Il n’intéresse plus personne : Le Foll ironise sur l’absence des journalistes à son point presse

Il n’intéresse plus personne : Le Foll ironise sur l’absence des journalistes à son point presse

Comme tous les mercredis, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, tenait un point presse à la sortie du Conseil des ministres. Après avoir répondu aux questions, le ministre de l’Agriculture a déploré le faible nombre de journalistes présents : “Vous n’êtes pas nombreux aujourd’hui… C’est vrai qu’il y a une campagne électorale, ça se passe ailleurs. On va se retrouver avec 3-4 journalistes à la fin…”. Stéphane Le Foll a également procédé à une rapide revue d’effectif des absents : “Bloomberg, c’est fini ? Disparu ? Qui c’est qui manque ? Europe 1… France 2…”

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 15 mars 2017 @ 23 h 17 min

    C’est vrai que le Foll n’interresse pas. Perso, moi c’est Macron.

    Tenez cette affaire de favoritisme au sujet de 400 000e dépensés à La Vegas. Les protagonistes ? Havas et Macron. Mais on vous assure que le méchant c’est Havas….. propriété de Bolloré.

    Tiens au fait, vous voulez une autre affaire sur ce genre de magouilles ? Comme par hasard on retrouve les mêmes !!!!

    le 15 janvier 2016, Macron (alors Ministre de l’Economie et des Finances), inaugurait en effet l’usine Bolloré de fabrication de bus électriques en Bretagne. Ces bus étaient présentés comme principalement destinés à la RATP (les transports en commun parisiens), ceci alors qu’aucun appel d’offres n’a encore été lancé.

    On répète ? Allez :

    “ceci alors qu’aucun appel d’offres n’a encore été lancé”

    Mais vous verrez : les journaleux BFM TV , RMC, et cie vont encore trouver le moyen de dédouaner Macron et de nous parler des slips de Fillon….

    http://lintegral.over-blog.com/2017/03/bollore-macron-ticket-chic-pour-un-grand-choc.html

  • Maurice , 16 mars 2017 @ 8 h 18 min

    C’est maintenant qu’il s’en rend compte ?
    Il y a bien longtemps qu’il n’intéresse plus, ceux qui venaient à son point de presse le faisait pour le cas où une information importante était donnée, mais sans top y croire !
    S’il se plain, c’est qu’il doit se sentir bien seul lorsqu’il y vient : ils sont en retard ?

  • jejomau , 16 mars 2017 @ 10 h 42 min

    Fabuleux cette affaire Renault qui émerge !

    Comment croire que l’Etat n’était pas au courant alors qu’il siège au Conseil d’Administration en tant qu’actionnaire majoritaire !?

    L’Etat, c-a-d : MACRON quand il était minsitre de l’économie !!!

    D’ailleurs Macron était parfaitement branché sur le dossier Renault puisqu’il disait le 06/11/2015 :

    « L’État actionnaire continuera à jouer son rôle, le même qu’il joue auprès de l’entreprise Renault depuis 1945 » a ajouté le ministre aux journalistes lors d’un déplacement à Rennes, en énumérant « le développement industriel, la réussite de Renault, de ses véhicules et surtout de ses salariés ».

    Excellent, non ?

    Le gouvernement français avec MACRON avait décidé de monter au capital de l’ancienne Régie nationale. De 15 %, la part de l’État est montée à 19,7 %. Le gouvernement s’était ainsi assuré une minorité de blocage pour imposer à l’entreprise, lors de l’assemblée générale des actionnaires le 30 avril .

    Une enquête de plus sur MACRON sur le dossier Renault serait la bienvenue !!!

  • Charles , 16 mars 2017 @ 14 h 02 min

    Extrait court qui prouve les limites du candidat Asselineau.
    Celui ci est très pertinent sur tous les sujets sauf un seul.
    Celui du grand remplacement qu’il considère comme inexistant.
    Il faut écouter Asselineau sur ses critiques concernant
    l’UERSS, l’OTAN, l’Euro rigide, etc
    tout sauf l’islamisation qui, selon lui, n’existerait pas en Fronce.

    https://www.youtube.com/watch?v=sARm97vOLrE

Les commentaires sont clôturés.