Manuel Valls “sous influence” ? Quelques éléments pour se faire un avis…

La compilation est signée Panamza.

Autres articles

49 Commentaires

  • Psyché , 16 Fév 2015 à 21:44 @ 21 h 44 min

    Ah mais ben vrai, Roland Dumas est vraiment un sale bonhomme …
    Quand même !

  • Louis Ferdinand von Wetzler , 16 Fév 2015 à 22:03 @ 22 h 03 min

    Nous les catholiques, nous sommes les victimes de la république, sans doute, je ne suis pas d’accord avec les mots de M. Dumas, me je me souviens quand Vincent Peillion a dit « On ne peut pas faire une révolution uniquement dans la matière, il faut la faire dans les esprits. Or on a fait la révolution essentiellement politique, mais pas la révolution morale et spirituelle. Et donc on a laissé le moral et le spirituel à l’Eglise catholique. Donc il faut remplacer ça. […] On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Comme on ne peut pas non plus acclimater le protestantisme en France comme on l’a fait dans d’autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine. Cette religion républicaine, qui doit accompagner la révolution matérielle, mais qui est la révolution spirituelle, c’est la laïcité. » Quelle haine de ces socialistes marxistes contre le christianisme, comme aussi, contre la vraie France, fille aînée de l’eglise.

  • Psyché , 16 Fév 2015 à 22:06 @ 22 h 06 min

    Wikipedia n’est pas long à réagir :

    À partir de 1997, il est cité dans les affaires Elf et des frégates de Taïwan, pour ce qui devient l’affaire Elf, autour du rôle d’intermédiaire joué par sa maitresse Christine Deviers-Joncour. Il décide de suspendre l’exercice de ses fonctions le 24 mars 1999, puis est contraint à la démission du Conseil constitutionnel le 1er mars 2000. Il accède toutefois à l’honorariat en 2002.

    Condamné en première instance à six mois de prison ferme et deux ans avec sursis, il obtient la relaxe en appel en janvier 2003 et est reconnu innocent de l’ensemble des chefs d’accusation qui l’avaient amené devant la justice4.

    Également poursuivi pour complicité d’abus de confiance, dans le cadre de la succession du sculpteur Alberto Giacometti dont il est l’exécuteur testamentaire, Roland Dumas a été condamné, de manière définitive, à douze mois d’emprisonnement avec sursis et 150 000 euros d’amende par le rejet de son pourvoi par la Cour de cassation le 10 mai 20074.

    Il retrouve la robe d’avocat. À l’extérieur des instances du Parti Socialiste, où il est peu apprécié, et tenu à l’écart du cercle des mitterrandiens6, il conserve une place médiatique de défenseur de l’ancien président après la mort de celui-ci, comme lors du procès des écoutes de la cellule de l’Élysée, en janvier 200513. Lors de l’élection présidentielle de 2007, il apporte son soutien à la candidate socialiste Ségolène Royal.

    Roland Dumas est l’un des premiers soutiens de Dieudonné en 2006. Il se laisse photographier avec Bruno Gollnisch, Jany Le Pen, et Alain Soral6, et signe une lettre de recommandation pour l’entrée au barreau de Louis Aliot 14.

    En décembre 2010, il agite le monde médiatique et politique en se rendant quelques jours en Côte d’Ivoire avec son confrère Jacques Vergès pour défendre les positions du président sortant Laurent Gbagbo, qui conteste la victoire d’Alassane Ouattara à l’élection présidentielle, reconnue par la commission électorale indépendante et la quasi-totalité de la communauté internationale4. Selon Libération, Dumas aurait été convaincu de s’y rendre par Marcel Ceccaldi, conseiller de plusieurs chefs d’État africains, conseiller juridique du FN et ancien proche de Jean-Marie Le Pen14.

    Lors d’une interview accordée le 16 février 2015 à BFM TV et RMC, Roland Dumas déclare « Probablement, je peux le penser. » lorsque que Jean-Jacques Bourdin lui demande à propos du Premier ministre Manuel Valls : « Il est sous influence juive ? ». Ces propos sont aussitôt critiqués par des personnalités politiques et médiatiques, notamment par des responsables du Parti socialiste tels que Claude Bartolone ou Jérôme Guedj

  • Alex , 16 Fév 2015 à 22:27 @ 22 h 27 min

    Les médias TV français et ndf.fr sont clairement aux mains des islamo-russes.

    Nous avons démontré l’antisémitisme et la propagande immonde déféquée par un média comme panamza, mais ndf.fr continu de relayer leur propagande antisémite !

    Il est urgent de légiférer.

    La censure n’est pas une solution mais il faut contraindre les antisémites et les moscovites comme ici votre média, à publier des articles contradictoires, qui soient la contradiction de votre propagande djihadiste, moscovite et antisémite.

  • Alex , 16 Fév 2015 à 22:54 @ 22 h 54 min

    En accusant les élus d’être sous influence d’Israel, vous leur déniez le droit de soutenir Israel par conviction désintéressée et par convergence dans une vision humaniste du monde.

    Vous endossez le paradigme djihadiste, comme Roland Dumas (avocat mercenaire et crapuleux, qui est payé pour chaque passage TV) et comme la TV française.

    C’est comme si on accusait les élus d’être sous l’influence de la Belgique au prétexte que nous considérons que la Belgique appartient au même espace de civilisation que la France !

    Ce discours est celui des djihadistes.

    Ce discours schizophrène et antisémite, associé à la propagande de France2 et à la reconnaissance de l’Etat islamo-fasciste de Palestine par la république UMPSFN, est propre à créer les conditions d’une guerre mondiale, que vous semblez fiers de fomenter.

    La réalité est donc bien différente, puisque la reconnaissance de l’Etat islamo-fasciste de Palestine par la république française, démontre l’influence réelle des djihadistes et plus généralement de l’islam politique sur les médias français ainsi que sur tous ces élus.

    Accuser Manuel Valls d’être sous influence israélienne, alors qu’il fut par compromission avec l’islam le premier à reconnaitre l’Etat islamo-fasciste de Palestine, n’est que le triomphe de la schizophrénie antisémite et du discours djihadiste.

    Cette propagande est inqualifiable et les médias qui s’en font le relais, tel France2 ou ndf.fr doivent être désormais à minima contredits par la loi ou démantelés.

  • vlad Tepes , 16 Fév 2015 à 23:44 @ 23 h 44 min

    Arrêtez votre délire !

  • marie _france , 17 Fév 2015 à 0:29 @ 0 h 29 min

    @Alex ,qui vous “oblige” à venir sur ce site ,vous etes maso

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France