La Grande-Bretagne multiculturelle ne sait plus comment fêter Noël

Les vacances approchent mais les autorités de certaines villes de Grande-Bretagne redoutent de souhaiter un “Joyeux Noël!” à leur citoyens. Elles vont même jusqu’à éviter les cartes de vœux avec l’image de Jésus-Christ pour ne pas offenser les représentants d’autres confessions. Pour en savoir plus, retrouvez Harry Fear, correspondant de la chaîne russe pro-Poutine RT :

Autres articles

6 Commentaires

  • jejomau , 15 Déc 2014 à 10:23 @ 10 h 23 min

    C’est pas un problème ! Qu’ils fêtent Mahomet ! Ces Anglais sont finis…

  • xrayzoulou , 15 Déc 2014 à 10:38 @ 10 h 38 min

    Qu’ils fassent comme ils ont toujours fait ! Noël est la fête de la Nativité de Jésus. Je préfère les cartes représentant la crèche et la nativité. Il ne faut pas qu’ils baissent le pantalon, car là ils risquent d’être enc… ! Noël, c’est Noël et qu’ils continuent à le fêter !
    Le message est valable pour les Français aussi et tous les pays aux racines Chrétiennes (et même les autres) !!!!

  • fleurdenavet , 15 Déc 2014 à 10:48 @ 10 h 48 min

    Cela tourne vraiment à la connerie. Les autres confessions si elles ne sont pas contentes elles n’ont qu’à repartir dans leur gourbi. Il y a en marre de ces lâches qui baissent leur pantalon au moindre coup de vent

  • victor , 15 Déc 2014 à 11:18 @ 11 h 18 min

    “Selon une étude de l’Elliott School of International Affairs de l’Université George Washington, le Royaume-Uni est le quatrième pays le plus islamisé dans le monde ; le Coran, le Hadîth et la Sunna sont mieux représentes dans les lois britanniques, la politique britannique, l’économie britannique et dans la société britannique qu’au sein des pays musulmans”

    PS l’oligarchie maçonnique règne en maitre sur ce pays .

  • GV , 16 Déc 2014 à 8:11 @ 8 h 11 min

    Pas d’illusions, nous aussi!

  • Chaval , 16 Déc 2014 à 20:34 @ 20 h 34 min

    “…l’image de Jésus-Christ pour ne pas offenser les représentants d’autres confessions.”
    La toile d’araignée s’étend inexorablement sur le monde chrétien, ce raz de marée avance à la vitesse d’un cheval (arabe) au galop. Et personne ne bouge, on accepte de se faire enfiler à sec, ça fait mal mais on baisse pavillon. C’est la résignation d’un monde qui meurt.

Les commentaires sont fermés.