Radio Courtoisie VS Le Monde

Le journaliste au passé d’extrême-gauche Abel Mestre refait des siennes. Il vient de recevoir une mise au point d’Henry de Lesquen (X, ENA), Président de Radio Courtoisie, après avoir traité l’antenne “de toutes les droites et de tous les talents” de “station d’extrême-droite” dans un article intitulé “Les ambiguïtés de Nicolas Dupont-Aignan envers le FN” paru dans Le Monde du 14 juin dernier. Radio Courtoisie “admet des opinions infiniment variées et souvent contradictoires”, explique le Président du Club de l’Horloge qui rappelle que le “mot d’ordre” de la radio est “pas d’ennemi à droite”. En effet, “nous nous refusons, pour notre part, à attribuer l’étiquette d’“extrême droite” au Front national, dont nous recevons en effet les représentants, au même titre que ceux des autres partis. C’est une formule d’exécration imposée par la gauche et adoptée par ceux qui se soumettent à celle-ci ou acceptent sa vision du monde, ce qui n’est pas notre cas” écrit Henry de Lesquen au quotidien qui a fait connaître au grand public Robert Faurisson en publiant une de ses tribunes en janvier 1979.

Autres articles

2 Commentaires

  • Popof , 16 Juin 2011 à 8:06 @ 8 h 06 min

    Nous sommes tous “d’extrême droite” .
    Mais quand est qu’enfin nous nous rendrons compte, que la gauche de la gauche est une ignominie, un exhalation fétide de ce qui peut produire le néant, le chaos, le morbide.
    Actuellement être traité d’extrême droite par ces gens là, ça devient un titre honorable. Quelle affligeante perversion. En France les Pol pot de la pensée n’arrêtent pas le génocide contre le bon-sens, la maturité, l’histoire, la loyauté, l’intelligence.

  • Brosio Frédéric , 21 Juin 2011 à 9:56 @ 9 h 56 min

    Bravo Popof,
    Vous avez tout dit
    Merci
    Fédor

Les commentaires sont fermés.