Éric Zemmour : “Marine Le Pen avait raison, l’UMPS existe”

Le Front national a été battu par le front républicain même si sa dynamique électorale est incontestable, explique Éric Zemmour ce mardi sur RTL :

Articles liés

23Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Petitlaine , 16 décembre 2015 @ 7 h 45 min

    Il semblerait que le PS ait tendu un piège au LR avec ces désistements. C’était d’une lâcheté sans nom de se retirer comme ça, reculer devant le combat au profit de son adversaire pour éliminer le 3em. Dans la région Est ou le PS est resté, c’est la droite qui a gagné, haut la main. le jeu n’était donc pas fait . Cependant le LR n’ayant rien demandé, je ne vois pas pourquoi il aurait des comptes à rendre au PS. Je dis : Bravo Sarko d’éliminer NKM et Raffarin, j’espère que Juppé et autres centristes de gauche suivront le mm chemin.

  • Bastien , 16 décembre 2015 @ 8 h 16 min

    Amalgamer les autres partis politiques en vue les décrédibiliser…
    Ce n’est pas uniquement une stratégie de victime pour dénoncer un système !
    D’ailleurs, Sarkozy n’avait-il pas lâché “FNPS” pour mettre en valeur l’UMP avant les départementales ?
    Aussi, c’est facile d’amalgamer la droite “républicaine” et l’extrême droite.
    Cela s’appelle… La Droite.

  • Jeanne E , 16 décembre 2015 @ 9 h 04 min

    ” alors vite un chef un vrai, désintéressé personnellement dont la seule préoccupation est la FRANCE, rien que la FRANCE, tout pour la FRANCE!!!”

    Super.
    N’oubliez pas de mettre votre chaussette devant la cheminée, c’est bientôt Noël. Il sera peut-être dedans.

    Mais demandez-vous aussi comment “on en est arrivé là”.
    Il me semble que Jacob Cohen, auteur d’un roman sur le printemps, donne une petite explication bien intéressante.
    Le Chef miraculeux ne va pas tomber du Ciel, mais sa venue sera possible si mille, dix mille, cent mille, un million, 6 millions de fourmis préparent le terrain pour qu’il puisse se manifester, et agir.
    Les chefs ne manquent pas.
    Mais ils sont bloqués par le plafond de verre qui est toujours là.

    Comme l’écrit “l’humour de gauche” (je crois) “6,6 million d’électeurs et pas une région. Ouf ! La démocratie est sauve.”

    Si chaque électeur réussit à convaincre 1 seule personne, même pas de voter pour le FN, mais d’obliger les dirigeants à reporter les voix officiellement -car officieusement, cela se fait déjà- “c’est bon”.

    C’est possible.

    Mais il faut faire du “contre-lobbiying”, dégommer la propagande victimaire et raciste, réenraciner la France.

  • Jeanne E , 16 décembre 2015 @ 9 h 16 min

    Tout à fait d’accord.
    Mais le ps est tout aussi piégé.

    Du moins, il le serait, s’il était régi par l’honneur, la sincérité, le souci des sans-dents, notions qui ne sont que des accessoires de grimage dans sa panoplie de parfait comédien. (C’est valable aussi pour beaucoup de “Républicains”.)
    Beaucoup de ses membres y croient vraiment, car les socialos sont soit des gogos, soit des salauds.

    Si les gogos se rendaient compte que leurs dirigeants sont des salauds cyniques, ils ne l’accepteraient pas. Mais ils sont pavlovisés à l’extrême, ils ont de la purée dans les yeux et des bouchons dans les oreilles…
    Et ils croient tellement que le Père Noël est socialiste et que le film qu’on leur projette dans la caverne est la réalité…

  • SURICATE , 16 décembre 2015 @ 10 h 24 min

    JMLP avait raison. Eric ZEMMOUR avait raison. Marine LE PEN a raison. Marion Maréchal le PEN a toujours raison ainsi que Robert MENARD et Philippe de VILLIERS. Combien de Français les ont suivis ? Pas assez ! Et il est beau le RESULTAT de dimanche 13 Décembre.

    TOUS les autres (umps) relevant de la Haute Cour de Justice ont tort mais sont toujours au pouvoir et vont continuer de couler la FRANCE inéxorablement.

    Les Français ont vraiment les dirigeants qu’ils méritent ! Il ne reste qu’à leur souhaiter un sombre avenir et lorsque le drame du BATACLAN aura lieu en multiplié par 10 voire plus en FRANCE, le même jour à la même heure, qu’ils ne viennent pas crirer à l’HORREUR, à l’ IGNOMINIE, devant les micros télé. Je me suis préparée à rester de MARBRE.

  • jo1934edunom , 16 décembre 2015 @ 10 h 30 min

    Les socialistes ont toujours ‘’hurlé au fascisme’’ contre leurs adversaires, car ce slogan a un effet mobilisateur sur leurs troupes. C’était déjà vrai dans les années 30 (cf. René Rémond dans Notre siècle, coll. Références,L.P. Chapitre « Où est le fascisme en France ? »).
    Quelques citations tirées d’ouvrages d’historiens qui montrent que tout se pépète chez les socialistes et que le changement n’est pas pour maintenant !

    Citation 1
    Voici ce que les socialistes disaient de De Gaulle en 1947, peu de temps après la création du RPF :
    –« Quant aux socialistes, ils entonnent le grand air de la défense républicaine : ‘’De Gaulle est condamné historiquement et fatalement à devenir un dictateur’’, affirme Guy Mollet. ’’Le jour où de Gaulle aurait pris le pouvoir, il ne le quitterait plus , sauf par la guerre civile ou par la guerre internationale’’. ….
    Et Blum ajoute :’’Par ses procédés et par son but, l’entreprise gaulliste n’a plus rien de républicain’’. Et Auriol de surenchérir.
    Et naturellement, il y a la haine des communistes, qui crient : « le fascisme ne passera pas ! »
    ‘De Gaulle’ par Max Gallo, vol.3 ‘’Le premier des français’’, p.72

    –‘’Queuille est toujours président du Conseil. « Mourir en douceur, voila le système de M.Queuille ». C’est la «doctrine des stupéfiants », le temps revenu des « lâches soulagements », du « chloroforme » !
    Cette « équipe de la médiocrité » endort le pays. Et en même temps, elle s’emploie à présenter le RPF comme un parti de guerre civile !
    …Cette Troisième Force est habile à la mise en scène de soi-disant complots gaullistes, de provocations. L’opinion se persuade ainsi que le système la défend contre les ‘’extrêmes’’, protège le pays.
    ‘‘De Gaulle’’ par Max Gallo, vol.3 ‘’Le premier des français’’, p.101, 102

    –‘’De Gaulle est , à les entendre « l’apprenti dictateur ». Son programme , c’est « fascisme, misère, guerre ». Et les socialistes sont les plus agressifs. Le RPF serait un parti « stalinien » de caractère néo-fasciste. Il voudrait « rétablir à son profit le régime de Vichy »
    ‘‘De Gaulle’’ par Max Gallo, vol.3 ‘’Le premier des français’’, p.113

  • aixois , 16 décembre 2015 @ 11 h 12 min

    le FN a été battu par le front islamo-européiste, et NON républicain.

Les commentaires sont clôturés.