Manif Pour Tous : l’UMP veut les Champs

Alors que Jean-François Copé vient de demander aux sympathisants UMP de “se rendre en masse” à la manifestation du 24 mars contre le “mariage” homosexuel, les élus UMP s’insurgent contre la volonté de la préfecture de police de ne pas autoriser le passage du cortège sur les Champs-Élysées.

Jeudi,  Hervé Mariton, député de la Drôme déclarait :” Il n’est pas normal qu’un lieu chargé d’histoire, symbole de grands rassemblements populaires qui marquent notre République, soit a priori interdit au peuple de France lorsqu’il souhaite manifester son opposition au Gouvernement.” Et d’ajouter que “le motif invoqué – proximité de lieux sensibles – est d’autant plus surprenant que les Champs-Élysées sont un lieu habituel de grands rassemblements populaires : victoires sportives, Saint-Sylvestre… Ces rassemblements n’ont jamais été empêchés alors même qu’ils ne bénéficient pas du même type d’encadrement et de service d’ordre que la manifestation qui s’organise pour le 24 mars”.

Vendredi, c’est Pierre Charon, sénateur UMP de Paris qui est monté au créneau jugeant “incompréhensibles” les arguments avancés par le préfet de police. Dans un communiqué il affirme avoir “découvert avec stupéfaction que le préfet de Police, Bernard Boucault, menaçait d’interdire la manifestation prévue sur les Champs-Élysées le 24 mars 2013 par les opposants au mariage entre personnes du même sexe” et considère que cela constituerait “un réel déni de démocratie, qui est en complet décalage avec la France réconciliée et apaisée promise par François Hollande durant sa campagne”. Le sénateur  de la capitale dénonce ainsi des “méthodes de musellement du peuple” qui “sont malheureusement d’un autre âge et d’une autre nature”.

Articles liés

55Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bernard Richard , 16 mars 2013 @ 18 h 30 min

    Barricades aux abords des églises pour empêcher les faux mariages de paires, ne sont pas nécessaire, la réforme du mariage, à ce jour et selon le projet de loi Taubira, ne concerne pas les cérémonies religieuses mais uniquement les mairies, pour des mariages civils ; les mariages religieux ne relèvent que des autorités religieuses et leur temps n’est pas venu. D’ailleurs certaines religions considèrent l’homosexualité comme un vice et les homosexuels comme des pêcheurs. Donc le moment n’est vraiment pas venu.

  • Bernard Richard , 16 mars 2013 @ 19 h 48 min

    Difficile de comprendre ce qu’exprime Goupille, en dehors d’une charge anti-maçonnique guère opportune en l’occurrence, voire intempestive, simple cheveu sur la soupe.

  • Bernard Richard , 16 mars 2013 @ 20 h 20 min

    Propos pacifiques

  • Bernard Richard , 16 mars 2013 @ 20 h 22 min

    La France compte deux à trois millions d’habitants

  • Bernard Richard , 16 mars 2013 @ 20 h 25 min

    Le peuple, le peuple pacifique, cela est prouvé dans l’Histoire

  • philippe , 16 mars 2013 @ 23 h 26 min

    Pauvre préfet,ne lui en voulez pas !
    Il remplit son devoir de préfet, petit doigt sur la couture du pantalon !
    Malheureusement, je crains qu’il ne nous accompagne pas le 24 mars, occupé dans sa salle opération à juguler la mer de manifestants qui va le submerger.
    Nous aurons une pensée pour lui, son week end est fichu, si la manifestation réussit ou si il y a des incidents, ses jolies feuilles dorées sur la casquette vont trembler, sa douce moitié va l’attendre toute la journée, et puis peut être même qu’elle manifestera. Qui sait !
    Il y a des préfets qui pensent encore droit, au moins faut il l’espérer !

  • hlfx , 16 mars 2013 @ 23 h 30 min

    Chacun a bien compris qu’une adaptation du PACS était suffisante pour les problèmes généralement évoqués. MAIS le PS voulait un affrontement idéologique pour provoquer ceux qu’ils désignent comme ses ennemis idéologiques et qui sont brocardés en tant que salauds. Cet affrontement est maintenant arrivé et les adversaires du “mariage pour tous” vont former la manifestation la plus importante d’après-guerre. Le PS n’est pas de taille, le PS fait dans son calfouette et veut empêcher autant que possible la visibilité médiatique de la contestation du peuple remonté, lucide et avisé, tous ces prétendus “salauds” qui pensaient que la priorité des priorités dans ce pays aux abois était un travail pour tous, à défaut un logement pour tous, voire plus modestement un repas chaud pour tous.

Les commentaires sont clôturés.