Livraison du Mistral à la Russie : la France doit “tenir ses engagements”, dit Guaino

Henri Guaino, député UMP des Yvelines, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi. Interrogé sur la Russie qui avertit la France qu’elle a deux semaines pour livrer le Mistral sous peine de compensations financières, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a estimé que la France avait “pris des engagements” et qu’il était “normal” qu’elle livre, “sinon que vont en penser tous les autres ?”

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • emmanuel , 15 novembre 2014 @ 11 h 47 min

    Tiens? Guaino n’est plus le laquet des américains? Etrange…

  • Goupille , 15 novembre 2014 @ 12 h 49 min

    Si ce n’est qu’un affaire de qu’en-dira-t-on…
    L’argument est léger.
    Extrait trop court pour savoir s’il ne parle que d’économie, d’intérêts, de gros sous, ou de parole donnée, d’honneur, de rayonnement technologique.
    Ou de rééquilibrage géopolitique. Mais là, il ne faut pas rêver.

  • Alex , 15 novembre 2014 @ 17 h 52 min

    Comment peut-on livrer des armes à un appareil militaire russe qui nous menace ouvertement de tirer sur nous des bombes atomiques et qui envoie dans l’espace aérien européen et américain des avions de chasse porteurs de bombes atomiques ?

    Inconsciemment Poutine est pour les peuples la figure du père vengeur, du père qui corrige l’enfant, qui frappe l’enfant pour son bien.

    Inconsciemment c’est quelque chose de très fort dans la mémoire collective de chacun et c’est la raison pour laquelle Poutine est si populaire.

    Les peuples sont comme une personne qui porte son cordon ombilical entre ses mains pour chercher à le connecter au premier psychopathes venu.

    C’est ainsi qu’avait débuté la seconde guerre mondiale et c’est toujours ainsi que débutent les guerres, lorsque les peuples infantiles cherchent à porter au pouvoir des tyrans, des psychopathes, des papes, des rois ou des présidents, pour leur dire quoi penser, quoi vivre, comment vivre.

    Et c’est ainsi que les charniers s’accumulent partout dans le monde.

    Un missile atomique conventionnel contient 12 têtes nucléaires de moyenne puissance, chacune de ces tête est au moins 10 fois plus puissante que Hiroshima ou Nagasaki.

    Un tout petit nombre de ces missiles est suffisant pour induire un hiver nucléaire, soit la possible extinction de l’espèce humaine sur terre.

    Poutine et l’appareil militaire russe envoient aujourd’hui ces armes dans l’espace aérien européen (Scandinavie notamment…).

    La Chine présente un sous-marin atomique hypersonique et menace de décimer la flotte états-unienne.

    L’Occident n’est pas coupable.

    Les féodalités de Russie, de Chine et d’Iran sont une menace pour la survie de l’espèce humaine.

    La mièvrerie socialisante d’un Guaino ne sauvera pas l’espèce humaine.

    Les pacifistes comme Monsieur Guaino n’ont pas compris que la paix suppose la domination militaire mondiale des USA et l’intégration de la France, de la Russie et de la Chine aux USA.

  • HuGo , 15 novembre 2014 @ 18 h 42 min

    Je pense qu’il y y va de l’indépendance militaire, de l’autonomie de sa Défense, avec un grand D, tellement il est capital de saufgarder la force de frappe française. Nous devons livrer ces 2 Mistral pour que l’industrie de l’armement française engrange des bénéfice favorables au maintien de l’autonomie de sa Défense. Il nous faut vraiment saufgarder notre capacité défensive autonome, l’autonomie de notre industrie de l’armement afin qu’elle ne doit jamais soumise aux diktats d’un quelconque autre État.
    Quoiqu’en pense bcp, le grand visionnaire politique que la France a connu en De Gaulle, a permis cela, et ce faisant, a fait entendre la voix de la France !
    Nous soumettre aux diktats atlantiques, reviendrait à détruire la capacité industrielle de l’armement français. Déjà que les budgets sont bcp trop chiches.
    Non, si vous aimez la France, par pitié, livrer ces 2 Mistral et renforcer le budget de l’ industrie de l’armement, surtout aérienne et maritime, garante de l’ autonomie, de la grandeur de la France, de sa voix généreuse dans le monde agité dans lequel nous vivons.

  • jsg , 15 novembre 2014 @ 21 h 14 min

    C’est pas ces deux unités qui peuvent être détruites par un seul missile chacune qui devraient nous empêcher de livrer les bateaux.
    Quand au csar Vladimir, ça lui montrerait que la France n’est pas devenue ce que d’aucuns s’efforcent de la faire paraître.
    Quant à la Pologne et ses fabuleux contrats d’armement, qu’ils aillent se faitre f****e, de toutes les manières ils acheterons US, alors….
    Basta
    Comme ils disent dans leur île… Bonjour à eux qui savent si bien défendre leur terre.

  • Guy Marquais , 16 novembre 2014 @ 8 h 13 min

    C’est évident.
    Seuls ceux qui veulent nuire à la prospérité de nos industries pensent autrement.
    Il faut dire que ces ennemis ne laissent passer aucune occasion !

  • Clovis , 16 novembre 2014 @ 12 h 22 min

    Il a raison c’est pourtant clair et net, la France doit tenir sa parole

Les commentaires sont clôturés.