Ebola : Analyse de la situation et préparatifs simples à faire, par Piero San Giorgio

Quelques protections simples en cas de propagation du virus Ebola, afin de ne pas céder à la peur ou à la panique.
1. Observez la progression des cas.
2. Faites un plan
3. préparez le matériel nécessaire

Des sites excellents pour se tenir informé:
http://www.infectiologie.com/site/ebo…
https://www.internationalsos.com/ebol…
http://www.mobs-lab.org/ebola.html

> Plus d’infos dans les livres Survivre à l’effondrement économique et dans Rues barbares – Survivre en ville.

Articles liés

13Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Luc+ , 16 octobre 2014 @ 12 h 49 min

    Je suis San Giorrrgio avec l’accent…Un nouveau penseur …Un pédagogue du peuple…Bien… .Après le singe et le sida…c’est la chauve souris et Ebola…bien .Comme si les singes et les chauves souris étaient apparus hier ! Etrange que ces animaux aient au 20ème siècle décidés d’ètre porteurs et diffuseurs de ces épidémies…bref…Raciste ,les virus ne le sont pas …Enfin cette video pour dire quoi ? mis à part ses opinions politiques…et son langage truffé de ‘ con ,putain ,merde etc…Ne paniquez pas …si vous achetez mes livres vous serez sauvés .

  • Voyageur , 16 octobre 2014 @ 19 h 39 min

    Même l’interdiction des vols en provenance des pays infectés ne suffira pas à contenir l’épidémie. Cette décision prise aujourd’hui par notre gouvernement n’est qu’un leurre, une opération de com, une manière de nous dire : « dormez bien braves gens, le gouvernement veille et agit pour votre sécurité ». Alors qu’il n’en est absolument rien. Les frontières des pays africains étant des passoires, il suffit que des individus infectés passent dans les pays voisins et contaminent tous les gens qu’ils ont rencontré, pour que l’épidémie continue de se propager comme un feu de forêt à l’échelle du continent africain et de tous les pays qui l’entourent. La seule et unique solution est de fermer hermétiquement toutes les frontières : en Europe cela signifie suspension des Traités de Maastrich et de Schengen pour tous les membres, ce qui implique : Fermeture de toutes les frontières terrestres, arrêt total de la circulation aérienne et maritime, arrêt de la libre circulation des individus. Seule la libre circulation des capitaux pourrait éventuellement continuer par voie électronique, et encore pas partout. Autant dire que c’est le crash économique mondial assuré. Mais bien évidemment les gouvernements n’iront pas jusqu’à cette extrémité, du moins pas avant que l’épidémie d’ebola n’ait entraîné le monde dans le chaos et la guerre civile mondiale. Mais alors il sera trop tard. Il y a très certainement des politiques dans les gouvernements de nos pays développés qui doivent actuellement avoir des sueurs froides. Car ils en ont plus au moins conscience, ils risquent leur peau !

  • Voyageur , 16 octobre 2014 @ 19 h 41 min

    Edit : ../.. plus ou moins conscience../..

  • biquette83 , 16 octobre 2014 @ 19 h 51 min

    Exact HIBISCUS, mais avec nos dirigeants, il ne faut pas s’inquiéter : comme pour le sang contaminé, le sida, pas de risque pour les français.

  • kanjo , 17 octobre 2014 @ 0 h 29 min

    quelques conseils de bon sens noyés dans de la vulgarité et des redites. bof.
    Il aurait pu dire la même chose en dix minutes, plus clairement et moins grossièrement, là, j’aurais apprécié.

  • kanjo , 17 octobre 2014 @ 1 h 34 min

    j’ai trouvé ce qui manque à cette vidéo : élégance et concision.

Les commentaires sont clôturés.