Ecole de la République : deux hussards noirs contre la théorie du gender

Ils sourient et gardent le moral. Katia Lévy et Matthias Dourdessoule sont deux professeurs des Sciences de la Vie et de la Terre dans un lycée public des Vosges comme on aimerait en croiser un peu plus souvent. Deux profs un brin idéalistes, “sinon on ferait un autre métier”. Katia et Matthias ont lancé mercredi un blog intitulé “L’école déboussolée” qui propose une pétition adressée au Ministre de l’Education nationale. La raison ? Elle figure dans le texte de la pétition : “Profitant de l’ambiguïté de votre circulaire parue au Bulletin officiel du 30 septembre 2010 définissant des programmes qui n’ont été soumis à aucune consultation nationale, ces manuels dénaturent profondément ce cours, en imposant ce qu’il est désormais convenu d’appeler la théorie du « Gender » qui est une théorie philosophique et sociologique et non scientifique. Elle affirme que l’identité sexuelle (qui est un concept non biologique) est une construction culturelle relative au contexte du sujet.”

“On a un peu halluciné quand on a appris ça en novembre, on a fait remonter l’info à notre syndicat, l’APBG. Même s’il y a eu un toilettage, les maquettes qui nous sont redescendues restent encore parfaitement influencées” expliquent Katia et Matthias aux Nouvelles de France. Ce qui les a décidé à se bouger ? “On a vu que des mouvements de croyants ont lancé des pétitions. Certains médias ont ensuite parlé d’une croisade. Il nous a semblé incroyable de laisser ces revendications aux religions. Katia est juive non-pratiquante et moi, agnostique et on peut vous dire que Jules Ferry se retournerait dans sa tombe s’il voyait cette “théorie” qui n’a de scientifique que le nom dans les programmes officiels !”

“Vis-à-vis de nos élèves, bonjour la crédibilité”, s’inquiètent les deux jeunes professeurs qui dénoncent “trois entorses gravissimes des valeurs de notre Ecole”, “laïque et républicaine” soulignent-ils. “C’est-à-dire où les lobbies, quels qu’ils soient, n’ont pas à intervenir”. “Entorse à sa mission, entorse à sa neutralité, entorse à sa liberté” détaillent-ils. Nos deux profs réclament à Luc Chatel de “préciser la portée de la circulaire du 30 septembre 2010 et les programmes que ses services ont voulu définir” et souhaitent “interdire l’usage des manuels” qui donnent une caution scientifique à la théorie du gender, la garantie “que le thème du « gender » ne sera pas à la session 2012 des épreuves anticipées du bac ni aux sessions suivantes” et que “l’étude du « gender » dans le domaine du débat critique de l’éducation civique ou de la philosophie”. Idéalistes ? “Profs” corrigent-ils. Des hussards noirs qui refusent les bobards.

Autres articles

5 Commentaires

  • Brosio Frédéric , 21 Juin 2011 à 10:06 @ 10 h 06 min

    Bravo !
    Voilà des professeurs comme il en faudrait beaucoup, et nos enfants seraient bien éduqués, dans la logique de l’ “humain” et de la “Vie” en général .
    Fédor

  • Jean-François Launay , 23 Juin 2011 à 10:54 @ 10 h 54 min

    Ecole de la République que d’âneries n’écrit-on pas en ton nom ?

    Marrant de voir de prétendus défenseurs de ladite école rejoindre Madame BOUTIN pour condamner un programme qui offre justement ce qu’ils semblent défendre, une ouverture d’esprit, une remise en cause des stéréotypes (misogynie, homophobie…).

    Marrant aussi de voir cette vision bornée de la Science (avec un grand S) : les études du genre relèvent aussi d’une démarche scientifique.

    Citer la “Lettre de Jules Ferry aux instituteurs” relève d’une certaine ignorance du contexte historique (naissance de l’école publique dans un environnement souvent hostile) et feinte ignorance des enseignants auxquels il s’adresse : les instituteurs à une époque où la scolarité s’arrêtait à douze ans. L’auraient-ils correctement lue qu’ils auraient vu qu’elle ne vise que l’Instruction morale et civique. A vouloir lui faire dire ce que la lettre ne dit pas ils justifient le refus de certains parents – tout aussi “honnêtes” que le père de famille qu’évoque J. Ferry, à propos de précepte ou maxime – de certaines parties des programmes de SVT.

  • francis , 25 Juil 2011 à 9:45 @ 9 h 45 min

    Bonjour,
    Il ne faut pas confondre syndicat et association de profs.
    L’Association des Professeurs de Biologie et Géologie. L’APBG est une association/

  • Lavau Jacques , 11 Août 2011 à 9:48 @ 9 h 48 min

    Halte-là, camarades, pas d’erreur ! Vous êtes des fonctionnaires, c’est donc que vous fonctionnez.

    En signant, vous avez accepté l’obligation d’être toujours d’accord avec le chef, qui a l’obligation d’être toujours d’accord avec son chef, qui a l’obligation d’être toujours d’accord avec le ministre, qui a l’obligation d’être toujours d’accord avec le roi.
    Vous avez de la sorte signé l’obligation de toujours révérer bibliquement les prophéties du dernier astrologue qui a l’oreille du roi, des princes et de la Cour. L’astrologue du Prince ou de la Princesse ne peut ni se tromper, ni nous tromper, par définition même de la notion d’autorité.

    Par exemple si l’astrologue de la princesse, Jean Jouzel proclame que “le climat est foutu pour les vingt ans à venir, que les étés seront de plus en plus chauds et les hivers de plus en plus doux, et qu’il y aura cinquante millions de réfugiés climatiques en 2010 (enfin bon, en 2020, puis en 2050)”, hé bien vous devez l’enseigner à votre tour, sans discuter ni rechigner, avec votre enthousiasme le plus primesautier.

    Discipline et Führerprinzip !

    Exactement comme sous l’occupation, où les manuels d’histoire pour les enfants détaillaient :
    Citation
    Le maréchal dit alors : “Il faut que la France soit pure !”
    Et aussitôt on vit la racaille quitter la France.
    A charge pour le dessinateur de préciser aux enfants ce qu’était la “racaille” chassée : juifs, gaullistes, résistants, républicains espagnols survivants, réfugiés ayant fui le nazisme…

    Vous voyez, le ministre est en charge de la grandeur éternelle de la France, et vous êtes ses godillots : où il va, vous irez aussi.

    Et puis en plus vous vous conduisez comme des irresponsables, là ! Si vous mettez en doute leur théorie à elles qu’elles ont de la construction socio-sociale du sexe, avec quoi le ministre va encore pouvoir acheter les votes des militantes féminazies ? Hein ? Y avez-vous seulement songé, bande d’irresponsables ?

    Et c’est irresponsable au possible de souligner que leur théorie de la construction socio-sociale du sexe est scientifiquement non prouvée ! Nous vivons sous un prince ennemi de la science, et qui déteste les savants et les intellectuels :
    http://www.bakchich.info/NKM-taille-la-plume-de-son-mari,09664.html
    Sans même parler de la Princesse de Clèves, cela va sans dire…

    Quand le prince-qui-vous-aime donnera au Rectorat-qui-vous-aime l’ordre “Cassez-les ces pauv’cons !”, et que le Rectorat-qui-vous-aime montera contre vous une affaire de moeurs, vous serez bien embêtés ! Vous vous retrouverez sous le coup d’une accusation de moeurs hétéro – avec toutes les accusations secondaires qui vont avec, accusation de beaufrerie, de violence latente, de saloperie en puissance, de viols en puissance, d’intégrisme potentiel, d’adhésion potentielle à Al Quaeda, etc. – et votre avancement rompu, voire au chômage sans indemnités. C’est vraiment irresponsable pour qui a charge de famille.

    Vous êtes des fonctionnaires, c’est donc que vous fonctionnez. Sinon les représailles pleuvront.

  • Drevon Jean-Louis , 20 Août 2011 à 18:47 @ 18 h 47 min

    La démagogie dans la circulaire ministérielle touche à l’absurde . Bravo à ces deux courageux enseignants pour leur engagement . J’espére qu’ils seront suivis par le majorité de leurs collègues

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen