Kobane : la ville aux mains de l’Etat islamique “dans une semaine”

La ville de Kobane, située à la frontière turco-syrienne, pourrait tomber aux mains de l’Etat islamique. Les djihadistes contrôlent désormais la moitié de la ville et ont investi ces dernières heures le centre-ville. Pour mieux comprendre ce qu’il s’y passe, les envoyés spéciaux d’I>Télé, Philomène Remy et Joao Alencar, ont pu joindre un activiste kurde à l’intérieur de Kobane. Un témoignage fort :

Autres articles

6 Commentaires

  • lucotin , 15 octobre 2014 @ 10 h 08 min

    l’attitude d’Erdogan n’a pas trop l’air de tracasser nos dirigeants européens et nos gouvernants.
    Il ne faut surtout pas perturber le processus d’intégration de la Turquie dans ce qu’on appelle encore “l’Union Européenne” !
    Les mannes de Schumann, Gaspari et Adenauer ne peuvent pas reposer en paix !

  • Alainpsy , 15 octobre 2014 @ 11 h 39 min

    Quelle honte! les djihadistes reçoivent des renforts tous les jours…et les Kurdes ne reçoivent rien…pendant que les occidentaux font des réunions qui coûtent chers pour publier ensuite un communiqué de plus sur leurs inquiétudes, c’est ça l’Europe qu’on vous vend, cet agglomérat d’incapables, de carriéristes, d’impuissants, de vendus au qatar et à l’islam, ce gouffre financier d’assis qui bavent d’indigence. Plus jamais cette Europe, plus jamais ces politiciens traîtres et collabos, plus jamais ces soi-disant démocrates progressistes, je les vomis tous.

  • Goupille , 15 octobre 2014 @ 13 h 22 min

    Et une fois de plus nous assistons en direct à une extermination, et une fois de plus, quand tout sera fini, les décervelés de l’humanitaire iront marcher une petite heure en hurlant : “Plus jamais ça”, avec concert crétin en sus… C’est cela, l’Occident.

    Bien évidemment, Obama aurait pu exterminer cette vermine tant qu’elle était dans des environs nus comme la main. Maintenant, c’est de la guerilla en milieu urbain : ou de l’art d’attendre de ne rien pouvoir faire.

    Vu un autre reportage où des civils kurdes essaient de passer clandestinement la frontière turque avec des vivres. Les patrouilles turques arrivent immédiatement pour les en empêcher.
    Certains pères de famille auraient leurs sept enfants à Kobane (preuve qu’ils ne sont pas tout à fait câblés comme nous : quel père de famille Chrétien partirait sans ses enfants ??? Passons).

    Obama est une merde.
    La Turquie en est une autre.
    Ah ! S’il y avait du pétrole à Kobane, la yankeetude aurait volé à leur secours, même au prix d’une fâcherie avec les mamamouchis.

  • Gisèle , 15 octobre 2014 @ 13 h 46 min

    Bien la peine de nous resservir tous les jours , les nazis , Hitler , la Shoa …..
    Le disque de l’actualité est rayé !
    La preuve que les Illuminatis orchestrent l’histoire depuis des siècles ….

  • sergio , 15 octobre 2014 @ 18 h 18 min

    L’ attitude des islamos ottomans est plus qu’ ambigüe , comme toujours !…..
    Ahhhhhh, l’ Orient compliqué , comme aurait pu le dire le sénile Chirac…..

  • GV , 16 octobre 2014 @ 7 h 36 min

    Sans oublier une collecte pour les victimes

Les commentaires sont fermés.