Pour le « philosophe » Raphaël Enthoven, “combattre l’IVG, ce n’est pas très chrétien”

Le « philosophe » Raphaël Enthoven s’adresse aux « chrétiens hostiles à l’IVG », lors de sa chronique La Morale de l’Info, sur Europe 1, le 13 avril 2016 :

Selon vous, ce chroniqueur est-il sincère dans sa “démonstration” ou se moque-t-il des chrétiens ? Donnez-nous votre avis, chers lecteurs !

Autres articles

27 Commentaires

  • René de Sévérac , 15 Avr 2016 à 8:50 @ 8 h 50 min

    J’ai écouté notre philosophe de service.
    il nous prend pour des cons …
    à moins qu’il ne le soit réellement !
    A sa décharge, le goût du micro/caméra fait des dégâts tels qu’on ne peut que le comprendre.
    Au fait, Raphaël, l’infanticide c’est quoi ?
    tuer le vêtement ou le porte-manteau ?

  • rovigo , 15 Avr 2016 à 9:47 @ 9 h 47 min

    “Homo est et quia futurus” pour ceux qui n’ont pas fait de latin: C’est un homme déjà ce qui doit devenir un homme (Tertullien, mort en 215, Apologeticum 9,8) Voila la position du catholique depuis le IIème siècle!. R. Enthoven, bien que philosophe n’a pas , je pense, étudié les Pères de l’Eglise, dommage ce devrait être au cursus.
    Les chrétiens pensent de plus que chaque vie est unique et irremplaçable, en détruire une fait qu’elle manquera à la Création. Qu’en pense la philosophie?

  • HuGo , 15 Avr 2016 à 11:22 @ 11 h 22 min

    La vie est chair, esprit et âme !
    Depuis le premier siècle, l’enseignement de l’Église n’a pas changé d’un iota !
    L’avortement direct, c’est-à-dire voulu comme une fin ou comme un moyen, est gravement contraire à la loi morale (Tertullien cité par rovigo : Tu ne tueras pas l’embryon par l’avortement et tu ne feras pas périr le nouveau-né (Didaché 2, 2 ; cf. Barnabé, ep. 19, 5 ; Epître à Diognète 5, 5 ; Tertullien, apol. 9).
    Avant d’être façonné dans le ventre maternel, je te connaissais. Avant ta sortie du sein, je t’ai consacré (Jr 1, 5 ; cf. Jb 10, 8-12 ; Ps 22, 10-11).
    Mes os n’étaient point cachés devant toi quand je fus fait dans le secret, brodé dans les profondeurs de la terre (Ps 139, 15).
    ” Tu ne tueras pas ” (Mt 5, 21), c’est le 5ème commandement de Dieu…qui tue ou qui coopère volontairement au meurtre commet un péché grave qui crie vengeance au Ciel (Gn 4, 10) !
    La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dès le premier moment de son existence, l’être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie (cf. CDF, instr. ” Donum vitæ ” 1, 1).
    Laissons Rapahaël Enthoven ergoter. Il me serais vain de m’y opposer, je n’ai pas sa formation !
    Tourne le dos aux bavardages impies et aux objections de la pseudo-connaissance (1Timothée 6,20)

  • Robert , 15 Avr 2016 à 11:24 @ 11 h 24 min

    Si ce sont des goys, ils n’ont pas de valeur, donc on peut les éliminer.
    C’est cela le fond de la pensée de ce membre d’une communauté suprémaciste.

  • Marchaterre , 15 Avr 2016 à 11:31 @ 11 h 31 min

    Je n’avais jamais vu,ni entendu ce pseudo “philosophe”mais j’avoue qu’il ne me manquait pas.
    De prime abord c’est un pàle copier-coller de E Zemmour dans la forme,mais n’a pas du talent qui veut,ce serait trop facile.
    A l’écouter,il est évident qu’il s’agit d’un infiltré qui oeuvre dans le sens de la destruction générale et systématique tous azimuts à laquelle nous assistons et qui roule par conséquent pour nos… saboteurs,je m’en tiendrai à ce modeste qualificatif.
    A mettre au classement vertical immédiatement ,pour moi,c’est déjà fait.!

  • Pitch , 15 Avr 2016 à 11:35 @ 11 h 35 min

    Les Chrétiens n’ont rien à faire des considérations malades du juif Enthoven.

  • eric-p , 15 Avr 2016 à 15:34 @ 15 h 34 min

    Euh …J’ai pas compris son intervention !
    Au fait, il fume quoi comme cigarettes notre philosophe hédoniste ?
    Pourquoi n’a-t-il pas demandé à sa Carla d’avorter étant donné que son
    union “par la force des choses” (sic !) n’est pas très légitime ?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen