Changement climatique d’origine anthropique ou pas : “Nicolas Sarkozy est une véritable girouette”

Changement climatique d’origine anthropique ou pas : “Nicolas Sarkozy est une véritable girouette”

Climato-sceptique avec les climato-sceptiques et réchauffiste avec les réchauffistes, Nicolas n’a, sur ce sujet comme sur tant d’autres, pas l’ombre d’un début de conviction :

Autres articles

6 Commentaires

  • Gisèle , 15 Sep 2016 à 12:33 @ 12 h 33 min

    Le réchauffement climatique ? ou les conséquences de l’orgueil des hommes qui agissent en dépit du bon sens, sans se préoccuper des règles immuables qui régissent PARFAITEMENT ( divinement ) la création et la vie ?

  • trahi , 16 Sep 2016 à 10:36 @ 10 h 36 min

    Je pense qu’il n’avait pas vraiment tord en disant; le sahara était une mer, ensuite une foret et maintenant un désert. L’homme y était-il pour quelque chose?
    Je n’exclu pas les erreurs des hommes, mais il ne faut pas en profiter pour les museler et les manipuler!!

  • François2 , 16 Sep 2016 à 10:54 @ 10 h 54 min

    De toutes façons, la girouette est un déchet politique non recyclable
    HS HS (Hollandouille Sarkozouille Hors Service).

  • Gisèle , 16 Sep 2016 à 13:02 @ 13 h 02 min

    Les merdias sont à l’affût … tout est bon pour démolir tel ou tel candidat .
    Je n ‘ai pas regardé la nouvelle émission sur la deux . Chaque foi qu’il est question des élections je coupe le son ou je change de chaîne ou j’éteins carrément .
    La stratégie ne change pas : démolir celui là pour orienter le vote vers tel autre . Faire voter POUR untel CONTRE l’autre . Les programmes ? second plan .
    Et, comme les bons toutous n’attendent que leur susucre …

  • Boutté , 16 Sep 2016 à 16:29 @ 16 h 29 min

    Comment en serait-il autrement puisqu’entre eux les scientifiques ne sont nullement d’accord ? En 1987 on nous promettait que les atolls polynésiens auraient disparu en 2013 . Ils se portent bien, merci !

  • borphi , 17 Sep 2016 à 21:22 @ 21 h 22 min

    C’est un fait que depuis un siècle , en brûlant des énergies fossiles, nous libérons dans l’atmosphère du Co² enfermé dans les sous-sols depuis des millions d’années.
    Ce Co² est à distinguer du Co² qui passe par un cycle court comme celui que les végétaux captent dans l’air pour le libérer ensuite en pourrissant ou en brûlant (bois).

    Les scientifiques sont dans le vrai lorsqu’ils affirment qu’il y a matière à se préoccuper qu’une quantité démultipliée de Co²issue des énergies fossiles et des sous-sols entre dans le cycle court du Co² brassé par les végétaux parce que ceux-ci ne peuvent tout recycler et le Co² restant en suspension serait de nature à produire un réchauffement climatique.

    Cette hypothèse du réchauffement climatique par excès de Co² est contestée par une autre hypothése de réchauffement climatique par la suractivité du soleil.

    Il est vrai que la terre a connu des périodes de réchauffements comme des périodes de refroidissements.

    Mais bon , qu’importe-t-il de savoir si ce sont untels ou untels qui sont le plus près de la vérité ?
    N’y-a-t-il motif à réduire nos emmissions de Co² dans ce contexte d’incertitudes scientifiques.
    N’y-a-t-il pas motif à réduire les gaspillages énergétiques ?
    N’y-a-t-il intérêts à trouver de nouveaux modes énergétiques objectivement neutres pour la préservation de la nature ?

    Peut-être pour sortir de débats et assertions peu utiles !

Les commentaires sont fermés.