Comment Florian Philippot a tenté de se payer Jean-Marie Le Pen

Minute de mercredi raconte :

Le 7, puis le 8, puis le 9 avril, du mardi au jeudi donc, Philippot a joué à Marine Le Pen la grande scène du deux. Comme elle hésitait à se débarrasser de Le Pen, à le purger pour dire les choses par leur nom, à aller au-delà de son éviction de la tête de liste en Paca – actée dans l’esprit de Marine dès le vendredi 3 –, il a menacé de démissionner ! Une fois de plus…

La démission est l’arme favorite de Philippot. Plusieurs fois, il l’a utilisée et plusieurs fois, cela a fonctionné. Il usait déjà de ce chantage avant même d’être officiellement membre du FN, lorsqu’il n’était qu’un conseiller de l’ombre de Marine Le Pen ! Là, le vice-président du Front national a carrément menacé de partir avec son équipe. Plusieurs collaborateurs sont déjà sur le départ a-t-il même osé lui affirmer.

Face à Marine Le Pen, qui n’avait déjà pas besoin de cela pour faire grimper le thermomètre, il trépignait encore le jeudi matin. En substance : « Tu dois le virer! Si tu le gardes, le Front est plombé, il est planté! La présidentielle est perdue! Ta présidentielle est perdue ! » A ceux qui lui conseillaient de temporiser, qui lui disaient que ça allait se calmer, que les médias fonctionnent par séquences et que la pression médiatique allait retomber aussi vite qu’elle était tombée, Philippot répondait, soudain redevenu froid et calculateur : « Surtout pas. Il ne faut pas que ça retombe. Il faut en profiter. »

Le 8, Marine Le Pen avait déjà publié un communiqué très sévère: « Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. […] Je m’opposerai […] à sa candidature en Provence-Alpes-Côte d’Azur. […] Son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front national en otage de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire […] C’est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif afin d’envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front national. »

Pour être sûr que la pression ne retombe pas, Philippot a usé de son autre arme favorite: les médias. Une partie des dirigeants du FN s’était déjà aperçue de son double jeu, il y a plusieurs années, quand l’un d’eux l’avait surpris, dans un café parisien, attablé avec un journaliste alors que quelques jours plus tôt, en bureau politique, il avait justement désigné celui-ci comme
l’un des journalistes… avec lesquels il ne fallait entretenir aucune relation ! Philippot voulait en fait que ce journaliste ne puisse pas recouper les « informations » qu’il lui donnait…

Le 8 au matin, Apolline de Malherbe, éditorialiste à BFM TV, twitte ce qu’elle croit être une information exclusive, à savoir qu’au FN, contre Le Pen, « des sanctions seront prises dans la journée », ce qui est totalement faux. Qui lui a donc fait parvenir ce tuyau crevé qui met un peu plus la pression sur Jean-Marie Le Pen et pourrait même pousser le président d’honneur du FN à commettre, de rage, une faute de plus? La rumeur se tromperait-elle, qui attribue la manipulation à Philippot ?

Un peu plus tard, Philippot est chez Bourdin et annonce qu’un bureau exécutif, celui promis par Marine Le Pen pour prendre des sanctions contre Le Pen, se tiendra l’après-midi même.

« Nous serons une dizaine, sans Jean-Marie Le Pen », ajoute-t-il de façon tout à fait invraisemblable. Car quiconque s’inté-
resse au FN – a fortiori qui est membre de sa direction – sait que le BE comporte neuf membres, par un de plus ni un de moins, en comptant Le Pen. Fait inédit dans les annales de la vie politique française, le service de presse du FN va aussitôt publier un démenti pour dénoncer la « rumeur » lancée par le vice-président du parti ! En voici le texte en intégralité, savoureux dans sa sécheresse : « La rumeur d’un bureau exécutif qui se déroulerait cet après-midi est totalement infondée. »

Philippot avait essayé de transformer la réunion informelle, le jour même, d’une partie des membres du bureau exécutif, pour discuter librement des suites à donner à cette affaire, en une réunion disciplinaire ! Avec bien sûr à la clef l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du Front national, ou à tout le moins sa suspension en vertu des pouvoirs discrétionnaires de la présidente du FN. Lors de cette réunion, Philippot exigera d’ailleurs de Marine Le Pen qu’elle annonce le soir même sur TF1, où elle était invitée au journal de 20 heures, qu’elle avait exclu (ou suspendu) Le Pen !

Au grand dam de Philippot, elle ne le fera pas mais tiendra cependant des propos très durs contre Le Pen, l’appelant à démissionner de ses « responsabilités politiques »

Lire la suite !

Autres articles

41 Commentaires

  • José Marie Montagne , 16 Avr 2015 à 5:35 @ 5 h 35 min

    Bravo ! Et comme ça le FN retombe sous les 5% !

  • Charlie , 16 Avr 2015 à 6:13 @ 6 h 13 min

    Philippot est la seule chance de sortir le FHaine de son système consanguin. En prime un peu d’intelligence ne peut pas nuire c’est bien pour cela que MLP tient tant à lui

  • Charles , 16 Avr 2015 à 7:35 @ 7 h 35 min

    Tout est lié et tout est scénarisé par en haut.
    Exemple: Il n’y a que 3 dirigeants du FN autorisés aux médias
    ceci de manière continue et illimitée, comme si il n’existait pas
    d’autres personnalités pertinentes : Marine & Florian.

    Pour Marine vers 2017,
    Elle servira de leurre entre T1 et T2 puisque son opposant
    aura toutes les chances d’être élu par défaut.
    Pour Zarko, le seul objectif c’est d’être face à elle au T2;
    ce qui suppose qu’elle passe du T1 au T2.Idem pour le PS.

    D’autre part, ils sont en train de l’épuiser comme un cobaye
    hamster dans un petit tonneau de plastique qui tourne.
    Elle devrait se reposer et présenter des personnes alternatives.
    La personnalité d’un élu est déterminante pour son audience.
    Il se trouve que chaque élu est limité par un seuil d’adhésion.
    Il faut donc présenter d’autres personnes qui captent d’autres segments d’électeurs, ce que le système ne veut pas.

    Pour F*Florian
    C’est un infiltré paradoxal de l’empire qui devra obéir en temps utile.
    Il pilote en sous main toute une camarilla de militants sodogay au FN. La densité en est devenue plus élevée qu’au PS…
    Il évite certains sujets comme l’euro monnaie commune qui est
    une alternative flexible & crédible face au système rigide actuel.

    Pour F*Gilbert
    Il complète Florian en tout et sert de verrou contre d’autres élus FN.
    Il est pour le mariage gay et l’adoption forcée en faveur des non couples.

    Les autres sont aléatoires: Marion et F* Alliot.
    Marion est très dangereuse pour eux parce que futée.
    On voit très rarement BG, et surtout pas Chauprade.
    Il ne tiendrait que a Marine d’exiger que 2 ou 3 élus ou conseillers du FN soient reçus par les médias de manière à se construire une audience propre et continuer l’évangélisation souverainiste..

  • PG , 16 Avr 2015 à 8:07 @ 8 h 07 min

    C’est clair : depuis 10 jours c’est un flot de fausses analyses qu’il est impossible de critiquer, sauf dans des commentaires et surtout, qui n’est jamais accompagné de tribunes ou interview équilibrant les légitiles critiques.
    Le débat est même interdit et ainsi cette pseudo presse qui en réalité ne fait que diffuser en boucle des articles de médias ou d’associations confidentielles, ou agrège en les déformant par des titres orientés les contenus d’articles sérieux et rédigés selon des arguments de qualité (la critique peut être de qualité).
    Ce sont là des méthodes de propagande et non des méthodes d’nformation : de la désinformation selon la manière du MONDE et de LA CROIX.

  • hermeneias , 16 Avr 2015 à 8:59 @ 8 h 59 min

    Ce qui est bien avec les petits toutous de salon à leur mémère du néo-fn comme Charlot ( que j’imagine très bien avec sa pancarte “je suis Charlie” ) , c’est qu’ils rodent en bande et sont de telles caricatures que cela dépasse l’imagination !

    J’y crois pas !
    “Philipot la ‘seule chance’ ” , philipot apporte “un peu d’intelligence” !!??

    On a là le fan club ou le petit copain de philipipot ?
    Je ne pensais que philipot avait un fan club .

    Notez que le dit Philipot a des qualités certainement mais ce n’est pas lui qui doit diriger , en sous-main , le fn .
    S’il est sincère qu’il travaille , se fasse plus discret et fasse ses preuves sur le terrain ….au combat

  • Charles Martol , 16 Avr 2015 à 9:26 @ 9 h 26 min

    Justement, le terrain c’est aussi les médias, car il faut bien passer par là si on veut convaincre et rallier des gens qui ne votent pas encore FN. Et pour ce qui est de débattre Philipot se débrouille très bien, il ne perd pas son sang-froid et ne se fait jamais coincer bêtement comme ce pauvre écervelé de Jean-Marie Le Pen. La provoc c’est pour les looser, et ce temps de la loose perpétuelle à 10% des voix est révolu. Il était temps ! Tchao papy.

  • tournesol , 16 Avr 2015 à 9:49 @ 9 h 49 min

    Bla, bla, bla, bla, bla……. tout est bon pour taper sur le FN.
    Les autres partis ont leurs frondeurs, des ministres qui démissionnent, qui critiquent le chef du gouvernement et le président, d’autres ont leurs affaires financières scandaleuses, leurs guerres des chefs, leurs petis et grands calculs , leurs rivalités etc…..
    On ne dit trop rien, c’est normal , on a l’habitude , mais quand il s’agit du FN, ça prend des proportions de scandales d’Etat.
    C’est curieux, ce sectarisme contre un parti le plus propre de France et ….le premier.

Les commentaires sont fermés.