Primaire à droite : et si Sarkozy n’y allait pas ?

Alors que les candidatures pour la primaire de la droite et du centre se multiplient, le président des Républicains apparaît de plus en plus esseulé. Désormais, Nicolas Sarkozy explique que sa candidature n’est pas automatique. Conscient de son impopularité, l’ancien chef de l’État réfléchit à un plan B. Celui-ci s’appelle François Baroin :

Articles liés

19Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Daisy , 16 février 2016 @ 9 h 46 min

    François Baroin, Président des Maires de France, franc-maçon qui s’oppose aux crèches dans les hôtels de ville. Non merci !

  • François2 , 16 février 2016 @ 10 h 08 min

    En 2012 Sarko a promis d’avoir encore plus de ministres de gauche (dont Valls) au lieu de promettre d’arrêter l’invasion qui dure depuis 50 ans, comme on lui avait demandé, notamment avec la formule pourtant politiquement correcte “remplacer les immigrés par des expatriés ” (> tapez).. Donc un nombre suffisant et nécessaire, pour qu’il ne soit pas élu, d’électeurs de la vraie droite n’a pas voté pour lui et s’est réfugié dans les votes blancs et les abstentions. L’histoire ne repasse pas les plats et maintenant « Sarko métisseur » (> tapez), est un déchet politique non recyclable.

  • Pupuce , 16 février 2016 @ 10 h 49 min

    Baroin type même du bobo parisien . Ami des people et des journaleux parisiens. Si c’est tout ce qu’il a á nous proposer , il va encore faire un bide

  • jacky4546 , 16 février 2016 @ 11 h 28 min

    Un immonde trou-du-cul à classer dans la catégorie des traîtres à la Patrie, comme presque tous les autres !

  • Trahi , 16 février 2016 @ 11 h 41 min

    4 commentaires que j’approuve totalement.

  • sportman , 16 février 2016 @ 14 h 18 min

    TU N’AURA PAS ASSEZ DE TEMPS …PÔVRE CON DE SARKO…..
    …occupe toi de ta Chanteuse Aphone…et de tes CASSEROLES QUE LA JUSTICE…VA TE FAIRE PAYER …CASH…ASSASSIN AUSSI DES
    MILITAIRES Français dans leu BUS au Pakistant…Assassin AUSSI DE KHADAFI…….POUR éviter de lui Rendre Les 50.000.000 QU’il lui Devait
    CETTE…RACLURE..?…VA TE CACHER EN HONGRIE POVRE…CON.
    LES Français il y a longtemps qu’il ne te veulent Plus…Raté…?

  • Marino , 16 février 2016 @ 15 h 31 min

    L’ancien président de la République est arrivé mardi matin chez les juges d’instruction parisiens pour être entendu dans l’enquête sur les fausses factures de Bygmalion et les comptes de sa campagne présidentielle en 2012, dans laquelle il risque une mise en examen.

    L’enquête Bygmalion, du nom de la société qui organisait ses meetings, porte à l’origine sur un système de fausses factures pour cacher une explosion du plafond légal des dépenses pour la présidentielle, fixé à 22,5 millions d’euros. Ces fausses factures auraient eu pour objet d’imputer à l’UMP quelque 18,5 millions d’euros de dépenses qui auraient dû rentrer dans le compte de campagne. Plusieurs cadres de Bygmalion, son comptable, ainsi que Jérôme Lavrilleux à l’UMP, ont reconnu l’existence de cette fraude, mais aucun protagoniste n’a mis en cause Nicolas Sarkozy pour l’avoir décidée ou en avoir eu connaissance.

    L’enquête montre cependant que l’ex-président a demandé et obtenu plus de meetings, vers la mi-mars 2012. Or, son directeur de campagne, Guillaume Lambert, a déclaré aux policiers qu’il l’avait informé d’une note de l’expert-comptable pointant un risque de dépassement du plafond et interdisant toute dépense supplémentaire. Entendu par les enquêteurs en septembre 2015, Nicolas Sarkozy avait assuré ne pas s’en souvenir et avait relativisé le coût que pouvaient engendrer les événements ajoutés.

    Les juges ont déjà mis en examen treize anciens responsables de l’UMP, de la campagne ou de Bygmalion. L’enquête est ouverte pour faux, abus de confiance, escroquerie et financement illégal de campagne électorale.

Les commentaires sont clôturés.