Google et Facebook veulent couper les vivres à la réinfosphère afin d’éviter la répétition du phénomène Trump

Google et Facebook veulent couper les vivres à la réinfosphère afin d’éviter la répétition du phénomène Trump

indique 20Minutes.fr :

Accusés d’avoir contribué en partie à l’élection très contestée de Donald Trump, les deux géants américains Google et Facebook ont pris des mesures ce mardi pour couper les revenus publicitaires des faux sites d’informations.

« Nous travaillons à une mise à jour de nos politiques de publication et allons commencer à interdire les publicités de Google sur les contenus trompeurs, de la même manière que nous interdisons les publicités mensongères », a indiqué Google dans un communiqué. « A l’avenir nous allons restreindre les publicités sur les pages qui dénaturent ou masquent les informations sur l’éditeur, ses contenus ou le but premier du propriétaire du site », a ajouté le communiqué.

Facebook va mettre en place une politique identique, selon un porte-parole. « Nous n’intégrons pas ou ne montrons pas de publicités dans des applications ou des sites dont le contenu est illégal, trompeur ou mensonger, ce qui inclut les fausses informations », explique un communiqué du réseau social.

Dénoncer le grand remplacement, le lobby homosexuel, l’étatisme et le rôle des banques, c’est de la “fausse information” ?

Autres articles

7 Commentaires

  • Vent d'Est, Vent d'Ouest , 15 Nov 2016 à 22:50 @ 22 h 50 min

    Google, Facebook : la dictature de la pensée unique en marche. Et leurs devoirs – que dis-je – leurs obligations de neutralité et d’impartialité, ils les foulent aux pieds ? C’est dommage que je ne sois pas riche, je les attaquerai bien pour discrimination.

  • HuGo , 15 Nov 2016 à 23:59 @ 23 h 59 min

    Ils retarderont par tous moyens l’explosion de la Vérité, mais ils oublient que celle-ci finit tjs par éclater au grand jour.
    Plus tard cela sera, plus violent cela sera …mais, rien, jamais ne l’arrêtera !
    Ces prophètes de ‘l’Homme nouveau’ sans Dieu verront alors que leur Créateur jamais n’a abandonné l’humanité. Il lui a laissé pourtant tous les degrés de liberté possible au cours du temps pour qu’il s’amende.

  • Gérard Couvert , 16 Nov 2016 à 0:59 @ 0 h 59 min

    Les limites du libéralisme …

  • Boutté , 16 Nov 2016 à 9:06 @ 9 h 06 min

    Google et Facebook empêchaient jusqu’à présent que les dirigeants cachent quelqu’information que ce soit. Ils permettaient à chacun de voir ce qu’il y avait derrière le rideau. Pour tout gouvernement c’est dramatique:aucun secret.
    Autant laisser Hillary dévoiler à la face du monde par ses mails non protégés les intentions diplomatiques et les mouvements de troupes. C’est ainsi que Trump a été élu !

  • jpr , 16 Nov 2016 à 9:35 @ 9 h 35 min

    S’ils veulent vraiment interdire les publicités sur tous les “sites dont le contenu est illégal, trompeur ou mensonger, ce qui inclut les fausses informations”, que va devenir la groSSe preSSe ? A moins que ces menteurs-là, professionnels, trouvent grâce à leurs yeux, bien sûr, ce qui est vraisemblable.

  • SUD , 16 Nov 2016 à 21:07 @ 21 h 07 min

    Il faut un contrepoids à Facebook et Google a l’international, leur monopole doit être abrogé et la création de sites d’information développés.

    Ce sont des sites de propagande gauchiste il faut que l’immense président des etats-unis les sanctionne durement et les contraigne par la loi a respecter la pluralité d’expression.

    Il ne peuvent-ils décider de ce qui est bien ou pas, pour eux ce qui est de gauche est bien ce qui est de droite ne l’est pas.

    Il faut développer le darknet de l’information libre et en faire une publicite extrême, partout et par tous les moyens!

  • simple-touriste , 20 Nov 2016 à 18:25 @ 18 h 25 min

    Pardon, mais où voyez-vous un “monopole”?

    Qui est obligé à utiliser FB?

Les commentaires sont fermés.