VIDÉO | Théorie du gender à l’école : Ludovine de La Rochère VS Caroline Mécary

C’était ce jeudi 16 janvier dans “La Nouvelle édition” sur Canal + :

Autres articles

16 Commentaires

  • vivi , 16 Jan 2014 à 19:38 @ 19 h 38 min

    A partir de 8:55

  • Goupille , 16 Jan 2014 à 20:26 @ 20 h 26 min

    A noter la faiblesse de l’argumentaire du Zebulon en jupon qui se prend pour Beauvoir.
    Que Claudine Dupont, alias NVB, spécialiste du Maghreb, veut appliquer à toute la France un programme éducatif pour le Maroc et les “quartiers défavorisés”… Une fois de plus.

    Que la députée socialiste que cite Ludovine de le Rochère et qui prône la théorie du genre “ne fait pas partie de l’étude”, dit le Zebulon. Que fait en ce cas sa citation dans le rapport d’étude ?

    Que les journalopes sont, pour une fois, assez réservés.

    Qu’ils en concluent que cette étude va “comme les autres finir dans la poubelle aux études”.

    Merci pour les copains subventionnés.

  • synok , 16 Jan 2014 à 22:08 @ 22 h 08 min

    la nature n’existe pas … Mme de la Rochère le prouve car elle au moins elle en a …

  • François DESVIGNES , 17 Jan 2014 à 4:27 @ 4 h 27 min

    C’est honteux pour les idéologues de la république qu’une paire de testicules ou d’ovaires puissent influencer l’a

  • François DESVIGNES , 17 Jan 2014 à 4:36 @ 4 h 36 min

    C’est honteux pour les idéologues de la république qu’une paire de testicules ou d’ovaires puisse influencer l’appartenance d’un être à son genre.

    Mais leur posture n’a en définitive rien à voir avec un pseudo conflit entre l’être biologique et l’être social et il n’y a d’ailleurs qu’eux pour soutenir que le second serait indépendant du premier, en quelque sorte sui generis.

    La vérité et l’astuce sont ailleurs :

    -soutenir l’indépendance de l’être social par rapport à l’être biologique permet de les mettre en concurrence.

    – soutenir qu’ils sont concurrents autorise leur hierarchsation là où précédemment ils étaient complémenteires.

    – les hiérarchiser permet de supplanter l’être social (choisi) sur l’être biologique (subi)

    Or, ce choix permet de donner tort à Dieu : si l’on peut choisir son genre, alors ce n’est pas Dieu qui a créé l’Homme et la femme, c’est l’Homme qui se choisit homme ou femme.

    Plus sirupement satanique c’est dur.

  • François DESVIGNES , 17 Jan 2014 à 4:49 @ 4 h 49 min

    La nature existe car l’Homme n’est pas qu’esprit mais chair.

    Ainsi tout être a autant d’appartenances sexuelles que d’êtres d’esprit et de chair.

    Son être spirituel peut-être “virili” (courageux, droit, debout) dans un corps féminin : ainsi Jeanne d’ Arc était spirituellement “virili” dans un corps de femme.

    Son être de chair peut être masculin mais conduit par un esprit spirituellement “féminin” (faible, versatile, indécis) : Ainsi Néron.

    Les femmes et les hommes authentiques sont tous authentiquement chrétiens c’est-à- dire spirituellement “virili”: droits.

    Le baptême catholique est la voie royale de cette rectitude.

    Il n’ y a pas d’esprit “féminin” au Paradis et Satan est représenté avec les attributs des seins de la femme c’est-à- dire spirituellement sinueux, le père du Mensonge.

  • ranguin , 17 Jan 2014 à 7:50 @ 7 h 50 min

    Et Ben !!
    J’attends que les garçons aient leurs règles et qu’ils accouchent. A partir de ce moment là je considèrerai l’égalité homme/femme.
    Que l’Etat s’occupent de l’égalité des genres sans pour cela dénier la nature.
    La Femme est la femme et l’homme et l’homme. Biologiquement ils sont complémentaires pas égaux.
    En revanche sur le plan professionnel ils doivent l’être.
    Regardez l’obligation de la parité pour les élections. On cherche autant d’hommes que de femmes sans cherhcer leurs capacités à gérer une commune, une région, ou même l’Etat. On voit ce que ça donne au point de vu gouvernement.

Les commentaires sont fermés.