Quand Stéphane Guillon dépeignait DSK comme un prédateur sexuel

C’était le 17 février 2009 sur France-Inter :

[media id=84 width=630 height=390]

Réaction de Dominique Strauss-Kahn, présent sur le plateau quelques secondes plus tard :

« J’ai assez peu apprécié les commentaires de votre humoriste. Les responsables politiques ont le droit et le devoir d’être critiqués par les humoristes. Mais l’humour, ce n’est pas drôle quand c’est principalement de la méchanceté. »

Autres articles