Lyon, ce samedi : Goulag pride ou gay pride ?

Quand on voit ces photos prises pendant la manifestation lyonnaise en faveur de la dénaturation du mariage du samedi 15 décembre, il est permis de s’interroger :

Autres articles

43 Commentaires

  • dissident , 15 Déc 2012 à 19:13 @ 19 h 13 min

    quel etait le sort des homosexuels dans l urss des annees 20,?

  • hector galb. , 15 Déc 2012 à 19:38 @ 19 h 38 min

    Ce sont encore les mêmes gauchistes qui racolent et rameutent les fonds de tiroir dans leurs manifs.
    Leur pseudo vitalité se repaît de la déstabilisation de ce qui EST.
    Mais que ce mobile perpétuellement en mouvement cesse d’avancer et ils chuteront aussitôt au sol !
    Tel est le destin des Icares qui s’approchent trop de leur soleil, non ?
    Dédale, quant à lui, s’en remettra.

  • Dominique , 15 Déc 2012 à 19:52 @ 19 h 52 min

    “Le Point” n’a même pas voulu additionné le nombre de manifestants ayant soutenu le “mariage pour tous”. Les journalistes ont tellement honte qu’ils se sont contentés de dire les chiffres ville par ville.

    Je n’ai retenu que les chiffres officiels, car on peut se douter que les organisateurs ont monstrueusement gonflé les chiffres : 2000 (Marseille), 4000 Lyon), 1 100 (Nantes), 400 (Lille) = 7 100 manifestants !

    C’est l’échec total du gouvernement socialiste, mais aussi des journalistes !

    Quand on ne connaît pas le peuple, il ne faut pas le gouverner !

  • Dominique , 15 Déc 2012 à 19:54 @ 19 h 54 min

    Pardon 7 500 manifestants !

  • diego , 15 Déc 2012 à 19:55 @ 19 h 55 min

    C’est assez amusant de voir des drapeaux rouges ornés de la faucille et du marteau dans cette manifestation d’homos, surtout quand on sait comment étaient traité et le sont encore (Cuba, Corée du Nord) dans les régimes communiste. Je sais je me répète mais chaque jour je vois l’application de la phrase d’Audiard sur les cons…

  • diego , 15 Déc 2012 à 19:55 @ 19 h 55 min

    Ils étaient traité sorry

  • Aziliz , 15 Déc 2012 à 20:41 @ 20 h 41 min

    Attendons le 13 janvier 2013. On verra, je ‘espère, la différence

Les commentaires sont fermés.