Brigitte Bardot : “Bruxelles nous casse les burnes”

Brigitte Bardot : “Bruxelles nous casse les burnes”

Brigitte Bardot a accordé un entretien à Valeurs actuelles du 16 mars. Et l’ancienne actrice ne s’embarrasse pas du politiquement correct :

“Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne, dit ainsi l’ancienne actrice de 82 ans à propos de la culture française. Je ne touche pas à la culture, à l’identité et aux coutumes des autres. Qu’on ne touche pas aux miennes.”

Sur l’état du cinéma français? “Il n’y a plus que des barbus et des actrices aux cheveux gras, qui se font violer dans les coins et qui trouvent des excuses à leurs agresseurs”, répond Brigitte Bardot.

Sa position sur l’Union européenne est elle très claire: “Il faut en sortir. Bruxelles nous casse les burnes.” Quant à la gauche, “elle déteste tout ce qui est luxueux, élégant, tout ce qui sort un peu de l’ordinaire”.

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pupuce , 16 mars 2017 @ 16 h 31 min

    J’adhère totalement aux réflexions de BB . Tant sur le plan politique que sur le cinéma. Dommage qu’il n’y ait pas plus de Brigitte en Françe!

  • zazie , 17 mars 2017 @ 9 h 35 min

    Décidément, j’aime beaucoup BB ; elle prouve qu’on peut utiliser un certain vocabulaire avec distinction et…exactitude!

  • PETILLON , 17 mars 2017 @ 10 h 48 min

    Brigitte Bardot dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, elle ne dit que des vérités, oui, nous sommes à la botte de Bruxelles, des marionnettes entre ses mains, tous ceux qui ont été au pouvroir ont fait de même depuis des décennies, elle a encore raison quand elle dit “qu’on ne touche pas à ma culture”, malheureusement, avec la bénédiction des gouvernements, et surtout le règne d’Hollande, élu avec les voix des musulmans en 2012 qui ont de plus en plus d’exigences, et veulent appliquer leurs lois, c’est impensable, et cependant, c’est la réalité, à tous les futurs électeurs, réfléchissez bien pour les présidentielles, votez Macron, c’est encore plus d’immigration, mais, les contribuables vont casquer dur, Macron à gauche, mais le portefeuille à droite, il connaît toutes les ficelles de la finance, et avec ses copains des grandes banques internationales, il sera à l’aise.

  • Pupuce , 18 mars 2017 @ 19 h 32 min

    Macron , c’est la porte ouverte à une immigration musulmane d’envergure qui ne vient que pour la Françe ,bureau des allocations. Le Portugal qui ne verse aucune allocations aux étrangers n’ au que 0,1% de musulmans

Les commentaires sont clôturés.