Pierre Gallego : «L’exploitation du gaz de schiste n’est pas un danger pour l’environnement»

Pierre Gallego est gérant de l’entreprise Gallego technic géophysics, située à Aurignac dans le sud-ouest. Depuis 25 ans il a une expérience de sismique pétrolière, de gaz et de géothermie. Il répond aux questions d’Enquête & Débat.

Autres articles

24 Commentaires

  • Pancrace , 15 Juil 2013 à 16:09 @ 16 h 09 min

    Il a peut-être raison : l’exploitation du gaz de schisme -pardon ! de schiste- n’est peut-être pas poluant.
    Par contre, le rejet du CO2 dans l’atmosphère va augmenter…
    Mais on dit que ce n’est pas la faute des pétroliers ma

  • Pancrace , 15 Juil 2013 à 16:10 @ 16 h 10 min

    … mais des consommateurs…

  • mario , 15 Juil 2013 à 18:48 @ 18 h 48 min

    ahahaha, le titre est marrant… Il croit ce qu’il dit cet “expert” ?
    Et relayé par Jean Robin çà ne m’étonne pas !

    Pour Pancrace et autres ignorants (mais tout s’apprend), le film Gasland :
    http://www.youtube.com/watch?v=_OWQgihjEvg

  • Tintin , 15 Juil 2013 à 21:23 @ 21 h 23 min

    Cet article outragent est profondément choquant.

    La trahison de Eric Martin me semble de plus en plus évidente et consternante, semblable à celle de Frigide Barjot, mais peut-être comme avec Frigide Barjot, dès le début nous devions nous y attendre !

    Comment ignorer le caractère propagandiste de cette vidéo (on donne la parole à un industriel du pétrole !) ?

    En sachant cette partialité, comment et pourquoi censurer la contradiction ?

    Jean Robin est par ailleurs un escroc et un parasite, comme le démontre ce témoignage :

    http://jp-petit.org/nouv_f/Robin.htm

    Jean Robin souffre d’une pathologie psychiatrique légère, une sorte d’instabilité légère, à l’image de son média partial, de la pratique de la censure et de ses escroqueries, alors que tout ceci ne retire malheureusement rien aux excellentes personnalités piégées et interviewées.

    Voici donc une nouvelle salve.

    Après les mensonges sur le nucléaire pour se venger de Jean Pierre Petit, Jean Robin nous sert ici la propagande mainstream en offrant la parole aux intérêts pétroliers.

    Leur manipulation est encore plus subtile, car ils prétendront donner la réplique ou ils prétendront apporter la contradiction en tendant le micro à l’écologie politique, alors même que l’écologie politique n’a aucune compétence pour évoquer les question écologiques.

    Médiocrité, obscurantisme, arrogance…

    Ce que cette vidéo traduit est simple :

    Peu importe les risque, pour peu qu’on puisse faire du fric.

    Peu importe les victimes, peu importe les conséquence, pour peu qu’on puisse faire du fric.

    Et cela se prétend libéral ?

    Ce n’est pas cela le libéralisme !

    Car le libéralisme oblige A ACHETER le consentement des victimes !

    Si un habitant ne veut pas d’un cancer, d’un séisme, à cause d’une exploitation pétrolière, pour que cette exploitation puisse avoir lieu, il faut obtenir le consentement de cette future victime et si ce consentement n’est pas acquis, passer outre, c’est la dictature, le fascisme, veau d’or, une action mafieuse.

    Il existe une arme pour créer des séisme, développée par les russes, la machine PAMIR :

    http://www.jp-petit.org/Divers/Armes_sismiques/Armes_sismiques1.htm

    Cette arme est déconcertante de simplicité et elle permet par intervention sur une nappe phréatique de créer des séismes.

    Une simple licence en physique chimie permet de très bien comprendre son principe de fonctionnement.

    Cela est déconcertant.

    Cela démontre la fragilité de la géologie.

    Mais cela ne s’arrête pas là et ne concerne pas que les schistes en ce qui concerne les séismes, cela concerne toutes les interventions sur le sous-sol :

    Géothermie, pétrole et gaz conventionnel, armes sismiques, exploitation des nappes phréatiques etc.

    Il y a à peine 40 ans la dérive des continents était niée.

    IL Y A A PEINE 40 ANS !

    Il fallut 1 siècle pour que la science officielle reconnaisse les preuves et beaucoup dans les années 30 furent poussés au suicide pour avoir osé évoquer cette théorie.

    Mais nous n’avons toujours rien appris.

    Aujourd’hui, on évoque la théorie du percement de la croûte terrestre !

    Les fous n’y prêtent pas attention.

    Cette théorie précise qu’il suffirait qu’une toute petite partie de la croûte terrestre s’ouvre (qui ne fait que quelques km d’épaisseur) pour que le magma sorte et finisse par recouvrir toute la surface de la terre…

    Alors qu’il y a à peine 40 ans on niait la dérive des continents et alors que les ordinateurs ne permettent pas de simuler ces probabilités (comme pour simuler la modification climatique ou la formation des galaxies, nos ordinateurs sont inutiles car ils sont 1 milliard de fois trop peu puissant), avec le même orgueil on nie aujourd’hui cette théorie.

    Oui, on peut envisager qu’une exploitation à proximité d’une faille sismique, vienne dans le temps déstabiliser tout une région pour éventuellement percer la croûte terrestre suite à un effet domino et des séismes, cela n’est pas à exclure en l’état actuel de nos connaissances.

    Jean Robin, cet infantile propagandiste, pétri de certitude, nous dit même dans cette vidéo, qu’il ne sait plus si l’échelle de Richter est à 5 ou 7 !

    Nous venons récemment de découvrir, que contrairement à tout ce que nous pensions, l’échelle de Richter n’est pas limitée !

    On parle aujourd’hui d’échelle ouverte de Richter, car il n’y a plus aucune limite théorique à la puissance du séisme, qui peut monter à 8, 9, 10 ou pourquoi pas beaucoup plus…

    Cette découverte est si récente (pas tant que cela finalement) que notre beau Jean Robin lui-même l’ignore, ce qui n’empêche pas ces gens de poursuivre leur propagande et la science sans conscience.

    En l’état actuel de nos connaissances, il faut donc cesser toutes exploitation géologique non destinées à la recherche, à proximité des failles sismiques !

    Notamment, les exploitations de schistes dans la pays Basque, qui viennent tout juste de débuter en Espagne et qui sont directement sur la faille sismique des Pyrénées.

    Tout simplement, parce que nous ne pouvons pas risquer d’ouvrir le manteau terrestre !

    Tout simplement parce que l’obscurantisme depuis 1 siècle démontre qu’en géologie, notre science est émergente, notre informatique de simulation est émergente et qu’en réalité nous n’y connaissons rien, alors que de nombreux géologues affirment que le risque de percement de la croute terrestre à proximité des failles sismique, est selon leurs travaux (dans les revues sciences bien connues… et exclusivement en anglais) AVERE.

    Ensuite, concernant les schistes, les séismes sont une chose, mais la pollution en est une autre.

    Ces belles âmes évoquent pour nous violer, une technique “écologique” d’extraction.

    Laquelle ?

    Il faut bien injecter des produits chimiques pour casser la roche, là ou la foreuse ne passe pas… c’est tellement logique que je m’étonne qu’on puisse encore manipuler l’opinion aussi facilement…

    On évoque les arcs électriques pour casser la roche.

    Certes, mais quelle énergie faut-il consommer alors pour exploiter les schistes ?

    Les schistes sont-ils alors rentables ?

    Nous ne pouvons qu’en douter.

    On consomme donc de l’électricité produire avec des centrales thermiques au pétrole, pour extraire des schistes, ceci est tellement illogique, que je m’étonne encore que l’argument puisse être aussi facilement manipulatoire.

    Prenons maintenant l’argument selon lequel la croissance économique exploserait aux USA…

    La réalité (je commence à étudier le dossier pour investissement) est il me semble très différente.

    Les schistes sont de très mauvaise qualité, on ne peut pas en faire ce qu’on veut, ils servent dons dans une industrie chimique très spécialisée, qui existait aux USA, mais qui n’existe plus en Europe depuis au moins 20 ans, car contrairement aux USA, ce type d’industrie est délocalisé en Chine depuis au moins 20 ans et si on devait relocaliser, même avec les schistes on ne serait pas rentable.

    Il n’y a aux USA aucune relocalisation grâce aux schistes, le vieux tissu de l’industrie chimique a simplement été réveillé, pour un prix sur l’environnement, nous le verrons, parfois exorbitant.

    Aux USA, le plus gros bassin avéré de schiste se situ pour schématiser dans le triangle, New York City – Washington – Chicago.

    Il n’y a pratiquement aucun puits sur ce bassin de schiste.

    Pourquoi ?

    Parce que la densité de population est énorme.

    Il y a des villes, des villages, de l’agriculture, des banlieues partout.

    On atteint dans cette zone, la même densité qu’en Europe.

    Résultat, pratiquement aucune exploitation, parce que les cancers induits, les séismes, sont avérés et que les propriétaires eux-mêmes ne veulent pas exploiter dans ces conditions.

    Par contre, le territoire qui exploite le plus les schistes se trouve dans les Etats du Wyoming, du Colorado, de l’Utha et de l’Ouest du Texas.

    Des zones de la taille de la France dans lesquelles il n’y a pratique AUCUN HABITANT.

    Dans le Wyoming il y a 500 000 habitants sur la surface d’un pays comme la France qui en compte 63 millions !

    Il font donc le choix de tout sacrifier de tout polluer pour les 300 ans qui viennent et cela peut être accessible (sauf contamination de l’agriculture), car mis à part les mercenaires qui viennent travailler sur place pour exploiter les puits mais qui sont payés pour cela, personne ne souffre vraiment des conséquences.

    En Europe aussi nous avons notre Wyoming, cela s’appelle la Russie.

    En Sybérie et ailleurs en Russie tout est pollué pour les 300 ans qui viennent, mais cela est potentiellement acceptable parce qu’il n’y a pas âme qui vive !

    J’ai vu les plans des forages en Ile-de-France, je ne sais pas si cela peut se retrouver sur internet, il y a déjà des forages prévus partout dans les Yvelines (ou l’immobilier est le plus couteux de France et ou la densité de population est parmi la plus élevée de France), dans le Vexin, dans l’Essonne et en Seine et Marne.

    Alors cette putain qu’est Jean Robin, qui nous parle de démocratie directe uniquement lorsque cela l’arrange, mais qui fustige qu’un député puisse protéger sa population en sous entendant que ce député est populiste lorsqu’il refuse les schistes pour les siens, s’il veut faire des schistes dans nos maisons, il doit préalablement obtenir le consentement de 100% des propriétaires soumis au risque.

    Le schistes ou le pétrole, c’est parfait en Russie, en Arabie, en Caspienne, mais pas en France, ni à NYC-Chicago-Washington, car la densité de population est trop importante et l’agriculture trop développée (nappes phréatiques).

    Enfin, lorsqu’il prétend qu’il n’y a pas de nappe phréatique à 3000 mètre c’est un mensonge énorme.

    Puisque l’industrie de Seine Saint Denis utilise une nappe profonde sous le bassin parisien, d’une pureté exceptionnelle et indispensable à cette industrie… (Saint Gobin etc.). La présence de cette nappe phréatique d’une pureté exceptionnelle en Europe en très grande profondeur sous le bassin parisien (une nappe non renouvelable) est la raison de la présence de ces industries de pointe en Seine Saint Denis.

    Ces industries qui vivent de la pureté de cette eau, font vivre des milliers de familles…

    Voilà le prix de cette nappe phréatique sous Paris…

    Concernant le Qatar et ces autres pays, ils ne constituent une menace que par la lâcheté et la corruption de nos élus ou élites française.

    Ces pays n’ont que le pouvoir qu’on leur octroi.

  • Will , 15 Juil 2013 à 22:06 @ 22 h 06 min

    @ Mario : savez-vous que l’exploitation du gaz de schiste a permis de créer 700 000 emplois aux Etats-Unis ? A l’heure où l’on parle de chômage de masse en France, on ferait bien par se poser des questions (et par la même occasion, oublier un peu les élucubrations des écologistes).

  • Benoît , 15 Juil 2013 à 23:06 @ 23 h 06 min

    Et depuis quand le CO2 est un polluant ?

    C’est un bienfait pour la végétation. Il faut aller lire le site “penseeunique.fr”. Non seulement le CO2 n’est pas un polluant, mais la terre ne se réchauffe plus depuis 15 ans. Il faut arrêter de courir après une chimère. Le risque majeur pour nous dans les 20 à 40 prochaines années, c’est plutôt un refroidissement climatique tel celui qu’ont connus nos ancêtres à l’époque de Louis XIV !

  • xrayzoulou , 16 Juil 2013 à 0:03 @ 0 h 03 min

    Les américains que nous singeons depuis longtemps et qui nous prennent pour des gogos qu’ils peuvent manipuler, se servent (si mes souvenirs sont bons, je l’ai lu il y a quelques jours) du gaz de schiste.
    Quand à Mario connaît-il la fonction chlorophyllienne ? les plantes, la nuit absorbent de l’oxygène et rejettent du CO2. Le jour c’est le contraire elles absorbent du CO2 et rejettent de l’oxygène. (Je pense que vous parliez de Benoît qui a raison.

Les commentaires sont fermés.