“Le Petit Journal” spécial franc-maçonnerie

Source : Canal +, mardi 9 décembre 2014.

Articles liés

27Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • pas dupe , 15 décembre 2014 @ 17 h 55 min

    Voilà des mensonges mis au grand jour ! Ce monsieur ment avec une effronterie hallucinante.
    La franc-maçonnerie qui sort du bois. Est-ce l’effet manif pour tous quand l’ignoble de la rue Cadet avait demandé à Valls de faire preuve d’un peu d’autorité après la manifestation devant leur siège rue Cadet par des membres du Printemps français ???
    Peut-être quelques uns d’entre vous se souviennent-ils de son fameux courrier qui fut publié !!!

    Je conseille la lecture de cette vidéo qui fut réalisée par deux anciens francs-maçons ! Instructive. Vous comprendrez notamment pourquoi toutes les commissions d’enquête dans des affaires où des francs-maçons sont impliquées n’aboutissent jamais. Dernièrement vous avez eu Woerth !!!

    « Forces occultes »

    https://www.youtube.com/watch?v=XjZK0ip0owg

  • Jean-Marie , 15 décembre 2014 @ 18 h 07 min

    Bien vu; merci !

  • pas dupe , 15 décembre 2014 @ 18 h 13 min

    Vous avez entendu que l’immeuble rue cadet qui appartient au GODF à 7 étages ! Ancien immeuble des nazis.
    Qu’à l’occasion de la conférence faîte à Strasbourg l’immeuble leur appartient encore. Sans parler des autres disséminés en France.
    Je rappelle que cette secte a reçu au début de l’année près d’1 million d’euros !!!

    “Le Grand-Orient de France a bénéficié de près d’ 1 million d’euros de subventions publiques pour son Musée de la franc-maçonnerie.”
    http://www.observatoiredesgaspillages.com/2014/pres-d-1-million-d-euros-de-subventions-au-grand-orient-de-france/

    Sur cette vidéo il est question de la laïcité, alors attention à ceux qui ont des enfants car Belkacem a décidé d’imposer dès la rentrée prochaine les cours de “morale franc-maçonne” !!! Obligatoires. Dès le CP jusqu’au Lycée !

    Vous comprenez pourquoi il faut faire bosser les parents le dimanche, si possible jusqu’à minuit, pour les éloigner de leurs enfants !

  • pas dupe , 15 décembre 2014 @ 18 h 14 min

    En ce qui concerne les syndicats, la CGT et la CFTC sont infiltrés !!!

  • Goupille , 15 décembre 2014 @ 20 h 23 min

    Horripilants ! A force de répondre à côté, d’éluder, de n’émettre que des réponses formatées, (les “éléments de langage”), de nier l’évidence, il vient des envies de leur éclater la tête contre le mur, pour essayer de trouver un peu de sincérité dans les débris…

    Et cet air faussement transparent et sympathique, de tolérance universelle sauf pour le FN dont les idées (lesquelles ?) ne sont pas compatibles avec leurs valeurs (lesquelles ?).
    Et ils n’auraient pas de fichiers, eux qui mettent leurs opposants en fiche, surtout ceux qui vont talamesse ?

    Et le malaise profond devant ce décor, complètement kitsch et de mauvais goût. Ce cabinet noir ringard avec son crâne en plâtre digne de Luna Park et du train fantôme… Une façade moderniste et un l’intérieur XVIIIème siècle en toc, dorures, temples, colonnes, faisceaux (fascismo) de licteurs des heures sombres de la révolution . Ne manquent qu’une guillotine, et des tricoteuses.

    Des Guignols.

  • Luc Ruy , 15 décembre 2014 @ 20 h 51 min

    “On ne fiche pas les gens” : hem hem hem http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_fiches_%28France%29

  • pas dupe , 15 décembre 2014 @ 22 h 03 min

    Petit rappel :
    Jean Zay, celui que Hollande veut installer au Panthéon, fut ministre de l’Education nationale, nommé par Blum alors président du Conseil. Antimilitariste et anticlérical. Un de ses écrits est très renommé : une insulte au drapeau !

    La FM voulait l’Ecole unique.
    Le projet de loi sur l’Ecole unique fut déposé par Jean Zay en mai 1937. Il était une adaptation en termes juridiques, des projets élaborés par les convents. Il mettait, en outre, le corps enseignant sous la coupe de la C.G.T. !
    Après avoir ainsi étendu l’influence de la FM et de la C.G.T. sur l’enseignement primaire, Jean Zay s’efforça d’étendre leur emprise sur l’Enseignement secondaire en introduisant des instituteurs dans les classes préparatoires des lycées et collèges au certificat d’études et en transformant l’enseignement primaire supérieur en branche d’enseignement secondaire.
    La transformation des méthodes d’éducation et l’impulsion donnée au personnel dans un sens marxiste furent conjuguées avec une offensive maçonnique dans le domaine post-scolaire.
    La conquête de l’enfant sur ses parents et les œuvres privées était entreprise depuis 1866 par la Ligue de l’enseignement.
    L’œuvre scolaire et post-scolaire à laquelle J. Zay a attaché son nom était destinée à préparer la transformation marxiste de la société et de l’économie françaises.

    “J Zay aurait voulu la compléter par la création d’une Ecole d’administration, appelé à faire échec à l’Ecole des Sciences politiques. Idée suggérée par le GO en 37.
    “Le FM Perrin, ancien député : “…vous savez que c’est de l’Ecole des Sciences politiques que sort l’immense majorité des hauts fonctionnaires de la République. C’est une école privée qui est entièrement entre les mains et sous le contrôle de la féodalité contemporaine.
    On demande que cesse ce monopole et que l’Etat se préoccupe de la création d’une Ecole supérieure d’administration sur laquelle il exercera son contrôle…”

    “Le FM Mériel : “C’est en quelque sorte la répétition du vœu émis par la Ligue de l’enseignement dans son dernier congrès :
    “Considérant que dans le but de préparer des fonctionnaires républicains, J Zay a déposé sur le bureau de la Chambre un projet de loi rétablissant l’Ecole d’administration, créée en 1848 par Hippolyte Carnot, et supprimée par le comte de Falloux :
    “Considérant que cette réforme peut avoir, au point de vue laïque, une certaine répercussion, puisque, par exemple, certaines décisions du Conseil d’état ont pratiqué une brèche dans les dispositions légales interdisant les subventions, même déguisées, aux écoles privées, et qu’une formation plus adéquate des futurs conseillers d’Etat pourrait provoquer l’établissement d’une jurisprudence plus conforme à l’esprit des lois de 1881 et de 1888, et que, d’autre part, il n’y a intérêt à former des diplomates qui, en Orient, ne favorisent pas les congrégations au détriment de la mission laïque française et que, par conséquent, le problème est du ressort de la ligue.
    Demande instamment que le projet visé ci-dessus soit mis d’urgence à l’ordre du jour de la Chambre.”

    “La guerre empêcha J Zay de réaliser son projet.
    En juin 1939, il se crut en danger à Saint-Pourçain-sur-Sioule : il lâcha son unité, partit en automobile pour Bordeaux, où il se fit donner un “ordre de mission” par le complaisant Pomaret et se réfugia à bord du Massilia….”

    extraits tirés de J Zay par Louis Dutilleux.

    L’ena revoit le jour sous le gouvernement provisoire de la république en 1945, sous de Gaulle.

Les commentaires sont clôturés.