Vidéo / Notre-Dame de la garde (Marseille)

Vidéo / Notre-Dame de la garde (Marseille)

https://www.youtube.com/watch?v=xm0zagcWRP4

(Filmée par un drone)

Notre-Dame de la Garde « La Bonne Mère », figure emblématique de la Ville, veille sur les marins, les pêcheurs et tous les Marseillais.

La colline de la Garde (154 m) a toujours été un poste d’observation. Au XVe siècle, une ordonnance de Charles II d’Anjou inscrit la colline de la Garde dans la liste des relais. Ce système de vigie va s’améliorer au fil des siècles et la fonction a perduré sur la colline jusqu’en 1978.

Pour protéger Marseille des armées de Charles Quint par le Connétable de Bourbon, François Ier fait construire un fort en 1524, qui constitue avec le Château d’If, une défense maritime dont la ville était dépourvue

Plusieurs chapelles ont précédé sa construction. Ainsi la colline de la Garde eut dès lors une triple vocation : poste de vigie, ouvrage militaire, lieu de culte et de pèlerinage.
Au milieu du XIXe siècle, le sanctuaire s’avère être trop petit pour les nombreux pèlerins qui le visitent, Monseigneur de Mazenod décide d’y construire une grande basilique Notre-Dame de la Garde. La première pierre est posée le 11 septembre 1853, les travaux sont confiés à l’architecte Henry Espérandieu et la consécration a lieu le 5 juin 1864.
De style romano-byzantin : coupoles, polychromie des pierres, ors, mosaïques, la basilique répond parfaitement au programme des grandes constructions entreprises à Marseille sous Napoléon III. L’édifice se compose de deux parties ; une église basse, crypte, voûtée et une église haute, le sanctuaire, consacrée à la Vierge. La présence de nombreux ex-voto exposés sur les murs témoigne de la foi populaire.
Le campanile supporte une statue monumentale de la Vierge. Elle a été réalisée par le sculpteur Lequesne, exécutée en bronze doré à la feuille d’or par les ateliers Christofle à Paris, et mise en place en septembre 1870.

Fimée par un drone.

Articles liés