Comment Florian Philippot a tenté de se payer Jean-Marie Le Pen

Minute de mercredi raconte :

Le 7, puis le 8, puis le 9 avril, du mardi au jeudi donc, Philippot a joué à Marine Le Pen la grande scène du deux. Comme elle hésitait à se débarrasser de Le Pen, à le purger pour dire les choses par leur nom, à aller au-delà de son éviction de la tête de liste en Paca – actée dans l’esprit de Marine dès le vendredi 3 –, il a menacé de démissionner ! Une fois de plus…

La démission est l’arme favorite de Philippot. Plusieurs fois, il l’a utilisée et plusieurs fois, cela a fonctionné. Il usait déjà de ce chantage avant même d’être officiellement membre du FN, lorsqu’il n’était qu’un conseiller de l’ombre de Marine Le Pen ! Là, le vice-président du Front national a carrément menacé de partir avec son équipe. Plusieurs collaborateurs sont déjà sur le départ a-t-il même osé lui affirmer.

Face à Marine Le Pen, qui n’avait déjà pas besoin de cela pour faire grimper le thermomètre, il trépignait encore le jeudi matin. En substance : « Tu dois le virer! Si tu le gardes, le Front est plombé, il est planté! La présidentielle est perdue! Ta présidentielle est perdue ! » A ceux qui lui conseillaient de temporiser, qui lui disaient que ça allait se calmer, que les médias fonctionnent par séquences et que la pression médiatique allait retomber aussi vite qu’elle était tombée, Philippot répondait, soudain redevenu froid et calculateur : « Surtout pas. Il ne faut pas que ça retombe. Il faut en profiter. »

Le 8, Marine Le Pen avait déjà publié un communiqué très sévère: « Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. […] Je m’opposerai […] à sa candidature en Provence-Alpes-Côte d’Azur. […] Son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front national en otage de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire […] C’est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif afin d’envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front national. »

Pour être sûr que la pression ne retombe pas, Philippot a usé de son autre arme favorite: les médias. Une partie des dirigeants du FN s’était déjà aperçue de son double jeu, il y a plusieurs années, quand l’un d’eux l’avait surpris, dans un café parisien, attablé avec un journaliste alors que quelques jours plus tôt, en bureau politique, il avait justement désigné celui-ci comme
l’un des journalistes… avec lesquels il ne fallait entretenir aucune relation ! Philippot voulait en fait que ce journaliste ne puisse pas recouper les « informations » qu’il lui donnait…

Le 8 au matin, Apolline de Malherbe, éditorialiste à BFM TV, twitte ce qu’elle croit être une information exclusive, à savoir qu’au FN, contre Le Pen, « des sanctions seront prises dans la journée », ce qui est totalement faux. Qui lui a donc fait parvenir ce tuyau crevé qui met un peu plus la pression sur Jean-Marie Le Pen et pourrait même pousser le président d’honneur du FN à commettre, de rage, une faute de plus? La rumeur se tromperait-elle, qui attribue la manipulation à Philippot ?

Un peu plus tard, Philippot est chez Bourdin et annonce qu’un bureau exécutif, celui promis par Marine Le Pen pour prendre des sanctions contre Le Pen, se tiendra l’après-midi même.

« Nous serons une dizaine, sans Jean-Marie Le Pen », ajoute-t-il de façon tout à fait invraisemblable. Car quiconque s’inté-
resse au FN – a fortiori qui est membre de sa direction – sait que le BE comporte neuf membres, par un de plus ni un de moins, en comptant Le Pen. Fait inédit dans les annales de la vie politique française, le service de presse du FN va aussitôt publier un démenti pour dénoncer la « rumeur » lancée par le vice-président du parti ! En voici le texte en intégralité, savoureux dans sa sécheresse : « La rumeur d’un bureau exécutif qui se déroulerait cet après-midi est totalement infondée. »

Philippot avait essayé de transformer la réunion informelle, le jour même, d’une partie des membres du bureau exécutif, pour discuter librement des suites à donner à cette affaire, en une réunion disciplinaire ! Avec bien sûr à la clef l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du Front national, ou à tout le moins sa suspension en vertu des pouvoirs discrétionnaires de la présidente du FN. Lors de cette réunion, Philippot exigera d’ailleurs de Marine Le Pen qu’elle annonce le soir même sur TF1, où elle était invitée au journal de 20 heures, qu’elle avait exclu (ou suspendu) Le Pen !

Au grand dam de Philippot, elle ne le fera pas mais tiendra cependant des propos très durs contre Le Pen, l’appelant à démissionner de ses « responsabilités politiques »

Lire la suite !

Autres articles

41 Commentaires

  • Charles , 15 Avr 2015 à 15:43 @ 15 h 43 min

    Effectivement,selon le Canard, Frère Florian, le 8 Avril, a mis en demeure Marine
    d’entamer une procédure d’exclusion de son père…

    Sinon, il annonçait sa démission, lui assurant qu’elle échouerait aux présidentielles.

    Ce type de chantage aux présidentielles pose plusieurs problèmes de fond:
    Il est surprenant et désolant que Marine l’accepte et se soumette.

    1. Si le chef d’un parti politique accepte un tel chantage d’un de ses subordonnés,
    cela signifie que son subordonné est en fait son supérieur hiérarchique.
    Aucun subordonné ne devrait pouvoir se placer dans une telle situation de chantage.
    Marine en sort donc affaiblie aux yeux des autres, surtout des amis de Florian.

    2.L’argument « massue »de la victoire ou la défaite aux présidentielles de 2017
    est un faux argument pour au moins les 4 raisons suivantes.

    2.1.D’une part, Marine a très peu de chance d’être élue présidente.
    A supposer qu’elle soit élue, les forces de l’empire veilleront à lui couper le courant.
    Il va de soi que seul un candidat de l’empire FM-UMPS (Les frères)peut être élu.
    Ceci se justifie de plusieurs manières, la principale étant l’existence naturelle et obligée
    de dossiers sensibles dans les archives que seuls des frères 3 P.peuvent consulter.

    2.2.Il faut arrêter d’être obsédé par l’échéance de 2017. Il y a tellement de facteurs
    en jeu d’ici là, qu’il est illusoire de vouloir anticiper ses chances.
    Il y a de nombreux verrous à faire sauter avant les présidentielles.

    2.3. En dehors du FN , le frère Florian n’a aucune existence politique.
    Sans le FN, il n’est plus rien et d’autres peuvent reprendre le flambeau.
    Il a permis de vulgariser la nouvelle doctrine souverainiste du FN
    qui est un acquis politique, que ce soit avec lui ou sans lui.
    Il n’a aucune base électorale propre.

    2.4. Le frère Florian n’est venu au FN que sur accord (ou sur instruction)
    de son supérieur hiérarchique invisible. Il faut donc qu’il reste au sein du FN
    afin de remplir sa mission FM avec Frère Gilbert et Frère Sébastien..

    2.5. Il est hors de question pour ses commettants qu’il casse
    tout le travail d’entrisme du FN. Autour de Marine, ils sont 3 à se tenir par le petit doigt.
    Il est hors de question qu’il embarque avec lui les autres infiltrés.

    http://www.bfmtv.com/politique/selon-le-icanard-enchainei-philippot-aurait-menace-de-demissionner-si-marine-le-pen-ne-sanctionnait-pas-son-perebr-877551.html

  • c , 15 Avr 2015 à 16:00 @ 16 h 00 min

    Tout cela est bien laid et montre bien ce pourquoi tant de Français se détournent de la politique politicienne et des politiques.
    L’attitude de Marine Le Pen montrera si elle est celle qu’elle prétend être pour relever la France, sachant que les attentes des Français sont immenses, ou si elle devient à sa manière un Philippot.

  • queniart , 15 Avr 2015 à 16:05 @ 16 h 05 min

    le philippot doit être viré le petit a les dents langues,il suffit de lui rabaisser le caquet

  • Droal , 15 Avr 2015 à 16:22 @ 16 h 22 min

    Les partis se divisent de plus en plus à mesure que l’abstention augmente.

    On ne rentre pas d

  • Droal , 15 Avr 2015 à 16:22 @ 16 h 22 min

    Les partis se divisent de plus en plus à mesure que l’abstention augmente.

    On ne rentre pas dans le mur mais dans le néant.

  • Charles , 15 Avr 2015 à 16:47 @ 16 h 47 min

    Si Marine continue à se coucher devant ses 3 principaux “conseillers”,
    (les 3 Frères,FGS 3P) alors tout est perdu pour elle en 2015/2017 .

    Elle n’a plus aucune autonomie,elle est devenue leur chose.

    Faire passer aux amis.

  • diiscovery1 , 15 Avr 2015 à 16:50 @ 16 h 50 min

    presse d’extrême droite acquise à l’ump. n’y vous trompez pas.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France