pourrait en sortir il est clair que nous n’avons rien a gagner si un tel événement venait a se réaliser en France ..
    Les populations qui ont initialisé leurs printemps étaient dans des situations d’oppressions et de dictatures qui n’ont rien a voir avec ce que nous vivons au quotidien, faire un tel parallèle est injustifié mais relève surtout d’une grande inconséquence…
    Les termes sont forts
    « Il faut arrêter avec les slogans gentillets, nous devons les remplacer par des slogans d’exigence ! »
    « le mécontentement des Français rend possible un Printemps français. Bien évidemment, il s’agirait là d’une action pour adultes responsables et surtout pas pour les familles et les jeunes enfants… »
    « Il y aura, je le crains, une radicalisation .. »
    « J’appelle de mes vœux un Printemps français »
    L’opinion de tous est audible mais appeler de ses vœux un printemps français est un acte qui pourrait avoir de graves conséquences et opposer durablement une population déjà divisée…
    Si la liberté d’expression est un bien précieux, elle ne peut être confondue avec une possibilité donnée d’inciter a de tels mouvements…Mme Boutin, reprenez vous, ayez des réactions proportionnées aux événements et ne perdez pas de vue que le bien le plus précieux de notre démocratie est la paix…

  • MARCOGR , 20 Mar 2013 à 19:30 @ 19 h 30 min

    -En appelant a un printemps français contre le mariage pour tous Mme Boutin ouvre la boite de Pandore et si personne ne sait ce qu’il pourrait en sortir il est clair que nous n’avons rien a gagner si un tel événement venait a se réaliser en France ..
    Les populations qui ont initialisé leurs printemps étaient dans des situations d’oppressions et de dictatures qui n’ont rien a voir avec ce que nous vivons au quotidien, faire un tel parallèle est injustifié mais relève surtout d’une grande inconséquence…
    Les termes sont forts
    « Il faut arrêter avec les slogans gentillets, nous devons les remplacer par des slogans d’exigence ! »
    « le mécontentement des Français rend possible un Printemps français. Bien évidemment, il s’agirait là d’une action pour adultes responsables et surtout pas pour les familles et les jeunes enfants… »
    « Il y aura, je le crains, une radicalisation .. »
    « J’appelle de mes vœux un Printemps français »
    L’opinion de tous est audible mais appeler de ses vœux un printemps français est un acte qui pourrait avoir de graves conséquences et opposer durablement une population déjà divisée…
    Si la liberté d’expression est un bien précieux, elle ne peut être confondue avec une possibilité donnée d’inciter a de tels mouvements…Mme Boutin, reprenez vous, ayez des réactions proportionnées aux événements et ne perdez pas de vue que le bien le plus précieux de notre démocratie est la paix…

  • Stanis , 20 Mar 2013 à 22:53 @ 22 h 53 min

    Ce sont une minorité de ces homosexuels dégénérés qui organisent la guerre civile en France.
    Il faut une Réaction puissante déterminée à aller jusqu’au bout pour lutter contre le déshonneur !
    La paix, mais nous ne l’avons déjà plus avec la gauche au pouvoir et l’immigration extra-Européenne inassimilable, alors, en avant la France !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen