Mgr Rey : « Un référendum doit être organisé » sur la question du « mariage » homosexuel

À la suite des propos du Cardinal Barbarin, Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, demande sur Nouvelles de France la tenue d’un référendum sur le “mariage” homosexuel. Entretien.

Comment réagissez-vous à la polémique que suscitent les propos de Mgr Barbarin sur le “mariage” entre homosexuels ?

J’avais déjà un peu explicité ma pensée dans Famille Chrétienne à ce sujet. Je pense la refonte structurelle du mariage conduit à une sorte de mutation anthropologique. Le mariage est essentiellement fondé sur l’altérité et aujourd’hui on cherche à remettre en cause ce qui fait l’essence de cette institution. Plus grave encore, on pratique une discrimination à l’égard de l’enfant qui n’a pas plus le droit d’avoir un père et une mère.

Pensez-vous que l’adoption de cette loi conduise, comme le Cardinal Barbarin l’a suggéré, à la légalisation de la polygamie et de l’inceste ?

Pour l’instant, ce n’est pas dans la loi. Ce qui sûr en revanche, c’est que cette loi ouvre la boîte de Pandore. Jusqu’où va-t-on aller ? On remet en cause l’ordre naturel des choses dans une volonté prométhéenne de reconstruire l’humanité.

Le mariage homosexuel crée les conditions d’une violence parce qu’il permet aux gens de faire tout ce qu’ils veulent. Nous sommes limités dans nos corps et c’est à l’intérieur des ces limites que nous devons nous accomplir.

Que pensez-vous des propos de Nicolas Gougain, porte-parole de l’association Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), qui a déclaré : “Mgr Barbarin s’obstine à ignorer que nous sommes dans un État laïque et pratique toute une série d’amalgames nauséabonds” et qu’“il n’est pas de bon ton que les autorités religieuses s’immiscent dans un débat politique” ?

Nous sommes quand même dans un État démocratique. Nous avons droit à la liberté d’expression. Cela reviendrait à se conduire comme dans une dictature ou dans un État totalitaire que d’empêcher les gens de s’exprimer sur ce sujet…

On peut d’ailleurs ne pas être croyant et défendre les mêmes positions que l’Église sur ce sujet. De plus, je suis persuadé qu’une majorité de la population est d’accord avec la vision traditionnelle du mariage.

Quand bien même certains sondages disent le contraire ?

Les sondages sont une chose mais je pense malgré tout que la majeure partie de la population ne veut pas du mariage homosexuel. Le rôle des gouvernants devrait être de ne pas vouloir se fier aux sondages mais davantage de rechercher ce qui fait le bonheur de l’homme.

À votre avis, pourquoi les réactions sont-elles si véhémentes à l’endroit du Cardinal Barbarin ?

Nous sommes dans un totalitarisme de la pensée. Dès que quelqu’un prend une position sur ce sujet, on le qualifie “d’ultra-conservateur” ou d’autre chose. Le problème ne devrait pas être de qualifier l’autre mais de s’opposer avec des arguments rationnels. Je regrette qu’à ce sujet, le débat public n’ait même pas pu avoir lieu comme cela avait été le cas à l’occasion des états généraux de la bioéthique.

Souhaitez-vous l’organisation d’un référendum sur la question du “mariage” homosexuel ?

Absolument ! Un référendum doit être organisé afin de permettre un véritable débat et que le gouvernement ne soit pas à la remorque des lobbies.

Considérez-vous qu’il existe un lobby homosexuel ?

Ce qui est sûr, c’est qu’il y a des homosexuels à différents niveau du pouvoir politique et que cette présence n’est pas neutre. Ce n’est pas être homophobe que de constater cela. Y a-t-il un lobby organisé ? Je ne sais pas mais je sens qu’il y a une présence de personnes qui veulent imposer certaines revendications.

Certains se posent la question de ne plus célébrer les mariages religieux après les mariages civils comme la loi l’impose actuellement mais de passer directement devant le prêtre. Qu’en pensez-vous ?

La question se pose peut-être dans la mesure où l’on change la nature du mariage. À quoi ressemble le mariage aujourd’hui, avec le divorce facilité qui instaure une sorte PaCS généralisé ? Peut-on toujours parler de mariage ? Ne devrait-on pas changer l’appellation “mariage” par “union religieuse” pour contourner le problème ? Sur ce sujet, je me pose la question d’une éventuelle différenciation d’appellation.

Articles liés

145Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Corbeyran , 15 septembre 2012 @ 22 h 30 min

    Ce que vous faites avec votre lapin , vous ne devriez pas vous en vanter.

  • jean-luc , 16 septembre 2012 @ 8 h 19 min

    Les mêmes ont plus ou moins incité à voter contre Sarkozy sans le dire clairement. C’était au moment de l’élection qu’il fallait mettre ce débat sur la place publique et rappeler que le mariage (!) homosexuel était dans le programme de François II le Ventru (lequel François II semble être contre le mariage puisque lui-même ne vit et n’a vécu qu’en concubinage -pour raisons fiscales ?). Outre tous ces catholiques pas forcément de la tendance Golias (j’ai découvert, ils les ont ressorti à la télé, que cette aberration totale existe toujours : 150 membres sans doute, comme le NPA) qui ont voté pour Culbuto 1er, il y a aussi les Musulmans, ce qui ne manque pas de saveur (il est vrai que pour eux seul compte le mariage devant l’imam). Quand le vin est tiré, il faut le boire. Messieurs les évêques qui avez trop critiqué (stupidement, l’invasion islamique vous dévorera tout crus) la politique d’immigration de Sarkozy (pourtant bien timorée), vous avez voté “mariage homo”.

  • gzz 40 , 16 septembre 2012 @ 8 h 22 min

    BRAVO…ça c’est bien dit !

  • zazie , 16 septembre 2012 @ 8 h 53 min

    Ne serait-il pas absurde de convoquer un referendum pour déterminer ce qui est Bien et ce qui est Mal? Car c’est de cela qu’il s’agit en réalité ; on veut nier qu’il existe une loi “naturelle” que je préfère appeler “de nature”.
    Tout comme Monseigneur Barbarin, j’imagine la suite : un referendum pour savoir s’il faut légaliser (ou du moins dépénaliser) l’inceste et la polygamie, et l’euthanasie, et…..etc!

  • Corbeyran , 16 septembre 2012 @ 10 h 26 min

    Et nous, on est les produits du réchauffement climatique ? Un phénomène de mode ? Une conséquence de la montée des eaux ?
    Elle a bon dos la Loi naturelle !

  • Ermort , 16 septembre 2012 @ 10 h 38 min

    Les mêmes droits? Pour quelles raisons si vous adoptez un comportement différent et le choix de vivre une orientation différente. Faire le choix de vivre dans l’homosexualité ne peut donner les mêmes droits en tout que ceux qui vivent selon les lois de la nature.

  • Lach-Comte , 16 septembre 2012 @ 10 h 47 min

    32 consultations populaires ont été organisées dans le monde sur ce sujet jusqu’à maintenant. Aucune n’a vu les partisans du mariage homo l’emporter. Et souvent, les résultats ont fait mentir les sondages … voilà simplement ce qui leur fait peur !

Les commentaires sont clôturés.