Comprendre en quelques minutes les conséquences de la mise sous conditions de ressources des allocations familiales

Autres articles

28 Commentaires

  • chabanu , 16 Nov 2014 à 8:17 @ 8 h 17 min

    Ben ….une fois que l’on a dit ça, on fait quoi ?

  • lhemeu , 16 Nov 2014 à 8:40 @ 8 h 40 min

    On vote !
    C’ est pour çà qu’ils se cramponnent aux échéances les plus lointaines ; pas question de se remettre en question .
    De plus , payer pour que tout le monde ait des aides , çà peut se justifier ; payer pour que seuls aient les autres , NON !

  • montecristo , 16 Nov 2014 à 9:44 @ 9 h 44 min

    Ras le bol de la politique socialiste !
    C’est une idéologie de masse qui déresponsabilise et qui rend idiot.
    C’est ainsi que l’on fabrique la “Nomenklatura” !

  • Sébastien , 16 Nov 2014 à 10:27 @ 10 h 27 min

    Arrêtez de donner de l’argent pour faire des enfants. C’est vicieux.

  • zouzou , 16 Nov 2014 à 11:53 @ 11 h 53 min

    tout cela va s’écrouler dans peu de temps il est inutile de se stresser cela touchera tout le monde même ceux qui pensent venir en France pour son social, quand y’a plus, y’a plus ._ le gouvernement accélère le processus c’est évident, reste à savoir dans quel but ! où se situe leur intérêt, à qui profite le crime ? c’est le plan à l’intérieur du plan !!!!!!!!!!!

  • kanjo , 16 Nov 2014 à 13:47 @ 13 h 47 min

    il ne s’agit de payer pour faire des enfants, mais de compenser le coût des enfants pour les familles.
    Que deux familles à revenus égaux gardent le même niveau de vie, quel que soit le nombre d’enfants de chacune d’elles.
    Il ne faut pas oublier que les allocations familiales ont été inventées le jour où on a décidé que les jeunes travailleurs, au lieu de devoir entretenir leurs parents vieillissants, et eux seuls, comme cela avait toujours été le cas, devront payer des retraites à tous les vieux. Ceci n’était tolérable que si tous les vieux, au temps où ils étaient jeunes, avaient participé à l’éducation et aux études des jeunes.
    Avec cette réforme, quel arguments pourrez vous donner aux jeunes qui refuseront de payer la retraite des vieux qui n’auront jamais rien fait pour les jeunes ?
    Si les enfants sont élevés aux frais de leurs seuls parents, sans aucune aide de la collectivité, il est évident que devenus grands, ils ne voudront prendre soin que de leurs parents, à l’exclusion des autres vieux, et surtout des vieux sans enfants qui, avec le même salaire, auront profité de nombreuses vacances de rêves alors que les parents, et par conséquent leurs enfants n’en auront jamais profité.

    Un homme achetait chaque jours six pains. On lui demande :
    “-que fais-tu de tous ces pains ?
    – il y en deux pour ma femme et pour moi, deux que je rends et deux que je prête.
    – à qui rends-tu et à qui prêtes-tu ?
    – je rends à mes parents ce qu’ils m’ont prêté quand j’étais petit, je prête à mes enfants ce qu’ils me rendront quand je serai vieux.”

    Les allocation familiales, c’est ce que la collectivité prête aux enfants, condition indispensable pour exiger plus tard un remboursement sous forme de cotisations retraite.

  • kanjo , 16 Nov 2014 à 13:51 @ 13 h 51 min

    à noter que les familles françaises ont majoritairement des parents qui travaillent, donc qui cotisent, et font relativement peu d’enfants. Elles en feront encore moins.
    à contrario, les familles étrangères sont majoritairement des réfugiés ou prétendus tels, donc des gens qui ne travaillent pas, ne cotisent pas, mais font beaucoup d’enfants. Et qui continueront à en faire beaucoup puisque leurs ressources sont en dessous du plafond.

Les commentaires sont fermés.